Le canal de La Goulette

Le nom français de « La Goulette » est une traduction du nom venant de l'italien gola (gorge) ou goletta (petite gorge), langue alors très usitée dans la région en raison du nombre important d'Italiens y vivant aux xviiie et xixe siècles.

Ce terme est lui-même une traduction du nom arabe du lieu, Halq al-Wādī, signifiant littéralement « gorge (ou gosier) de la rivière ». Ce terme de « gorge » désigne le goulet d'étranglement — un canal large de 28 mètres — grâce auquel le lac de Tunis communique avec le golfe de Tunis et aux bords duquel s'élève la cité.

Ce passage à proximité d'une rade a fait de La Goulette le principal port du littoral tunisois après la destruction des installations portuaires de Carthage au début de la conquête arabe. Même si cette rade est peu abritée des vents d'hiver, il n'en existe pas d'autre dans le golfe qui ait pu devenir le port avancé de Tunis.

Toutefois, la graphie courante Goletta avec deux « t » peut à tort faire penser au mot goletta qui signifie « goélette », très nombreuses à mouiller au large faute d'eaux assez profondes pour leur permettre de traverser la passe et de remonter jusqu'au port de Tunis.

Video

Le nom français de « La Goulette » est une traduction du nom venant de l'italien gola (gorge) ou goletta (petite gorge), langue alors très usitée dans la région en raison du nombre important d'Italiens y vivant aux xviiie et xixe siècles.

Ce terme est lui-même une traduction du nom arabe du lieu, Halq al-Wādī, signifiant littéralement « gorge (ou gosier) de la rivière ». Ce terme de « gorge » désigne le goulet d'étranglement — un canal large de 28 mètres — grâce auquel le lac de Tunis communique avec le golfe de Tunis et aux bords duquel s'élève la cité.

Ce passage à proximité d'une rade a fait de La Goulette le principal port du littoral tunisois après la destruction des installations portuaires de Carthage au début de la conquête arabe. Même si cette rade est peu abritée des vents d'hiver, il n'en existe pas d'autre dans le golfe qui ait pu devenir le port avancé de Tunis.

Toutefois, la graphie courante Goletta avec deux « t » peut à tort faire penser au mot goletta qui signifie « goélette », très nombreuses à mouiller au large faute d'eaux assez profondes pour leur permettre de traverser la passe et de remonter jusqu'au port de Tunis.

Video

Français