Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute

Envoyé par mena 
Utilisateur anonyme
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
09 janvier 2009, 14:52
ladouda a écrit:

Au sujet de la
"MANIPULATION DE L'INFORMATION du journal télévisé de France 2 qui a présenté des images insoutenables de Gaza en omettant de préciser à la fois à l'écran et oralement qu'il s'agissait d'images d'archives datant de 2005 "

voici une analyse critique diffusée par l'émission "Arrêt sur images" qu'on aurait bien aimé voir sur France 2 :

[www.dailymotion.com]


[www.dailymotion.com]
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
09 janvier 2009, 17:52
Que veut-on lorsque l’on vote une résolution inapplicable ? (info # 010901/9) [Analyse]

Par Stéphane Juffa © Metula News Agency

Comme cela était prévisible, les deux belligérants ont rejeté la résolution 1860, appelant à un cessez-le-feu à Gaza.

A Jérusalem, où siégeait, jusqu’à l’entrée du shabbat, le cabinet politico-sécuritaire, on ne cache pas sa déception quant à la promesse non tenue par la France, selon laquelle aucune résolution n’aurait du être adoptée hier au Conseil de Sécurité.

Un ministre a confié à la Ména, à propos de Nicolas Sarkozy, que "si c’est sa manière de veiller à la sécurité d’Israël, il ne sait pas de quoi il parle". Un haut fonctionnaire a ajouté "avec des amis comme lui, on n’a plus besoin d’ennemis".

Bernard Kouchner, qui assurait la présidence du Conseil de Sécurité, a admis et regretté que, sous la pression des pays arabes, "il n'ait pas été possible de donner un peu plus de temps" au plan de paix franco-égyptien, qu'il considère comme constituant le "seul chemin viable de sortie de crise".

La France de la rupture avec la politique chiraquienne n’est donc pas capable de résister à la pression de quelques ministres arabes pour défendre un projet qu’elle considère le seul à même de mettre fin à un conflit.

Elle a choisi de ne pas faire usage de son veto et ainsi, d’engager la diplomatie mondiale sur une voie dont elle est persuadée qu’elle n’amènera pas la paix. C’est une leçon que l’on retiendra à Jérusalem.

Mais en Israël, on en veut plus encore à la Secrétaire d’Etat Condoleezza Rice, qui n’a pas non plus opposé le veto des Etats-Unis à l’adoption d’une résolution clairement contraire à l’intérêt d’Israël et de son propre pays.

Si, en fin de compte, Mme Rice s’est abstenue de voter en faveur de la résolution, c’est uniquement parce qu’elle avait été irritée par les demandes incessantes produites par le clan arabe.

Quant au président George W. Bush, il s’est assez lamentablement soustrait aux garanties qu’il avait données au gouvernement israélien relativement à l’attitude des USA au Conseil de Sécurité. Il a sans doute jugé qu’il était plus urgent de préparer son déménagement.

Le nouveau parlement américain a aussitôt voulu signifier bruyamment son désaccord avec ce qui se déroulait à l’ONU. Le Sénat a ainsi voté à l’unanimité une résolution de soutien à l’Etat hébreu. Dans la même dynamique, il ne fait aucun doute que le Congrès imitera la première chambre sans tarder, en ratifiant ce texte par une écrasante majorité.

Difficile d’envoyer un signal plus clair à Barak Obama, à dix jours de sa prise de pouvoir.

Hier, les ministres arabes ont fait le forcing afin de jeter un os, avant la prière de vendredi, au mécontentement populaire qui agite leurs rues.

Car, dans l’hypocrisie régnante à Manhattan, personne n’était dupe. Tous savaient que la résolution que les ambassadeurs venaient de voter est trop ambigüe pour faire taire les armes.

On y "appelle" au cessez-le-feu, mais on ne l’exige pas. On y mentionne que "la trêve doit être immédiate et durable", sans proposer ni calendrier ni principe d’exécution pour accéder aux objectifs retenus.

En l’état, c’est mission impossible. Le message adressé par le Conseil de Sécurité, c’est "débrouillez vous, nous, nous avons sorti notre épingle du jeu".

Les assurances indispensables à la sécurité des habitants du sud d’Israël ne sont pas explicitées ; non plus que le retrait de Tsahal, qui n’y est pas provisionné pour une réalisation immédiate. Comble de manque de sérieux, le mot Hamas n’apparaît nulle part dans le texte de la résolution et, par voie de conséquence, ses obligations nécessaires pour parvenir à une véritable cessation des hostilités non plus.

La 1860 demande mollement aux Etats de prévenir le trafic illicite des armes destinées au Hamas.

Quand ont sait qu’ils s’agit de la condition la plus importante d’Israël pour terminer ce conflit, que, pour parvenir à bloquer militairement la contrebande d’armes en provenance d’Egypte, Israël a déjà sacrifié dix de ses plus valeureux combattants, et mobilisé des dizaines de milliers de réservistes, on comprend que la question de l’acceptation de la résolutions onusienne n’a même pas fait l’objet d’une considération approfondie lors de la discussion du triumvirat ce matin.

Le 1er ministre Olmert a qualifié la 1860 d’inapplicable. Il a, de plus, attiré l’attention sur le fait que les islamistes avaient déjà tiré des roquettes sur Israël ce vendredi.

Il y en a eu une quarantaine jusqu’à présent, dont neuf sur Beer Sheva à elle seule. Il y a eu des blessés. Le Hamas a même lancé deux obus sur une caravane de cinquante camions humanitaires, alors qu’ils passaient le poste de transit de Kerem Shalom.

Mieux encore, le mouvement intégriste s’est publiquement félicité de ce "succès militaire". Si quelqu’un doutait encore que le Hamas entend affamer la population palestinienne et entretenir, au besoin par la force, une pénurie artificielle dans les approvisionnements médicaux, il me semble que ce bombardement devrait les convaincre.

En fait, Hanya et Jabaari sont hors d’eux en constatant qu’ils ne peuvent pas jouer la carte de la pénurie pour exiger de la communauté internationale la fin de l’offensive de Tsahal : il n’y a pas eu autant de vivres, de fuel et de matériel médical à Gaza depuis de très longs mois.

Ils se retrouvent démunis d’arguments valables devant l’imminence du déclenchement de la phase 3 de Plomb fondu. Un élargissement de l’opération terrestre, qui devrait signifier la chute de leur califat.

Ce qui ne les empêche pas de continuer à jouer les fanfarons, surtout, il est vrai, sous la pression du Hamas de Beyrouth et de Damas, et celle du sponsor de Téhéran, qui n’attendent rien moins d’eux qu’une mort de Shahyds.

Leur porte-parole au Liban, Osama Hamadan, a ainsi sacrifié la dernière planche de salut des assiégés de Gaza-city, en déclarant à la chaîne TV Al-Arabya, "que le Hamas n’est pas intéressé (par la résolution 1860) parce qu’elle ne répond pas aux requêtes du mouvement".

L’une des nombreuses déclarations de refus de l’acte onusien par les islamistes, au demeurant toutes semblables, qui facilite la tâche du gouvernement de Jérusalem, de plus en plus résolu à en finir avec les islamistes de Gaza.

Une annonce du bureau d’Olmert, commentant la résolution de jeudi soir, stipule qu’ "Israël n’a jamais accepté de laisser à quelqu’un d’étranger le soin le droit de décider de ce qui est juste pour protéger la sécurité de ses citoyens".

Le même communiqué promet que "les militaires vont continuer à agir pour protéger les citoyens israéliens et qu’ils vont exécuter les missions qui leur ont été confiées".

La ministre des Affaires Etrangères, Tzipi Livni, et celui de la Défense, Ehoud Barak, en substance, ont fait le même genre de déclarations.

Ce qui étonne un peu, dans cette veillée de mise à mort, c’est le rôle équivoque de l’Egypte. Quand le conseiller du ministère de la Guerre, le général Amos Guilad, est allé discuter, le long du Nil, des mesures que le Caire était prêt à prendre pour assurer l’imperméabilité de la voie Philadelphie, il est resté sur sa faim.

Moubarak, en dépit des offres américaines et européennes en vue de l’aider à contenir la contrebande d’armes en direction du Hamas, valides aussi bien pour assurer la frontière que la péninsule du Sinaï par laquelle elles transitent, a fait celui qui n’est pas intéressé.

Il ne prévoit pas de modification fondamentale de son dispositif passoire, et cela a été rapporté à Guilad. Or, les Egyptiens étaient parfaitement conscients que seul un engagement détaillé et crédible pour faire cesser le trafic du Hamas était en mesure de sauver Hanya et ses acolytes des intentions guerrières israéliennes.

Mais le président cairote n’a pas levé le petit doigt. A croire qu’il désire ardemment l’effondrement du Califat, tout en maintenant, sur la scène internationale, une posture de "bon Arabe".

On a eu un peu le même sentiment dans les couloirs du Conseil de Sécurité à Manhattan. Les contacts cordiaux entre les ministres arabes et les diplomates israéliens ont surpris plus d’un observateur.

On aurait dit que les ministres arabes n’avaient fait le voyage de New York que pour en ramener un bout de papier signé sans valeur opérationnelle. Lorsqu’ils l’ont obtenu, ils ont laissé éclater leur joie, et ont repris leurs avions privés, sans se soucier le moins du monde de la mise en place du cessez-le-feu. Sans entreprendre la moindre discussion sérieuse dans ce sens avec les autres diplomates et ministres présents.

Tout se déroule étrangement comme si les Etats sunnites fêtaient à l’avance le détrônement du mini-Etat islamique de Gaza. Personne ne tente d’ailleurs de gêner les discussions et les préparatifs qui s’accélèrent côté israélien.

D’ailleurs, je viens d’apprendre par la radio, que le cabinet avait donné son feu vert à la continuation de l’opération militaire "jusqu’à ce qu’elle réalise tous les objectifs qui lui ont été fixés : cessation du trafic d’armes sous la frontière égyptienne, sécurité des habitants du Néguev", etc.

La phase 3 de Plomb fondu peut maintenant commencer.
Re: Le Hamas a dיcidי, ce mercredi de Noכl, de sa chute
09 janvier 2009, 23:22
breitou a écrit:
-------------------------------------------------------
>


Les démocrato-hypocrites

Je crois que le vocabulaire et les dictionnaires français , vont s'enrichir d'un nouveau mot "démocrato-hypocrites"
J'ai voulu visionner la vidéo publiée par Breitou , et il se trouve qu'elle a été supprimée pour "infraction aux conditions d'utilisation" .
J'ai bien envie de lire ces conditions d'utilisations , je suis sur qu'on trouvera , éviter les insultes surtout contre les religions d'autrui .
Qu'est ce qu'une insulte contre toute religion ?
Une calomnie parfois ancestrale basée , sur aucun fait réel dans le but de nuire .
Qu'est ce qu'une insulte contre L'islam?
Une vérité , pas trop flatteuse a assumer

Je comprends ceux qui ont supprimé cette vidéo .
La liste des enterrés vivants ,ne cesse de s'accroitre .
je parle de ceux qui ont eu la maladresse d'insulter l'Islam ,en publiant une vérité, et qui ne peuvent plus apparaitre en public .

Messieurs les bons apôtres qui représentent les médiats des pays démocrates ,on ne peut pas inventer un nouveau mot pour vous .
vous devez choisir entre démocrate ou Hypocrite.

Quand on tait la vérité , comme dans ce cas ,c'est un mensonge .
Quand on publie une demie vérité c'en est un autre
Quand on publie la destruction de mosquées et qu'on omet de dire , Qu'en fait c'était des arsenaux , c'est un mensonge .
Quand on publie la destruction d'une école sans préciser que des tir on été effectuer à partir de cette école ce n'est pas non plus la verite.

Malheureusement , pour tous ce qui nous ont tendu ces pièges , pour discréditer la politique israélienne , tout a été filmé.
Et si le monde arabe un minimum de bon sens , il doit leur faire payer ces méfaits.


Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 02:26
La presse porte une lourde responsabilité dans ce conflit, une très lourde responsabilité.

Pressés par leurs rédactions de donner tous les jours une information, du sentationnel de préférence, du sang à la une, certains "journalistes" la "bidonnent" cette information en montant carrément des sujets.

Ca va de 20 gamins, voyant des caméras arriver, qui se mettent à jeter des pierres: gros plan et commentaire parlant d'une émeute, à l'affaire Al Dura...

Et puis on tourne des images un jour et des années après on s'en ressert avec un tout autre commentaire: dernier exemple en date, celui dont parle "Arret sur Image" et que Finzi nous a signalé (merci Finzi)

Le film que sort Frédéric Auburtin le 21 janvier avec Gérard Jugnot et Gérard Lanvin "Envoyés très Spéciaux" en sera l'illustration.

[ce-soir-ou-jamais.france3.fr]

(De loin la meilleure partie de l'émission d'ailleurs parce que le reste avec Tariq Ramadan...)

Ou sont donc passés les correspondants de guerre d'antan?

Comment ceux qui restent ne dénoncent ils pas avec force des gens comme Charles Enderlin?

Ce serait tout autant la défense de l'image de leur profession que la défense de la démocratie, parce que sans une presse honnête il n'y a pas de démocratie.

P.S.N'y avait il personne pour filmer les tirs sur les convois humanitaires autorisés par une trève de trois heures? Là pas de caméras pirates?

Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 10:37
Voilà ci-dessous le courriel que je viens d'adresser à Yves Calvi sur le site de C dans l'AIR. Je vous incite vivement à réagir de même à son émission (toujours visible sur le site de l'émission pendant une semaine). NL


Je prends toujours beaucoup de plaisir à vous regarder, car vous abordez les vrais problèmes et présentez toujours des panels intelligents et compétents.

D'où ma déception pour l'émission du 7 janvier qui n'était vraiment pas digne de vous. J'ai assisté ce jour-là

à une émission de propagande, pas d'analyse, avec un faire-valoir uniquement là pour faire croire à l'objectivité de ceux qui ont tenu le crachoir pendant la plus grande partie de l'émission, et un vrai expert, Mr. Denécé, qui n'a pratiquement pas eu la parole.

On a assisté à un réquisitoire anti-israélien s'appuyant sur le mensonge et la falsification de l'histoire la plupart du temps. On peut le comprendre de la part d'un Palestinien, mais même Mr Bara Mikaël a été totalement partial, et exalté dans ses condamnations d'Israël. Il suit trop bien la voie tracée par le DG de l'Institut auquel il appartient, Mr Boniface qui s'est lâché totalement quand en Algérie, alors qu'ici il sait devoir manifester un peu de retenue. Et je ne parle pas du ridicule de l'accusation de "blocus". Elle est fausse car toute l'aide voulue a toujours passé par les points de passage israéliens, et le contrôle instauré sur ce qui arrive à la bande de Gaza, est uniquement dû à la volonté du Hamas d'importer massivement armes et explosifs, contrairement aux conditions de la trêve qu'ils avaient acceptées. Sans parler de leur détournement de l'aide qui arrive afin de renforcer leur pouvoir.

Vous avez pourtant essayé de parler de la réalité, de l'usage systématique par le Hamas de boucliers humains afin de provoquer, cyniquement, le plus de victimes civiles que possible. Vos interlocuteurs se sont retranchés derrière l'UNWRA.

Vous auriez pu montrer cet usage systématique de boucliers humains par le Hamas en vue de causer le plus de morts civiles (je peux vous envoyer la vidéo prise par un Palestinien courageux et à grand risque si vous m'envoyez une adresse email où l'envoyer). On aurait pu parler de la complicité des personnels de l'ONU et l'UNWRA sur place avec les terroristes, seule condition de leur capacité à effectuer leur tâche sur place. Là encore de nombreux témoignages, par exemple [www.road90.com] ou

. Même la télé de Suisse romande a fait parler des Palestiniens de Gaza courageux, à visage découvert, qui rendent le Hamas responsable de ce qui arrive,



L'exemple cité pour condamner les Israéliens, celui de l'école de l'UNWRA où sont morts 30 ou 40 civils : les dirigeants de l'UNWRA affirment qu'il n'y avait aucun terroriste, aucun combattant pardon, dans l'immeuble. C'est vrai, les deux combattants retrouvés morts dans les décombres avec leur mortier se trouvaient sur le toit.

Je pourrais multiplier les exemples, le dernier en date étant celui du convoi de l'ONU sur lequel il a été tiré pendant la trêve quotidienne de 3 heures. Les témoignages des blessés (sauvés à grand risque par des soldats israéliens et ramenés en Israël pour être soignés) sont clairs, ce sont des combattants palestiniens qui leur ont tiré dessus.

J'ai un reproche à vous faire : pourquoi ne pas confronter la réalité qu'il n'y a pas de paix possible tant que le Hamas règne, ne serait-ce que sur un petit bout du territoire palestinien.

Pendant 7 ans personne ne s'est ému des victimes israéliennes des bombardements quotidiens du Hamas (10000 bombes recensées en 7 ans, c'est à dire en 2500 jours environ, 4 par jour en moyenne, envoyées systématiquement sur les populations civiles). Qu'Israël a montré alors, pendant 7 ans une retenue considérable, ne cherchant à viser que les tireurs de bombes et leurs chefs n'a interpelé personne. Puis il y a eu la "trêve", 6 mois, pendant laquelle seulement 300 bombes ont été lancées, sans riposte. Enfin rupture de la trêve, et c'est 300 bombes en 3 semaines avant que la seule conclusion possible ne s'impose, il n'y aura jamais de paix tant que le Hamas dispose d'un pouvoir militaire quelconque.

Et là d'un seul coup on parle de déchaînement de violence. On parle de couloir humanitaire que la communauté internationale doit absolument obtenir (alors que les convois humanitaires n'avaient jamais cessé même au plus fort des combats). Pourquoi cette même communauté ne s'est jamais intéressée aux victimes israéliennes ? Il y a la même misère à Sderot qu'à Gaza, certaines victimes pèsent-elles plus lourd que d'autres ? Et je ne parle pas de la vraie misère, celle du Congo et du Darfour car ces victimes là n'ont jamais eu droit aux qualificatifs qu'on attribue à la misère gazaouie.

Israël fait donc la guerre à la guerre à Gaza en vue de créer enfin des conditions où la paix pourra se négocier réellement et où l'aide de la communauté internationale pourra s'exercer efficacement. Cela aurait pu être dit.

Amicalement et bonne continuation de votre combat, la vérité est difficile mais vous savez, mieux que la plupart, qu'elle est la condition d'une coexistence pacifique entre les peuples, les cultures et les communautés (qui existent malgré tout). Recevez mes meilleurs vœux pour l'année 2009, qu'elle se termine à l'opposé de la manière dont elle a commencé, la paix et la prospérité et la fin des massacres, trop réels ceux-là, au Darfour et au Congo.

Norbert Lipszyc
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 11:08
9. Why do NOT muslims PROTEST the use of mosques to STORE weapons ? ?
Why do we NOT see Muslims across the globe rebuking Hamas and protesting Hamas for putting weapons in mosques, making them targets of the IDF? WHY is there such silence IF ISLAM IS A RELIGION OF PEACE? If ISLAM is peace, then muslims better start making some noise against the abuse of their mosques. OTHERWISE THE WORLD MUST KNOW THAT IN REALITY . . . ISLAM IS A RELIGION OF VIOLENCE !
Michael T. - TG - USA (01/06/2009 10:10)
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 11:55
Comment avez-vous découvert ces tee-shirts ?

C'est une passante qui nous a alerté, après avoir découvert ces T-shirts dans une boutique dans le XIXème arrondissement de Paris. Elle nous a appelé pour savoir ce qu'il fallait faire face à ces ventes illicites. On lui a dit de prendre une photo, pour avoir des preuves et d'acheter un T-shirt, ce qu'elle a fait. Une fois ces preuves rassemblées, nous avons décidé de porter plainte. Il restait huit tee-shirts dimanche. Mardi matin, il n'en restait plus que trois, qui étaient tous réservés et qui ont été vendus.

Ces débardeurs portaient les inscriptions en allemand «Juden eintritt in die parkanlagen verboten» et en polonais «Zydom wstep do parku wzbronionyio», ce qui veut dire «Entrée du parc interdite aux juifs». Cela reproduit des panneaux d'interdiction visant les juifs du ghetto de Lodz, en Pologne en 1940.c'est choquant et honteux de voir sa encore aujourd'hui....ces tee- shirts on été vendus à belleville faubourg du temple sur la rue pietonne et a belleville.

Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 13:00
Islamisation de l'Europe, même dans nos Cathédrales



Lu dans La Croix :
Une prière collective musulmane organisée devant la cathédrale de Milan (nord) ce week-end, durant des manifestations contre les frappes israéliennes dans la bande de Gaza, a suscité une vive polémique en Italie, la Ligue du Nord (droite) dénonçant une “incroyable provocation”.
“Le fait que des extrémistes islamistes aient transformé le parvis du Dôme en mosquée à ciel ouvert (constitue) une incroyable provocation”, a réagi Mario Borghezio, député européen de la Ligue du Nord, parti populiste et anti-immigration.





“La prière à Allah récitée par des milliers de fanatiques musulmans est un acte d’intimidation, une gifle à la ville de Milan qui doit rester chrétienne”, a-t-il ajouté, cité par l’agence Ansa.
Quelque 5.000 personnes, en majorité des immigrés, ont défilé samedi à Milan, et plusieurs centaines d’entre eux se sont prosternés en direction de La Mecque lors d’une prière dirigée durant quelques minutes par un imam sur la place du Dôme, devant la célèbre cathédrale blanche de Milan.

“La prière à Allah récitée par des milliers de fanatiques musulmans est un acte d’intimidation, une gifle à la ville de Milan qui doit rester chrétienne”, a-t-il ajouté, cité par l’agence Ansa.
Quelque 5.000 personnes, en majorité des immigrés, ont défilé samedi à Milan, et plusieurs centaines d’entre eux se sont prosternés en direction de La Mecque lors d’une prière dirigée durant quelques minutes par un imam sur la place du Dôme, devant la célèbre cathédrale blanche de Milan.


imaginez si c'etait des chretiens qui priaient devant le tombeau de la mecque!!!
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 13:31
Povera Europa....!!!

Que va t'elle devenir dans 10 ou 20 ans ou moins.

-breitou a écrit:
-------------------------------------------------------


Gueddeb, je n'ai rien écrit.
J'ai seulement inséré une vidéo qu'un ami m'a envoyée mais qui malheureusement a été censurée par le serveur de YOUTUBE.

Par contre des vidéos où des insultes et invectives sont proférées,lors de manifestations ou rassemblements, contre les israéliens et les juifs en particulier sont les bienvenues dans certains sites spécialisés.
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
10 janvier 2009, 14:10
Gaza: L'injustice innacceptable

Pierre Jourde

Écrivain, Professeur d’Université

Les Palestiniens sont victimes d’une injustice inacceptable. Soit.

Depuis soixante ans, sans relâche, les médias du monde entier se focalisent sur ce conflit. On se dit tout de même que la rentabilité injustice/information est très faible, si l’on ne considère que le rapport entre le nombre de morts et la quantité de papiers et d’images déversés sur le monde en général, et les masses arabes en particulier. Même rentabilité faible si l’on prend en compte la quantité de personnes concernées, importante certes, mais moins qu’en d’autres lieux de la planète. Quant aux atrocités commises, n’en parlons pas, une plaisanterie. Au nombre de morts, de réfugiés, d’horreurs, il y a beaucoup mieux, un peu partout. Remarquons, à titre d’apéritif, qu’avec la meilleure volonté du monde, Tsahal aura du mal à exterminer autant de Palestiniens que l’ont fait, sans états d’âmes, les régimes arabes de la région, notamment la Syrie, le Liban et la Jordanie, qui n’en veulent pas, eux non plus, des Palestiniens, et qui ont peu de scrupules humanitaires lorsqu’il s’agit de s’en débarrasser.

Mais Israël est un coupable idéal, non seulement dans nos banlieues, mais en Europe en général. Nous le chargeons de toute notre mauvaise conscience d’anciens colonisateurs. Une poignée de Juifs qui transforme un désert en pays prospère et démocratique, au milieu d’un océan de dictatures arabes sanglantes, de misère, d’islamisme et de corruption, voilà un scandale. Il faut donc bien que cela soit intrinsèquement coupable, sinon où serait la justice ? L’injustice est avant tout israélienne. Ce n’est même pas un fait, c’est une métaphysique. Cent chrétiens lynchés au Pakistan valent moins, médiatiquement parlant, qu’un mort palestinien.

Pourquoi l’injustice commise envers les Palestiniens reçoit-elle vingt fois plus d’écho que celle faite aux Tibétains, aux Tamouls, aux chrétiens du Soudan, aux Indiens du Guatemala, aux Touaregs du Niger, aux Noirs de Mauritanie ? Y a-t-il plus de gens concernés, plus de sang versé, une culture plus menacée dans son existence ? En fait, ce serait plutôt l’inverse. Que la Papouasie soit envahie par des colons musulmans qui massacrent les Papous et trouvent, en plus, inacceptable de voir les rescapés manger du cochon, voilà qui ne risque pas de remporter un franc succès à Mantes la Jolie. Que des sales Nègres, considérés et nommés comme tels, soient exterminés par des milices arabes au Darfour, les femmes enceintes éventrées, les bébés massacrés, voilà qui ne soulève pas la colère des jeunes des cités. Et c’est dommage : si l’on accorde des circonstances atténuantes à un jeune Français d’origine maghrébine qui s’en prend à un Juif à cause de la Palestine, alors il serait tout aussi logique de trouver excellent que tous les Maliens, Sénégalais ou Ivoiriens d’origine s’en prennent aux Algériens et aux Tunisiens. Voilà qui mettrait vraiment de l’ambiance dans nos banlieues. Le racisme franchement assumé des Saoudiens ou des Emiratis envers les Noirs, les Indiens ou les Philippins, traités comme des esclaves, ne soulève pas la vindicte de la tribu Ka, ni des Noirs de France. La responsabilité directe des Africains dans la traite des Noirs n’induit pas des pogroms de guinéens par les Antillais.

Pourquoi seulement Israël ? A moins que la haine d’Israël ne soit que le paravent du bon vieil antisémitisme ; mais non, cela n’est pas possible, bien entendu. Israël, 20.000 km2, 7 millions d’habitants, dont 5 millions de Juifs, est responsable du malheur des Arabes, de tous les Arabes, qu’ils soient égyptiens, saoudiens ou français. Israël est l’Injustice même. En le rayant de la face du globe, en massacrant les Juifs, on effacerait l’injustice. C’est bon, de se sentir animé par une juste colère. C’est bon, d’éprouver la joie de frapper et de persécuter pour une juste cause.

Voilà pourquoi il ne faut pas dire aux “jeunes des cités” que les deux millions d’Arabes israéliens ont le droit de vote, élisent leurs députés librement. Ne leur dites pas qu’Israël soutient financièrement la Palestine. Ne leur dites pas que des milliers de Palestiniens vont se faire soigner dans les hôpitaux israéliens. Ne leur dites pas que l’université hébraïque de Jérusalem est pleine de jeunes musulmanes voilées. Ne leur demandez pas où sont passés les milliers de Juifs d’Alexandrie. Il en reste trente aujourd’hui. Ne leur demandez ce qu’il est advenu de tous les Juifs des pays arabes. Ne leur demandez pas s’ils ont le droit au retour, eux aussi. Ne leur demandez pas quelle est la société la plus “métissée”, Israël ou la Syrie. Ne leur dites pas que, s’il y a de nombreux pro-palestiniens en Israël, on attend toujours de voir les pro-israéliens dans les pays arabes. Ne leur dites pas que le négationnisme ou l’admiration pour Hitler ne sont pas rares dans les pays arabes ; que, lorsqu’il s’est agi d’illustrer les différentes cultures par leurs grands textes, la bibliothèque d’Alexandrie a choisi d’exposer, pour le judaïsme, le Protocole des Sages de Sion ; que ce faux antisémite est largement diffusé dans les pays arabes. Ne leur dites pas que, du point de vue des libertés, de la démocratie et des droits de l’homme, non seulement il vaut mille fois mieux être arabe en Israël que juif dans un pays arabe, mais sans doute même vaut-il mieux être arabe en Israël qu’arabe dans un pays arabe. Ne leur dites pas qu’Alain Soral, du Front national, qu’ils détestent tant, est allé manifester son soutien au Hezbollah, qu’ils admirent si fort.

Si on leur enlève la méchanceté d’Israël, que deviendront ceux d’entre eux qui s’en prennent aux feujs, sinon des brutes incultes, bêtement, traditionnellement antisémites ? Il ne faut pas désespérer Montfermeil. Mais après tout, on peut tout de même essayer de leur dire tout cela sans trop de risque. Ils traiteront l’informateur de menteur, d’agent du Mossad, de représentant du lobby sioniste ou de raciste. Ils auront raison. Pourquoi se défaire de la commode figure du Croquemitaine responsable de toute la misère du monde ? Elle évite de s’interroger sur ses propres insuffisances.
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2021 - HARISSA.COM All Rights Reserved