Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

L' O S E - oeuvre au secours de l enfance

Envoyé par patricia 
L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
02 octobre 2011, 09:22
lorsque j ai vu sur harissa.com la publication du livre de corine Scemama-Ammar', "les derniers magnifiques" et les ames juives d hier et d aujoud hui j ai voyage a TA au kikar masarik a la librairie du foyer et l ai commande . j ai passe tout une journee a le lire et il est a recommander.
il est captivant tout d abord par la description exacte du mouvement
a LA GOULETTE dans les annees 60 -67 et aussi par le recit des personnes malades ou dependantes et vivant a L OS E parcequ elles n ont pas ou aller.et aussi si vous avez la nostalgie des vents de la goulette qui soufflaient au visage , le recit vous le fait rapeller.

j avais a peine 6 ans et mon grand pereæ"ì
des sa retraite s etait porte volontaire a l O SE a la goulette dans de multiples travaux ainsi que poste a la porte de l etablissement ,il recevait les petits enfants, venus prendre un repas complet et chaud, pour une petite piece de monnaie qu ils lui remettaient et il leurs tendait un billet bleu pale d acces au repas.
a cette epoque l ose faisait part d actions medico -sociales
aux juifs de l apres guerre {la 2eme guerre} ainsi que des oeuvres de soutiens aux familles necessiteuses et des repas le midi aux enfants

je n avais aucune notion qui etaient ces enfants .mon grand pere ainsi que mes parents ne nous avaient pas informe pour que nous ne voyons pas de difference de classe sociale
pour moi c etait la fete de dejeuner a l ose, de voir mon grand pere si grand de taille a la porte distribuer les billets de repas ,je croyais qu il etait le directeur de l ose
la veille lorsque j allais dormir a la goulette chez mes grands- parents , pepe me donnait une petite piece de monnaie, avec une grande joie le lendemain ,j achetai le repas du midi.
je m asseyais a la meme table, la deuxieme a gauche, sur le banc ,mon visage tourne toute fiere vers mon grand pere .il n y avait presque pas de filles
les garcons chahutaient mais ils etaient polis
je me souviens qu ils portaient leurs tabliers d ecole et qu ils n avaient pas de cartable mais une sacoche que leurs mamans avaient cousu
avec du tissu bleu et une petite cordeliere et a l interieur ils portaient leurs livres cahiers et plumier
j etais coquette petite fille ,et tous les jours je prenais plaisir de changer de vetement .quelques fois c etait une salopette a carreaux rouges et blancs que maman avait cousu et quelques fois une jupe plissee avec un chemisier blanc en lin que maman repassait soigneusement et qui etait tout raide et blanc parce qu amidone
et autres
les repas etaient bons il y avait une petite salade un plat chaud soit du couscous et viande et legumes soit un ragout et ensuite un fruit et quelques fois une barre de chocolat parve
une carafe d eau et des morceaux de pains italiens
les enfants levaient leur doigt et criaient RABIOT !RABIOT!
sans trop comprendre je disais pareil et une des femmes qui servait
me rajoutait du couscous ou me donnait encore un fruit
peu de temps apres ,mon grand pere a ete gravement malade et il a sucombe a sa maladie .
pendant les vacances a la goulette en passant a cote de l ose, j avais une grande pensee pour lui ,et il etait tellement bon et tous les petits enfants je me souvenais qu ils tendaient la petite piece de monnaie et qu il leur donnait le billet du repas.
je l ai su plus tard que ces enfants quelques fois ne revenaient pas pour manger car ils n avaient meme pas une petite piece pour acheter le ticket du repas.
chez eux a la maison ,leurs mamans leurs preparaient une croute de pain et a l interieur un morceau de halwa {halva} ou alors une croute avec un peu d huile de la sauce tomate et un peu d harissa. c etait leurs repas du midi .
le soir ils dinaient avec un plat de hachwa { de la semoule cuite au carvi} et ce n est que le shabat qu ils avaient un bout de viande ou de poulet au repas.
d ici je leur souhaite une excellente sante ainsi que reussite.
Re: L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
09 octobre 2011, 10:45
Patricia Chalom,
Aujourdh'ui tres souvent en Israel, je vois que les gens jettent du pain,et pas du pain rassis, mais du pain achete pour le chabbat, et qui n'est plus tres frais du jour.
Par principe je ne jette jamais de pain, " ze mavi aniout".
Meme si nous n'etions pas riche a Tunis, je n'ais jamais souffert de penser qu'il me manquais qqchose.
Qui est riche? c'est celui qui est content de ce qu'il a.(Pirque avot)
Patricia, apres les recettes, tu te lances dans les souvenirs,continue,cela nous fait si plaisir, car c'est le but principal de ce site .
Yom tov lakh.
Re: L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
09 octobre 2011, 11:34
toda yosseph chana tova gmar hatima tova et hag succot sameah
Re: L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
15 octobre 2011, 21:18
Patricia , votre message est très émouvant . Personnellement , j'ai été en colonie de vacances de l'OSE à La Goulette vieille , au début des années 50 . Je me souviens du petit déjeuner le shabbat , orgeat et bouscoutou . Et après on allait prier . Ainsi que des promenades vers le port et au block de La goulette . J'ai aussi en mémoire qu'on nous distribuait des savonnettes et du dentifrice du joint américain . Les repas étaient excellents, cuisinés par des femmes extrêmement gentilles toutes attentionnées . J'en garde de trés bons souvenirs car en plus , nous étions entre Juifs .
Re: L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
09 novembre 2011, 20:35
cet etablissement L OSE etant devenu une maison de retraite pour personnes agees n ayant pas les moyens de subvenir a leurs besoins personnelles vu leur etat physique et fonctionel et n ayant pas ou aller la plupart d entres eux n ont pas de famille{ il y a aussi d apres les ecrits des personnes plus jeunes souffrants d incompabilite
mes proches lors d une visite touristique et de pelerinage au cimetiere
et differents cultes religieux , ont rendu visite aux residents de L OSE a la Goulette
ils leur ont offert a chacun d entres eux une echarpe pour l hiver
par ce message si vous avez ouie de personnes voyagant en Tunisie
faites leur parvenir le besoin qu ont ces personnes agees d etre visitees et peut etre se munir de petits presents qui reconforteraient leur coeur
par exemple:
des petites trousses personnelles en tissu ou housse plastifiee
pour y mettre des mouchoires un portable des petites affaires personelles etc

des tasses en plastique rigolotes
des couvertures fines pour leur chaise roulante ou leur fauteuil

des jeux de societe
des magazines
des chaussettes en cotton
une hanouccia ou une menorah pour la salle
des jouets de cognition : de construction voire lego etc....
des ballons de plage legers
des petites balles pour leurs mains
etc et si vous avez d autres idees n oubliez pas d en ajouter
Re: L' O S E - oeuvre au secours de l enfance
03 décembre 2011, 12:44
LES MÉMOIRES D'UN GOULETTOIS
L'ENFANT DE LA GOULETTE
PAR ALBERT SIMEONI (BEBERT)

20/03/2001


• 'Vieillesse..... Sénilité..vieux jours périmés....avaient vous donc une âme qui s'attachent à notre conscience pour nous dire que ce seront nous demain.......? Ceux là....


'...LES VIEUX....De l'O.S.E.'
Bonjour....bonsoir....je ne sais pas si je serai la ce soir.......'

Avant d 'immigrer......j'ai rendu visite aux abonnés abandonnés de l'hospice des vieillards...à L'OSE.....Quelques pincées de nèffé (chique )sur leur col de veston élimé....mouchoir couleur henné , fripé , solitaires parmi les solitaires.....assis sur le bord du lit.....ils attendent l'arrêt du dernier wagon vide du TGM ...sans ticket.....aller simple sans retour , gratuit .Direction Lumière Ville .

Du daymèch ( croûte ) aux coins des yeux.....mal réveillés...comme surpris d'être encore là dans leurs chambres partagées à deux , aux murs blancs ....bleus.......qu'importe la couleur puisque les jours obscurs sont gris , sans rien pour meubler leur quotidien ....ils attendent en silence ...sereins....la....
On vient leur rendre visite en été comme on visiterait des pièces de musée.
L'assistante m'introduit chez celui qui, 50 ans auparavant ' cassait la pierre avec ses dents ' par son énergie....et le voilà aujourd'hui face à moi.....comme un morceau de halkoum sorti tout droit d'un micro onde .....baveux....sentant le renfermé.....

'Bonjour.....ba....C......'
Il ajuste ses loupes...

' Echkoun enti...ya ouldi.....?'
( 'Qui est tu......mon fils....?)
' Ould Chèmyouni....ya ba...C...!'
' Ah....Ould Ayouch....?'
' Eye......comment vas tu...?'

Il me regarde de ses petits yeux.....mais pourquoi les yeux de vieux rétrécissent 'ils à 80 ans..? sans doute d'avoir trop vu.....entendu.....senti.....bu et enduré...

Il réajuste ses binocles......

'Chnouhè haouel bouk...?
(Comment va ton père....?)
IL ignorait la mort de mon père....
'Très bien.......ba C......baba.....kayàd mè èl mlèkhim charim....'
( '..................................mon père........est avec les anges.....')
'Ah.....touèffé allah yarhmou..... had mà kali....Ayouch lajjij...
tètchébèlou......'
( '.........il est dècédè.....que D.ieu ai son âme ......personne ne m'en a informé.......tu lui ressembles.....) .
'Ba C......habit tahkilli kraeif ta kbèl..!'
...........j'aurai voulu que tu me racontes des histoires d'avant ')
'Aye......yallè kbèl èlli fèt alliyè...mèrir mè fik.....ya yasrà....Tarèf mèy habouch i rèliouni nèrkrhèj...bèch en zour Touirè.....kâada wahèda....fèl dar....!'
('Bon.....comme autrefois......qui s'est enfoui sans que je m'en aperçoive.....ah le bon temps.....hélas.....tu sais ils m'interdisent de sortir pour rendre visite à ma femme Touirà
elle est toute seule à la maison....')

Il parle de sa femme décédée depuis 15 ans......il radote.....

'Bijèmé....oult èl bèrèh....jètni.....tzourni....kollè lèbché bèle obiod.....!'
'Pourtant ..avant hier ....elle est venu me rendre visite....toute de blanc habillée..)

Moi 'Aye.....yandèk krèyfét....ta.....'
'Bon.....as tu des histoires.....d'av...')
'Tarfou...Bichi.....zarna...bahdè...èl ftairi.....attitou 100 millimes bèch yèsrili baqou neffè.....arrabli bièm......'
('Tu connais Bichi...mon voisin...près du marchand de beignet....je lui ai donné 100 millimes pour qu'il m'achète un paquet de chique....)
Moi 'Eye......èl kraeif......!
'Bon....mes histoireswinking smiley
'Cho....ya ouldi......tèjém tkolli chnouè ellioum....?'
'Écoutes mon fils ...peut tu me dire qu'elle jour nous sommes...?'

Moi 'Nar jomyà......'
'Vendredi....'
'Eye enchit.....kent ma Fritnè....Jouli....Mardoche......Robert.......Simon.....tèwé fi França......Jouli ou Fritnè....jaw i zourouni....tawè 5 chnin....oukkèn tchouf ya ouldi....kollôm labèch alliôm.....mè hachtèm biè.....'
('Oui j'oubliais.....j'ètaisFortunè....Julie....Mardoche....Robert....Simon.....
maintenant ils sont en France....Julie et Fortuné sont venus me rendre visite il y a 5 ans....si tu vois mon fils ...ils sont tous bien.....ils n'ont pas besoin de moi....)
Moi ' El kraaa.. '
(Les his...)
'Ya ouldi.....yatini mèl kimidinou èl hrabèch......iyaichèk....!'
(Mon fils .....donnes moi mes médicaments dans le tiroir...je t'en prie....)
J'ouvre le tiroir de la commode.....et je lui tends ses cachets.......je tombe sur des photos jaunies et à moitié effacées.....Je les lui montre......

'Ah....hèdé Simon ma martou....kènnéh fèl Saf Saf....ou hédi......en hab entèkè...'
'Ah.....celui c'est Simon avec sa femme....au Saf Saf......et celui .....je veux m'allonger.....')

Je l' aide ......
' Fritnè ou marti......mè jallou zrar......'ouèdék Mardoche.....fèl sét.....hèdè mouch
Coco......ould.....?
'Fortuné et ma femme ....petits......et celui là c'est Mardoche.....à la plage....celui ce n'est pas Coco.....le fils.........')

Il s'est endormi. Il n'avait pas d'anecdotes à me raconter .Je tiens quelques instants les photos cramoisies entre mes doigts.......sa vie de jeunesse .......son histoire entre mes deux paumes ...et je serre la tristesse que je remets dans le tiroir de l'oubli.

Je n'ai pas besoin d'histoire....d'anecdotes......je connais ces histoires.....elles ont toutes les même fins.......j'étais venu lui dire au revoir ....avant qu'il ne parte et que je ne m'en aille.....


Bonjour....au revoir je ne sais pas si je serai là ce soir.....
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2020 - HARISSA.COM All Rights Reserved