Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST

Envoyé par jero 
Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
08 novembre 2008, 18:12
nous vous faisons part du deces de Raymond YOUNES

FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST

LE 7-11-2008 A L'AGE DE 89 ANS

TEL DE LA FAMILLE 01 42066178

Toutes nos condoleances a la famille.
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 06:42


Hommage a Raymond Younes (au centre sur la photo), capitaine et une des figures marquantes de cette equipe de l'UST que nous supportions avec tant de ferveur.

IYE ZIKHRO BAROUKH.
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 07:30
Il fait partie de la mémoire de notre communauté.

Avec Young Pérez, il restera un de nos sportifs les plus célèbres.

Pour plus de documents sur l'UST
[www.harissa.com]
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 12:34
AVIS A TOUS LES HARISSIENS et a tous les supporters de l'équipe de foot."UST"


L'enterrement de feu monsieur RAYMOND YOUNES "ZAL", se déroulera demain lundi 10 novembre 2008.

Rassemblement a 14 heures a la porte du cimetière de Pantin.

Venez nombreux rendre un dernier hommage a l'une des dernières personne qui représentait les figures du sport des juifs de Tunisie.


RAYMOND YOUNES "ZAL" La troisième personne a partir de la gauche.
Pièces jointes:
Raymond Younes le troisieme a partir de gauche.JPG
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 15:57
Merci à Jero (que je ne connais pas) et qui a rappelé à tous la mémoire de mon père, Raymond Younès, dont nous allons célébrer les obsèques demain 10 novembre. Les messages de soutien et même les appels téléphoniques nous ont fait chaud au coeur.

Quelqu'un peut-il me dire ce que signifie ce surnom de "zal" ?

Encore merci à tous
Patrick Younès
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 16:13
HISTOIRE DE L'U.S.T (source WIKIPEDIA)

Ce club est fondé en 1917 par décision administrative suite à de graves incidents ayant opposé les joueurs et les supporters du Stade tunisois (exclusivement juifs) et ceux du Stade africain (à majorité musulmane) à l'occasion d'une rencontre disputée lors des fêtes marquant la fin de la Première Guerre mondiale. Il est alors décidé de fusionner les deux clubs en un unique club qui devrait symboliser la tolérance, la coexistence et l'unité parmi les différentes communautés tunisiennes.

Le premier comité réunit des représentants des deux communautés : Alfred Nataf, Mustapha Turki, Albert Perez, Salah Soudani, Émile Serfati ou encore Adolfe Bellaiche. L'équipe regroupe notamment Hédi Sfar, Mustapha Zmerli, Adolfe Bellaiche, Tijani Kabadou et Saïd Klibi. Cependant, l'apparition de l'Espérance sportive de Tunis en 1919 puis du Club africain en 1920 favorise l'ancrage communautaire des clubs sportifs : le Racing et le Sporting pour les Français, le Red Star et la Mélita pour les Maltais, l'Italia pour les Italiens), l'Espérance sportive de Tunis et le Club africain pour les musulmans, l'UST restant devint un club exclusivement juif.

Cette situation favorise son rayonnement et lui permet de devenir populaire : de grandes personnalités de la vie sociale et économique se relaient à sa présidence : Adolfe Bellaiche, Henri Smadja (fondateur de La Presse de Tunisie), Albert Haddad, Jacques Bismuth ou encore Moïse Slama. Des entraîneurs spécialisés sont recrutés et les résultats ne se font pas attendre : un premier doublé (championnat et coupe) est obtenu en 1930, un autre est réalisé l'année suivante et un troisième en 1933 avec deux coupes remportées en 1934 et 1935. Mais cette période faste est interrompue par la Seconde Guerre mondiale. Les joueurs se dispersent : certains rejoignent le Club africain comme André Tuil ou la Jeanne d'Arc d'avant-garde alors que d'autres raccrochent. Ce n'est qu'en 1945 que le club reprend ses activités alors que Jacques Bismuth reprend la présidence du club. Une nouvelle génération de joueurs dont les chefs de file sont Raymond Younes, Popaul Perez et Élie Taieb a pris la relève et Kiki Lakhal, qui a raccroché en tant que joueur, est là pour transmettre son savoir-faire technique et prêter main aux entraîneurs de renom que le club engage. Ce dernier revient alors progressivement à sa vocation multi-confessionnelle mais le départ en France de ses meilleurs joueurs cause sa rétrogradation en 1950.

Il lui faut beaucoup de patience pour revenir à nouveau parmi l'élite après l'indépendance de la Tunisie. Toutefois, l'émigration d'un grand nombre de supporters et de joueurs oblige les présidents successifs — Joseph Cohen, Albert Cohen-Boulakia et Georges Brami — à se lancer dans une politique des recrutements à outrance qui fait de l'UST une équipe à l'attaque prolifique (63 buts marqués en 1958 et 59 en 1959) grâce à Mejri Hnia, Hamadi Hénia ou Popaul Perez. Les places d'honneur sont fréquentes mais les titres ne suivent pas à l'exception de la coupe Chaker obtenue en 1961 et des titres obtenus dans d'autres disciplines (handball et volley-ball)-

L'enthousiasme s'étiole peu à peu avec les départs de Mokhtar Ben Jerad et Hamadi Hénia mais surtout avec les vagues successives d'émigration des juifs tunisiens qui affectent le club. À la fin de la saison 1964-1965, il rétrograde en seconde division et se trouve alors au bord de l'abandon et de la dissolution. Un jeune étudiant de l'époque, Jean-Pierre Liscia, en devient le président et le reste après plus de 40 ans.

Les jeunes joueurs comme Jeannot Brami, Mongi Fekir, Youssef Ben Yahia, Ali Sraieb et Giovanni di Marco, épaulés par les chevronnés comme Hassen Refai et Saad Karmous, permettent à l'UST de retrouver l'élite en 1969. Néanmoins, un malheureux concours de circonstance — dissolution de l'Espérance sportive de Tunis en cours de championnat et sa réhabilitation en période estivale au détriment de l'UST qui croyait avoir sauvé sa place en nationale — condamne deux ans plus tard le club.

Après une résistance de huit ans en seconde division (1971-1979) puis trois en division 3 (1979-1981), l'UST sombre définitivement dans les profondeurs du classement malgré tous les efforts de son président. Redevenu, un simple club de quartier, l'UST comme d'autres ne peut plus rivaliser avec les grands clubs professionnels. À contre-cœur, Liscia dissout en 2004 l’équipe des seniors pour espérer repartir sur des bases solides avec les minimes et les cadets. Mais, trois ans après, ces deux sections sont à leur tour dissoutes. Par conséquent, seul l’équipe de football féminin continue à défendre les couleurs du doyen des clubs tunisiens de football avec un titre obtenu en 2005, celui de la première édition du championnat de Tunisie de football féminin.

Pièces jointes:
Equipe U S T.jpg
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 16:29
PATRICK YOUNES, Je souhaite de tout cœur des sincères condoléances a toute votre famille ainsi qu'a vos proches......"que le ciel vous console".....

Réponse a ta question:

"Z A L" = QUE SA MÉMOIRE SOIT BENIE. (de l'hébreu les trois premières lettres de la phrase "Z"ikhrone "A"dam "L"ibrakha")

Victor Cohen.
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
09 novembre 2008, 23:43
Qui n'a pas connu le "Zidane" de l'UST? Raymond Younes.

Je pense même qu'il occupait le même poste: Demie droit.

Cette photo m'a fait aussi reconnaître Kiki Lekhal, l'entraineur et surtout l'arbitre à gauche , Joseph Smadja de la Goulette, mon oncle, frère de ma mère.


Après avoir laisser le soleil d'Israel, je retourne dans la grisaille de Paris.

Shalom à tous

Shalom
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
10 novembre 2008, 02:07
Il faut préciser que la photo publiée par Bekhor a été fournie pour publication dans Harissa par Hubert Benisti Z"L. et qu'elle provient de

L'UST DANS LES ANNEES 40

[www.harissa.com]

Cette photo appartenait a David Adolphe BENISTI (Z"AL), supporter actif du club de football depuis les annees 1940.

On y voit les visages des joueurs qui ont fait la gloire du celebre club.

L'entraineur etait Kiki Lekhal. Cette photo date probablement de la fin des annees 1940; elle a le format et la presentation d'une carte postale, ce qui laisse penser qu'elle etait vendue pour les finances du club.

Envoi de Hubert BENISTI, fils de David. Tout jeune, il accompagnait son pere au stade Young Perez et a assiste a des bagarres passionnees entre supporters.
Re: Deces de Raymond YOUNES, FOOTBALLEUR ET CAPITAINE DE L'UST
10 novembre 2008, 02:41
Je ne pense pas que cette photo date de la fin 1940. Raymond Younes dans la photo,est celui que je connaissait pour l'avoir vu jouer dans le Stade Geo André avec mon père dans les années 50.

Mon oncle l'arbitre nous procurait des invitations.


Shalom

Shalom
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2021 - HARISSA.COM All Rights Reserved