Share |

Albert Simeoni

octobre 11, 2016

Nommee la fete des cabanes, Souccoth est censee nous rappeler comment nos ancetres vecurent durant 40 ans dans le desert apres la sortie d'Egypte. La soucca a des murs faits de structure en bois et toile et couverts au dessus par des feuillages divers qui doivent avoir pousse du sol.

 

SOUCCOTH ou la fete des cabanes

 

 

 

 

yaich.jpg (43394 bytes)

Souccoth a la Hafsia en 1959 - mon pere et ma mere sur
un terrasse a la Hafsia, qui donne sur le souk. YAICH NATHAN et ma mere
NADY YAICH (nee BENILLOUCHE). Envoi de Mr Yaich.

septembre 15, 2016

Il s'agit en fait d'expliquer l'origine de ce fameux dicton ; "E-L Kandil Sidi makhless ydaoui ken all iyoud..." (la mèche de coton allumée sur un récipient d'huile en l'honneur de Sidi Makhless, ne porte bonheur qu'aux juifs...) 

Anecdote édifiante sur l'explication d'un dicton célèbre en Tunisie a l'époque du Bey...

 

septembre 1, 2016

Me voilà donc rêvant en arrière, incapable de prédire l’avenir, je plante donc mon décor sur cet endroit mythique, que seuls les tunisois, devenus kherrédinois pour un trimestre, et goulettois connus, que je nomme Le CAFE VERT.

La place du village, par Albert Simeoni

 

 

Reste l’endroit d’attractions le plus représentatif d’une société en mal de se faire connaitre.

L’endroit idéal qui offre aux villageois des hameaux voisins l’occasion d’échanger, de vendre, de s’exhiber, de faire amples connaissances et parfois de s’inviter.

août 16, 2016

Quelque soit le témoignage, si infime que l’on puisse apporter au sujet de la manifestation religieuse chrétienne qui se déroulait, tous les 15 août, jour de l’Assomption à la Goulette, cette dernière reste gravèe dans les mémoires de tous les goulettois et autres survivants de cette époque toutes confessions confondues. 

 

LA MADONA DI TRAPANI

 

PAR ALBERT SIMEONI (BEBERT)

LES MEMOIRES D’UN GOULETTOIS

L’ENFANT DE LA GOULETTE VOUS SOUHAITE BONNES VACANCES.

Dans la série témoignage…….

juillet 14, 2016

Les relations mère/enfants, père/fils ont été souvent marquées par des conflits. Des conflits qui reposent pour la plupart du temps sur des quiproquos, des incompréhensions, des malentendus, des mots blessants, des remarques insupportables à un age ou une maman se doit d’être sage et compréhensible.

 

juillet 5, 2016

Du coté de la PICCOLA SICILIA, les italiens et les maltais adorateurs de la bière et du vin, de la bonne chaire fraiche du poisson en tout genre sentaient la bonne marée de notre pays de cocagne. Ils avaient le monopole du poisson sur les quais de la Goulette. 

DIAPOSITIVES, par Albert Simeoni

 

 

Du temps vécu et passé, j’ai gardé des images, des souvenirs ineffaçables qui donnent à ma nostalgie un parfum ‘naphtaliné’.

Aurais-je vécu dans un désert, que je rapporterai la vie des insectes, des rampants et autres petits mulots souverains dans cette immensité où l’écho du vent se fait seigneur. Et même la voix de D ieu.

juin 2, 2016

L'ANNEE SE PASSA NORMALEMENT JUSQU'AU 5 JUIN 1967, JOUR DU DECLENCHEMENT DE LA GUERRE DES SIX JOURS PAR ISRAEL. CE MATIN LA, EN ARRIVANT VERS 7 HEURES ET ...

Pogrom a Tunis le 5 juin 1967

 

 

 

 

 

 

  1. J'AVAIS 6 ANS LE 5 JUIN 1967 A TUNIS, par Alain Madar

mai 27, 2016

Une famille de Kohanim s'enfuit de Jerusalem en l'an 70 C.E. et transporterent une des portes du Temple a Jerba. Il paraitrait qu'elle serait incluse dans la synagogue appelee "Al-Ghriba" ("L'extraordinaire") du quartier "Hara Sghira (Le petit quartier), qui est situe au centre de l'ile. La Ghriba est surtout renommee pour son pelerinage qui est celebre chaque annee au moment de Lag Baomer. La population consistait principalement de Kohanim et il n'y avait pas de Levites parmi les residents.

Le Pelerinage de La Ghriba comme si vous y etiez

 

mai 5, 2016

Il y a deux marches dont je garde un souvenir impérissable, les deux marches du TAKKET’S. Une courte et une autre plus grande, la première en montant aux extrémités arrondies. Elles n’avaient rien de spéciales ces deux marches mais à force de s’asseoir dessus, nos pantalons et shorts ont fini par les user à tel point que les nez prenaient la forme de lames de rasoir. 

 

LES DEUX SOEURS TAKKET'S

 

Des marches j’en ai connu beaucoup. Dans mon immeuble, il y en avait déjà une vingtaine aux nez ébréchés. J’ai pris des marches de stations de gare, des marches quelconques, j’ai trébuché sur des marches par inattention, j’ai posé des marches en marbre de par mon ancien métier.

Bref, cependant il y a deux marches dont je garde un souvenir impérissable, les deux marches du TAKKET’S.

mars 23, 2016

"Haman résolut d'anéantir tous les Juifs établis dans le royaume d'Assuérus,... Le premier mois qui est le mois de Nissan..., on consulta le POUR c'est-à-dire le SORT, devant Haman, en passant d'un jour à l'autre et d'un mois à l'autre jusqu'au douzième mois qui   est le mois d'ADAR"

 

Pourim des Juifs de Tunisie : Coutumes, recettes, recits  et traditions

 

L'origine du terme Pourim (pluriel de Pour) est Perse.

Il signifie (tirer au) sort, comme il est écrit explicitement dans la Méguila :

mars 2, 2016

Qui était t’il exactement ce personnage de légende qui aidait les mamans à faire respecter l’ordre à la maison lorsqu’ une de ses progénitures s’agitait ou tardait à monter au lit ????

LE BABAOU, par Albert Simeoni

 

février 26, 2016

J'ai connu Mario.
Il a été mon ami durant 2 ans.
Nous étions liés, lui et moi comme deux doigts de la main.

 

février 18, 2016

Chez nous, on aimait bien se couvrir….Avec une bataniya…SOUF MTA GAFSA …Autant dire que cette couverture en laine faite main, un célèbre produit de l’artisanat tunisien du SUD , n’avait pas son pareil pour nous tenir au chaud. 

LA BATANIYA…YE NARI…, par Albert Simeoni

février 16, 2016

Le commandant des forces nazies met a l'amende la communaute Juive Tunisienne, parait-il apres avoir vu des Juifs Tunisiens rigoler au cafe.

 

Les Juifs Tunisiens sous le nazisme

 

 

 

 

 

  La 2eme guerre mondiale en Tunisie

novembre 19, 2015

Banoun, mendiant dans le ghetto juif de la Hara, survivait d’aumônes. Assis dans un petit coin situé dans un carrefour, face au bijoutier Attia, dont l’échoppe faisait un angle entre le passage Pacha Bey et Rachid Bey, avec son écuelle en bois posée à même le sol, il quémandait quelques sous du matin au soir.

Contes et légendes de TUNISIE : BANOUN ou la légende du casse croute tunisien. 1898. Par Albert Simeoni

 

novembre 6, 2015

Maïra, devant sa pate pétrie, peine à imaginer ce qu’elle pourrait créer d’innovent pour surprendre son mari et ses enfants. Elle décide d’étaler sa miche de pâte sur le plan de travail tout en lui donnant une forme rectangulaire, mais très fine avec son rouleau, un bout de manche à balai.

CONTES ET LEGENDES DE TUNISIE, par Albert Simeoni : Le manicotti.

 

 

 

Le 17 Avril 1902, vers les 14 Heures 30, Maïra Abitbol épouse Nathan, est debout devant sa dekhana (bâtie avec un fourneau) manque d’imagination pour bien honorer la fête de Ytro.

Comme chaque année, la famille s’accommode des qqs pâtisseries et confiseries que son mari, rabbin à la hara, apporte dans son couffin.

octobre 23, 2015

Je m’en souviens encore. De sa charrette ( qorita) à bras pour les mieux lotis ou de la brouette ( bariuta) pour les vendeurs d’occasion. Des vendeurs ambulants au même faciès, presque toujours les même qui changeaient de métier au grès des saisons.

 

Le marchand de HINDI. (Ou de Guergueb)
Figues de Barbarie.

octobre 20, 2015

Par la grâce de mon ami Yvan Sultan, que je voyais presque tous les jours sur la plage de Natanya, j’ai pu retrouver quelques amis goulettois. Des amis qui n’ont pas refusés de venir cet après midi là au Kikar pour nous revoir après plus de 55 ans.

LES GOULETTOIS NATANIENS, par Albert Simeoni

 

 

Par la grâce de mon ami Yvan Sultan, que je voyais presque tous les jours sur la plage de Natanya, j’ai pu retrouver quelques amis goulettois.

Des amis qui n’ont pas refusés de venir cet après midi là au Kikar pour nous revoir après plus de 55 ans.

septembre 24, 2015

Situé à proximité de l’OUKALLA Lumbroso et du BRATEL, à quelques centaines de mètres des Blocs, à quelques mètres de la plage et de la mer, presque en bordure, du coté de Goulette Neuve, ce café aux allures très orientales se distinguait des autres cafés pour la plupart à consonance juive, par sa clientèle arabe qui cherchait le calme et le kif.

LE CAFÉ MILED, par Albert Simeoni

 

 

 

 

juin 30, 2015

J’en ai connu des dictatoriaux qui ne laissaient pas leurs enfants souffler. 
J’en ai connu qqs rares parmi eux très exécrables, avares dans le sang, piteux, lamentables, égoïstes, anti démocrates chez eux 

LA GRANDE PLACE DU PERE CHEZ NOUS LES TUNES JUIFS.

 

Albert Simeoni

 

Comment définir le père juif tune… ?

Qu’il soit chez lui ou dehors, le papa juif ne porte pas la marque de la sévérité.

juin 25, 2015

Cela me fait tout drôle de m’entendre dire qqs fois…’…Ah juif tunisien… ??? Couscous… !’ Le couscous donc, nous distingue des juifs Algériens, Marocains, Libyens, Égyptiens etc…

Signes distinctifs, par Albert Simeoni

 

 

Cela me fait tout drôle de m’entendre dire qqs fois…’…Ah juif tunisien… ??? Couscous… !’
Le couscous donc, nous distingue des juifs Algériens, Marocains, Libyens, Égyptiens etc…

mars 12, 2015

Ils ont vécu les Tita et les Taita

Les Moumous et leurs alias

Dans le quartier de la Hara

RAP’HARA, par Albert Simeoni

 

 

 

 

 

 

 

 

 

février 12, 2015

Pris de panique, j’ai pris mon bâton de Pèlerin et je me suis rendu à cette fameuse montagne sacrée située dans le village de BULGARACH, 160 habitants, qui, d’après les Nouveaux Prophètes serait épargné ainsi que tous ceux et celles qui seront à ses pieds ce jour là

 

LE NOUVEAU MONDE, par Albert Simeoni

 

Tout a une explication.

Ce qui est illogique est incohérent.

La cohérence c’est d’être clair dans sa logique et je suis clair dans ma logique et mes pensées.

Je n’affirme pas ne jamais me tromper, se tromper c’est humain. Toute tromperie est sujette à caution. Tout mensonge libère l’homme de la vérité. Toute vérité condamne l’homme coupable ou innocent.

décembre 17, 2014

Maman en ce temps là, montait sur son échelle presque ’édentée’. Elle a posé le montant sur le rebord de la petite remise, cachée par un rideau rose à fleur.

 

NOTRE HANOUKIA

 

La Hanoukia, une forme représentant le ’maguen’ David avec sept petites soucoupes soudées à sa base, emballée dans un vieux papier journal, la Presse, souvent renouvelé une fois servie, va reluire sous les coups de boutoir de ma mère. Comme chaque année !

Contenu Correspondant