Qui en veut à Michel Boujenah ?

Qui en veut à Michel Boujenah ?

 

«  Dieu a fait d'abord les Tunisiens. Et si c'était vrai ? Les Tunisiens sont les plus beaux, les plus intelligents, les plus civilisés, les plus émancipés, les plus courageux et, bien évidemment, les plus révolutionnaires. C'est ce que disaient d'eux les médias de la planète entière, il y a deux ans. Ces médias ne savaient pourtant pas que « Dieu a fait d'abord les Tunisiens. »  Michel Boujenah

Il y a là quelque chose de désespérant et de profondément ahurissant  lorsqu'en lisant une certaine presse tunisienne et les réseaux sociaux, nous apprenons qu'en Tunisie, l’humoriste tunisien Michel Boujenah grand amoureux de la Tunisie son pays d’origine, taxé de sioniste, fait l'objet d'une campagne violente de boycott de son spectacle programmé au Festival de Carthage le 19 juillet prochain.

Une lettre ouverte, signée de la filiale tunisienne de la campagne internationale BDS « Boycott, Désinvestissement, Sanctions » est arrivée sur le bureau du ministre de la Culture, ainsi que du Directeur du grand événement du festival de Carthage, pour annuler le spectacle de l’humoriste programmé à Carthage.

« Michel Boujenah est connu comme l’une des plus grandes figures franco-tunisiennes sionistes qui ont toujours défendu Israël, ses guerres et son armée (surtout dans les médias français). Il se dit haut et fort et fièrement sioniste (dans diverses déclarations, dont celles publiées le 5 février 2013, sur JSS News), et ne cache pas sa loyauté envers Israël, où il avait présenté plusieurs spectacles (d’ailleurs, il se prépare à présenter le même spectacle programmé au festival de Carthage, à Tel Aviv le 25 juillet). Les signataires ajoutent que le pouvoir politique tunisien doit assumer ses responsabilités quant à la poursuite de ces activités de normalisation, et l’ignorance de nos positions historiques de soutien inconditionnel au peuple palestinien.

Qui est derrière cette campagne mensongère?

Ceux qui ont lancé cette campagne contre Michel Boujenah appartiennent en majorité aux clans de Qatar, Turquie, Arabie Saoudite et Emirats lesquels flirtent avec Israël. Ces pays ne voient plus Israël comme un ennemi, mais comme une opportunité potentielle.

 La coopération entre Israël et la Turquie est extrêmement vaste et recouvre de nombreux domaines, comme l'économie, la technologie militaire, le tourisme, la culture. Les liens politiques et diplomatiques sont très forts, le partenariat israélo-turc étant largement soutenu par les États-Unis. La réconciliation entre la Turquie et Israël en juin 2016 après six ans de brouille diplomatique, a un ressort régional. Les deux pays partagent une même défiance envers les ambitions iraniennes au Moyen-Orient, vues comme hégémoniques.

L’alliance entre Israël et l’Arabie Saoudite au Moyen-Orient continue d’évoluer rapidement au niveau de convergences géopolitiques, militaires et économiques. Si, il y a seulement quelques mois, les premiers médias du Moyen Orient et de l’Europe ont commencé à évoquer des relations et des contacts entre les deux Etats, il est clair qu’il s’agit maintenant d’une véritable normalisation des relations entre Israël et les Saoudiens, mais aussi d’une alliance politique et militaires avec des réunions et des contacts plus fréquents. Les déclarations du directeur saoudien du Centre d’études stratégiques du Moyen-Orient à Jeddah, Anwar Eshqi, laissent peu de doute. Dans une interview avec le journal israélien Yediot Aharonot, l’ancien général a clairement déclaré que « la coopération entre Riyadh et Tel-Aviv contre leurs ennemis communs (l’Iran, la Syrie et le Hezbollah, ndlr) est arrivée à un tel point que l’État saoudien s’engage à encourager tous les pays arabes à normaliser leurs relations diplomatiques avec Israël”.

Le Qatar a rompu ses relations avec Israël au début de 2009, en réponse à l’invasion israélienne de Gaza. Depuis, on estime que les relations secrètes sont au plus haut niveau. Pour Qatar, « On ne peut pas blâmer les israéliens de ne pas faire confiance aux arabes, ils ont été tant trahis… » Telle est la remarque de l’ancien émir du Qatar Hamad bin Khalifa al-Thani, révélée par un nouveau câble diplomatique paru sur WikiLeaks. Il a fait ces commentaires lors d’une réunion avec le sénateur américain John Kerry le 23 février 2010. Il a poursuivi en disant « Que le monde arabe croit avoir battu Israël avec le Hamas à Gaza et le Hezbollah au Liban, les israéliens devraient être félicités pour avoir le mérite de toujours vouloir aller vers la paix ». Aujourd’hui l’émir actuel Tamim ben Hamad Al Thani suit la même politique étrangère menée par son père vis-à-vis d’Israël afin de sauver son trône menacé par les saoudiens et les autres émirats sunnites du golfe.

Ainsi  sous un  prétexte mensonger en le désignant comme un grand sioniste, que ces clans déchaînés s'en prennent à l'humoriste. Je dois leurs rappeler qu’il faut qu’ils commencent par balayer devant la porte de leurs donneurs d’ordres qui ont déjà normalisé leurs relations avec Israël.  Je dois  rappeler par ailleurs à ces gens, qu’on peut être ami d'Israël et aimer son pays de naissance la Tunisie et militer pour la paix et la reconnaissance mutuelle entre les deux peuples israélien et palestinien et œuvrer pour une franche reprise du processus de paix avec une solution des deux états. Je n'ai jamais entendu que Michel Boujenah ne veuille autre chose que la paix règne enfin entre israéliens et palestiniens, en cette région tourmentée du monde.  

Michel Boujenah: « La Tunisie, c'est le berceau de l'humanité »

Qui mieux que Michel Boujenah a chanté et célébré la Tunisie et son peuple ? Sa grandeur, sa beauté ? Son histoire millénaire ? La vie en paix entre ses différentes communautés ? Qui mieux que Michel Boujenah a pleuré lorsque les tunisiens pleuraient et se trouvaient frappés par le terrorisme et a chanté lorsque les tunisiens ont chanté suite à l’obtention du prix Nobel de la paix en 2015 ? Qui mieux que Michel Boujenah a défendu la belle Tunisie, se désolant de l’indifférence des occidentaux à l'égard de notre pays, prônant l'investissement, célébrant son amour et son attachement éternel à son pays de naissance ?

Invité, dans la soirée du samedi 17 juin 2017, de l’émission « On n’est pas couché » de Laurent Ruquier sur France 2, Boujenah a consacré près de quatre minutes de son intervention pour dire tout le bien qu’il pense des Tunisiens et de la Tunisie et pour exhorter le monde entier à soutenir notre pays.

Il commença par annoncer qu’il se produira en Tunisie, le 19 juillet prochain, dans le cadre du Festival de Carthage et il a vite fait d’embrayer pour déclarer sa joie de se produire, cet été, dans son pays natal: «Je suis super content parce que, depuis la Révolution, je n’y ai pas joué. J’y suis allé très souvent, mais pas pour jouer. Je me bats pour que l’on aide la Tunisie. Ce serait dingue, insensé, irresponsable, fou… de la part des gouvernants européens, français, américains, de ne pas aider la Tunisie financièrement. La Tunisie, c’est le pays arabo-musulman où, un jour, une vraie démocratie va arriver. Les Tunisiens ont prouvé plein de choses. Ils ont donné la preuve qu’ils ont atteint un niveau élevé de maturité démocratique. La Tunisie est le seul pays du printemps arabe qui s’en est sorti de la meilleure manière. Oui, et pour des milliards de raisons.»

Pour rappel le 18 janvier 2011, Michel Boujenah était l'invité de Michel Denisot sur Canal +. Et le comédien était très ému en évoquant la Tunisie...Il a confié:

« C'est ma terre natale. C'est bizarre, je ne pensais pas réagir comme ça, c'est pour ça que je ne voulais pas venir. Mais c'est un moment historique, qu'il faut protéger beaucoup parce qu'ils sont encore en danger, beaucoup... Il faut faire très attention, et il faut que les gouvernements européens fassent très attention.»

En janvier 2013, l’humoriste dans une autre vidéo  déclarait :

«  Dieu a fait d'abord les Tunisiens. Et si c'était vrai ? Les Tunisiens sont les plus beaux, les plus intelligents, les plus civilisés, les plus émancipés, les plus courageux et, bien évidemment, les plus révolutionnaires. C'est ce que disaient d'eux les médias de la planète entière, il y a deux ans. Ces médias ne savaient pourtant pas que Dieu a fait d'abord les Tunisiens. »

Quand la Tunisie était frappée  par un attentat terroriste à Sousse où un terroriste tunisien a tiré à la kalachnikov sur la plage d’un hôtel qui  a coûté la vie à 38 personnes, Michel Boujenah,  a tenu à réagir en apportant son soutien au peuple tunisien.  L’humoriste  confit que cette tragédie l’a terriblement marquée.

« Je suis triste, je suis catastrophé, pour la Tunisie. J'ai eu beaucoup d'amis de Tunisie au téléphone. Hier, ils étaient effondrés. Ce matin, ils se réveillent en disant qu'il faut se battre, qu'il ne faut pas arrêter leur processus qui est extraordinaire. »

Dans une interview à Paris Match Publié le 09/10/2015, Michel Boujenah est évidemment heureux du prix Nobel de la Paix décerné au quartet qui a mené la transition démocratique. Il espère que cette récompense encouragera les pays européens et les Etats-Unis à « envoyer de l'argent » à ce pays qui « a tout » pour devenir un modèle de démocratie arabo-musulmane.

« Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise? Que je suis content ? » Bien sûr que je suis content que pour une fois, le monde se penche avec tendresse sur la Tunisie, au lieu d'être alarmiste. Ce prix reconnaît l'importance de l'histoire de ce peuple qui a tenté de construire une démocratie. Le monde entier respecte les Tunisiens et est conscient de la grandeur de leur combat. Il montre que l'on a confiance en eux. D'autant qu'il est "rare" qu'on donne un tel prix "à un pays entier", car "à travers le quartet, c'est tout le peuple qui est récompensé. L'argent est le nerf de la guerre. Avec la crise du tourisme, cela permettrait aux infrastructures de garder leur standing. Or, si la sécurité et le tourisme repartent, les investisseurs reviendront et la croissance avec. C'est un pays qui a tout. Outre les "paysages, c'est un pays lettré grâce à Bourguiba, le père de l'indépendance, qui regorge d'intellectuels, de scientifiques... La Tunisie a aussi prouvé la rigueur de ses institutions lors des élections. Elle pourrait être un laboratoire génial. »

Après tant de déclarations d’amour à la Tunisie sa terre natale et à son peuple, cela ne mérite-t-il pas le respect et l'humilité? Qu'il faille que des coquins privent Michel Boujenah de sa Terre, de son essence, de son sol, de son chant, de sa musique, de ses parfums, de sa beauté, de sa grandeur et de son peuple? De sa Tunisie.

Que voulez-vous de mieux ? Cela ne suffit-il pas ?  Il n'y a probablement pas en France de meilleur ambassadeur de la Tunisie que Michel Boujenah, parce qu'il porte en lui tout l'amour profond de son pays.

Un soutien des Tunisiens !

Heureusement que ceux qui sont contre ne sont qu’une minorité en Tunisie. La grande majorité des Tunisiens se sont dits surpris de voir un tel acharnement, une telle cabale  contre Michel Boujenah, lui qui à toute occasion, fait la promotion de la belle Tunisie partout où il va.

Yamina Thabet, présidente de l’Association Tunisienne de Soutien des Minorités (ATSM), a dénoncé un « comportement lâche » et un « acte anti-juif » : « L’appel à boycotter le spectacle de Boujenah, sous prétexte de lutte contre le sionisme, n’est rien de plus qu’un acte anti-juif quand on sait qu’il s’agit d’un Tunisien qui a toujours crié haut et fort son attachement au pays… Je ne suis pas là pour défendre une personne qui de toute façon n’en a pas besoin, ni pour servir un discours mielleux sur la nostalgie et l’attachement au pays comme si le fait d’être d’une confession autre que musulmane nécessitait de faire ses preuves ! Ce que je dénonce, c’est ce comportement, disons-le, lâche de ceux qui faute d’avoir des gonades pour reconnaître leur haine se cachent sous les jupons d’une excuse passe-partout », a-t-elle indiqué.

Boujenah est un citoyen Tunisien qui a toujours déclamé son attachement et son amour à la Tunisie son pays d’origine. Et, à ce titre, il a le droit de se produire en Tunisie et de rencontrer son public et ses admirateurs à Carthage.  La Tunisie qui célèbre chaque année le pèlerinage de El Ghriba, pays de 3000 ans d’histoire, pays carrefour de la méditerranée et pays métissé sortira plus grande, plus forte et  plus rayonnante montrant au reste du monde ses vraies valeurs humanistes et universelle.

Bienvenue Michel chez toi et que le spectacle commence...

A. Kla - https://www.espacemanager.com/qui-en-veut-michel-boujenah.html

Commentaires

Member for

6 années 11 mois
Permalien

Yamina Thabet, présidente de l’Association Tunisienne de Soutien des Minorités (ATSM), a dénoncé un « comportement lâche » et un « acte anti-juif ».

« L’appel à boycotter le spectacle de Boujnah , sous prétexte de lutte contre le sionisme , n’est rien de plus qu’un acte anti-juif quand on sait qu’il s’agit d’un Tunisien qui a toujours crié haut et fort son attachement au pays…

Je ne suis pas là pour défendre une personne qui de toute façon n’en a pas besoin, ni pour servir un discours mielleux sur la nostalgie et l’attachement au pays comme si le fait d’être d’une confession autre que musulmane nécessitait de faire ses preuves ! Ce que je dénonce, c’est ce comportement, disons le, lâche de ceux qui faute d’avoir des gonades pour reconnaître leur haine se cachent sous les jupons d’une excuse passe-partout », a-t-elle indiqué.

Français