PARACHA BEHAR

 

Au début de cette lecture, il est traite de la chmita, l'annee chabatique.
Il est ecrit ainsi : "Ki tavohou el aarets ... vechavta aarets  Chabat la-Chem".
C'est à dire : "Lorsque vous arriverez sur la terre ... et la terre se reposera d'un Chabat pour D-ieu".
Il s'agit donc de la mitsva de Chmita, qui est detaillee dans les versets qui suivent : 
"Chech chanim tizra sade'ha ... oubechana hacheviit chabat chabaton yihie laarets".
"Six annees tu ensemmenceras ton champ ... et la septieme annee sera un Chabat pour la terre".

L'ordre dans lequel ce sujet est expose dans la Torah souleve une question. Il semble que des l'entree en Erets Israel il y a lieu de laisser reposer la terre, selon les termes : "Lorsque vous arriverez ... la terre se reposera".
De fait, il n'en est pas ainsi. En premier viennent les six annees de travail de la terre, et c'est seulement apres cela qu'arrive l'annee du repos.

Et c'est ainsi que ceci s'est effectivement produit : Suite aux quatorze annees de conquete de la terre et de son partage entre les tribus, sont venues les six annees de travail de la terre. Et c'est seulement apres cela qu'eut lieu la premiere annee de Chmita.

Il apparait donc ici que la Torah vient nous renseigner sur le sens et le but des six annees de travail. On aurait pu penser que l'objectif essenciel est le travail de terre pendant six ans, et que la chmita est un sujet a part. La Torah nous enseigne ici le contraire, a savoir que tout le but de "lorsque vous arriverez sur la terre" et du travail de la terre durant six annees est en fait la chmita elle-meme :
"La terre se reposera d'un Chabat pour D-ieu".

L'ordre dans lequel les choses se sont effectivivement passees est, en premier lieu, les six annees de travail, et seulement apres, la Chmita. Simplement, il nous est demande de garder a l'esprit que le but veritable est en fait la chmita.

Chacun de nous doit ainsi avoir toujours present a l'esprit que tout le travail effectue pendant six annees a comme but de nous ammener a la septieme annee, l'annee chabatique, c'est a dire l'annee destinee a la saintete et au spirituel.
C'est a cette fin que D-ieu nous a donne la terre d'Israel, de facon a ce que nous fassions entrer la saintete "un Chabat pour D-ieu", a l'interieur de notre vie materielle.

On peut egalement etendre ce sujet. Celui-ci contient une allusion a la vie de l'homme, de facon generale.
Nous savons que la vie dans ce monde-ci est limitee a six mille ans, et que le septieme millenaire, qui est le Chabat du monde, fera deja partie de la vie eternelle.

La Torah nous allusionne ici (lorsque vous arriverez sur la terre), que lorsque l'ame descend dans le monde d'en bas, ce monde-ci, au cours des six mille ans de notre mission sur terre, nous devons savoir que son but reel est l'aboutissement au septieme millenaire, qui est l'epoque chabatique.
C'est a dire que l'objectif de nos vies terrestres est de preparer le monde a l'epoque messianique, a la connaissance de D-ieu, afin que le monde soit "une residence pour D-ieu", selon les termes du Midrach, ce qui sera accompli de facon integrale au septieme millenaire.

Il en est de meme dans notre vie quotidienne. 
La majeure partie de notre temps est consacree aux activites profanes, afin d'assumer les besoins de cette vie terrestre. Mais nous devons cependant garder a l'esprit que le but de tout ceci est le Chabat, la saintete, le temps consacre a l'etude de la Torah, a la priere, sont la finalite reelle de tout le travail de la journee.

C'est avec cette pensee que chaque juif se doit de commencer sa journee, ainsi que le Choul'han Arou'h le proclame : des le reveil, nous devons prendre conscience que nous sommes en presence de D-ieu, et que c'est avec cette conscience que nous devons prononcer la phrase : "Mode ani lefane'ha ...". 
Car ceci est le but veritable de notre vie : servir D-ieu, le faire resider dans notre monde, le monde de l'action.

Je vous souhaite une bonne semaine,
Chlomo

chlomo@libertysurf.fr