Share |

La Tunisie est "le laboratoire de la démocratie pour le monde arabe"

La Tunisie est "le laboratoire de la démocratie pour le monde arabe"

 

 

En se dotant d'une constitution affirmant les valeurs de l'Islam, sans en faire une religion d'Etat, en garantissant les libertés d'expression et de conscience, la Tunisie a fait le choix du progrès. Mais, n'est-ce pas une perception en trompe l'œil?

Propos recueillis par David Namias 

La Tunisie s'est dotée d'une nouvelle constitution ce 27 janvier 2014. Elle était le premier pays du Moyen-Orient à avoir fait sa révolution dans ce qui devait prendre le nom de "printemps arabe". Au terme d'un processus inédit et en marge d'affrontements sanglants, tels ceux qui continuent de frapper l'Egypte ou de la Syrie, le pays sort par le haut d'une crise commencée en 2011.

Mais cette constitution est-elle aussi progressiste qu'il n'y paraît? Eléments de réponse avec Denis Bauchard, ancien ambassadeur et conseiller pour le Moyen-Orient à l'Ifri.

 

Cette constitution est-elle vraiment si progressiste?

Oui, c'est l'une des plus progressistes du monde arabe ou musulman. Seule celle de l'Indonésie s'en approche. Chose essentielle, l'article 6 consacre la liberté de conscience. Il n'y a donc pas de crime d'apostasie, même s'il est rappelé à la fin que l'Etat protège le sacré. Il existe donc un délit de blasphème.

L'article 20 qui prône l'égalité hommes-femmes va aussi dans le bon sens, avec un objectif de parité au niveau du corps législatif. De même que la consécration de la liberté d'expression, l'interdiction de la torture, l'interdiction d'amender la constitution pour limiter les Droits de l'Homme. Enfin, un certain équilibre entre les pouvoirs du président et ceux du Premier ministre, devrait éviter toute dérive autoritaire. La Tunisie est le seul pays arabe où la révolution commence à déboucher sur un régime démocratique, même s'il reste un long chemin à parcourir.

Mais comme pour tout texte constitutionnel, certains articles restent ambigus et tout dépendra de l'interprétation qui en sera faite.

 

"Liberté de conscience"... Peut-on parler d'un rapprochement avec notre laïcité occidentale?

La laïcité est un concept incompréhensible en pays musulman, le mot même n'existe pas. L'islam est une religion qui englobe l'homme dans toutes ses activités. Mais les progrès en matière de libertés sont nets par rapport à la précédente constitution de 1969.

La référence à l'islam, religion de la Tunisie, est là. L'article premier commence par citer le Coran, "Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux…", il serait donc impropre de parler de laïcité.

En revanche, il est très important de retenir que cette constitution ne fait pas de l'islam une religion d'Etat. Il est aussi important qu'il n'y ait aucune référence spécifique à la charia.

 

Comment les Tunisiens ont-ils réussi à surmonter leurs divisions?

Le mouvement Ennahda (NDLR: Parti tunisien islamiste) s'est montré ouvert et a accepté un compromis au niveau de Rached Ghannouchi (NDLR: chef d'Ennahda), car à la base, il y avait certainement des réticences.

Cette constitution a été élaborée grâce à la pression de la société civile qui s'est entendue en septembre sur une feuille de route élaborée par l'UGTT (Union générale du travail tunisien, NDLR), le syndicat du patronat, la Ligue des droits de l'Homme et l'union des avocats. Cette feuille de route a été imposée aux politiques. Cela montre la force naissante des sociétés civiles dans les pays arabes.

 

La Tunisie peut-elle servir d'exemple à d'autres pays?

La Tunisie a été le premier pays à faire sa révolution et a entraîné d'autres pays comme l'Egypte à accomplir la leur. C'est actuellement le seul ce des pays où il y a des lueurs d'espoir vers un régime démocratique, car tous les autres pays qui ont lancé des mouvements révolutionnaires sont soit dans une situation chaotique, comme la Libye ou la Syrie, soit sont dans une situation de reprise en main par la répression, comme en Egypte.

La Tunisie est le laboratoire de la démocratie pour le monde arabe. Il est clair que si ça ne réussit pas en Tunisie, on voit mal où ça pourrait réussir ailleurs.

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant