Max Fitoussi et Sylvain Bittan : Le retour des enfants prodigues

Max Fitoussi et Sylvain Bittan : Le retour des enfants prodigues

Par Hatem Bourial 

Sylvain Bittan et Max Fitoussi | Crédit photo : Hatem Bourial

Elle avait belle allure la sélection tunisienne aux Jeux olympiques de Rome en 1960. On y retrouvait toute la mosaïque tunisienne avec des athlètes de toutes origines et confessions.

C’est ainsi que parmi les sportifs sélectionnés, on avait compté Max Fitoussi et Sylvain Bittan, tous deux issus de la communauté juive tunisienne et auteur de nombreux exploits.

Au milieu Sylvain Bittan

 

Ces deux sportifs de toujours ont gardé des liens étroits avec leur pays natal et malgré leur départ pour la France ont continué à entretenir des relations de qualité avec la Tunisie des origines.

Fitoussi et Bittan seront de retour au début du mois d’octobre pour un séjour tunisien qui devrait se dérouler entre la capitale et Hammamet.

En ce sens, ces deux sportifs devraient être reçus par les autorités de l’olympisme tunisien et seront aussi au centre d’un hommage qui devrait avoir pour théâtre la ville de la Marsa.

Sportif accompli, Sylvain Bittan était à la fois basketteur au Club sportif des Cheminots et athlète. Recordman du saut en hauteur, il a participé sous les couleurs de la Tunisie aux Jeux de l’Amitié à Dakar et aux Jeux panarabes de Beyrouth. Il s’est également distingué en France en remportant plusieurs titres universitaires.

Herzellia en 1958

Max Fitoussi a pour sa part mené une carrière de volleyeur au sein de l’équipe de l’Alliance dont il fut l’un des piliers. A l’époque, les Moncef Haddad, Rafik el Kamel et autres Raouf Bahri comptaient parmi les figures de cette discipline à la fin des années cinquante.

La visite de Fitoussi et Bittan est aussi de nature à nous remémorer la présence de nombreux sportifs issus de la communauté juive à l’image des Zizi Taieb, Meyer Raccah, Eric Lahmi et Maurice Hozé qui régnaient sur la natation.

A cette époque, la Herzellia et l’Alliance comptaient parmi les principales équipes en sports collectifs. Les basketteurs de la Herzellia étaient très remarqués à l’instar des Uzan, Tuil, Sadoun, Cohen et Ankry qui formaient un cinq majeur et redouté.

De cette époque désormais lointaine ne restent que de rares photos et il est heureux que des visites comme celle de Max Fitoussi et Sylvain Bittan réactivent cette mémoire et soulignent les amitiés sportives durables.

Le volley dans les années 1950

 

Commentaires

Member for

47 années 7 mois
Permalien

Max Fitoussi a été un Grand joueur de volley-ball, qui n'a connu que l'USG et le CSG . ( Union Sportive Goulettoise et le Club Sportif Goulettois ) il a joué pour la Tunisie ( équipe Nationale)pendant plusieurs années .

Member for

47 années 7 mois
Permalien

La photo d'équipe (proposée d'ailleurs 2 fois) ne montre pas du tout Max qui était un joueur de La Goulette contrairement à ce qui est écrit.

On ne voit aucune ancienne photo de Sylvain, champion de Tunisie de saut en hauteur.

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour verifier que vous etes une personne et non une machine et ce, pour empecher tout envoi de spam
Image CAPTCHA
Saisir les caractères affichés dans l'image.
Français