Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Recette des Spaghettoni à la boutargue

Envoyé par Vittorio 
Recette des Spaghettoni à la boutargue
31 août 2007, 09:34
bonjour ,

je viens de voir votre site, et je me permet de vous envoyer cette recette que mon pere faisait a La Goulette
L'association avec des pâtes est certainement la préparation culinaire la plus connue de la boutargue, elle met en valeur la saveur du produit sans le dénaturer, car il n'est ajouté qu'à la fin. Je préfère utiliser des spaghettoni, qui sont de gros spaghetti, je trouve parfaitement adaptés à cette préparation simple. Cette recette est d'origine italienne, mais on la pratique de peu ou prou de lamême façon sur de nombreux rivages de méditerranée (en Tunisie par exemple, en mettant du harissa à la place du piment).

Les ingrédients

- spaghettoni
- une boutargue pas trop sèche
- deux ou trois gousses d'ail
- un ou deux piments rouges,
- quelques brins de persil plat
- huile d'olive

Recette

- La boutargue doit d'abord être enlevée de sa gangue de cire, on y parvient très facilement en insérant un couteau à bout rond, après avoir séparé les deux poches. On enlève aussi la membrane. On taille des tranches assez fines mais pas trop. Je préfère cette présentation à la version râpée qui fait perdre la magnifique texture de ces œufs. Pour que la saveur se diffuse bien dans les pâtes, j'émiette quelques unes de ces tranches.

- On pèle l'ail et on le hache en très petits dés, mais pas en purée. On ouvre le piment en deux, on ôte les graines, et on le hache comme l'ail. Ces deux ingrédients sont mis dans une petite casserole avec suffisamment d'huile d'olive pour arroser les pâtes sans qu'elles ne baignent. On fait chauffer jusqu'au premier frémissement (pas faire bouillir l'huile d'olive!) et on réserve ainsi. On effeuille et on coupe grossièrement le persil.

- Une fois les pâtes cuites al dente (sinon, mangez autre chose), y verser l'huile d'olive avec l'ail et le piment, ainsi que le persil. Disposer les spaghettoni dans des assiettes chaudes, ajoutez la poutargue et servir aussitôt.

Certes, c'est une façon un peu luxueuse de manger les pâtes, mais en fait, nous étions cinq, et j'ai utilisé à peine plus des deux tiers de ma poutargue, c'était largement suffisant. A accompagner d'un vin un rouge un peu léger, pas trop fruité, comme un cabernet de Vénitie par exemple, voire un chinon ou un bourgueil.

On peut d'ailleurs très bien, à défaut de poutargue, réaliser cette recette avec des filets d'anchois à l'huile coupés en petits morceaux et mis à chauffer avec le piment et l'ail, c'est un plat qui reveient souvent à lamaison!

A déguster nature aussi et surtout

Il nous restait donc un gros morceau de boutargue, que nous avons dégustée en apéritif, pour moi dans le genre de rencontre qui me rend littéralement fou, la boutargue nature avec un verre de single malt, un Islay de préférence. En l'occurence il s'agissait là de mon favori pour accompagner les saveurs marines et relevées, un Bruichladdich 10 ans, qui développe des notes salées et iodées, quand on sait l'écouter...

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2022 - HARISSA.COM All Rights Reserved