Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute

Envoyé par mena 
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
18 janvier 2009, 13:27
finalement ils ouvrent leurs yeux et coeurs. merci jackye.
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
18 janvier 2009, 14:59
Pierre Jourde est romancier ("Paradis noir" sortira chez Gallimard en février), essayiste ("Littérature monstre" vient de paraître) critique littéraire ("La littérature sans estomac") et professeur à l'université de Grenoble III, du moins tant que quelque chose comme l'université existe encore ; ça ne devrait pas durer.
Les Palestiniens sont victimes d’une injustice inacceptable. Soit. Depuis soixante ans, sans relâche, les médias du monde entier se focalisent sur ce conflit. On se dit tout de même que la rentabilité injustice/information est très faible, si l’on ne considère que le rapport entre le nombre de morts et la quantité de papiers et d’images déversés sur le monde en général, et les masses arabes en particulier. Même rentabilité faible si l’on prend en compte la quantité de personnes concernées, importante certes, mais moins qu’en d’autres lieux de la planète. Quant aux atrocités commises, n’en parlons pas, une plaisanterie.Au nombre de morts, de réfugiés, d’horreurs, il y a beaucoup mieux, un peu partout. Remarquons, à titre d’apéritif, qu’avec la meilleure volonté du monde, Tsahal aura du mal à exterminer autant de Palestiniens que l’ont fait, sans états d’âmes, les régimes arabes de la région, notamment la Syrie, le Liban et la Jordanie, qui n’en veulent pas, eux non plus, des Palestiniens, et qui ont peu de scrupules humanitaires lorsqu’il s’agit de s'en débarrasser. Mais Israël est un coupable idéal, non seulement dans nos banlieues, mais en Europe en général. Nous le chargeons de toute notre mauvaise conscience d’anciens colonisateurs. Une poignée de Juifs qui transforme un désert en pays prospère et démocratique, au milieu d’un océan de dictatures arabes sanglantes, de misère, d’islamisme et de corruption, voilà un scandale. Il faut donc bien que cela soit intrinsèquement coupable, sinon où serait la justice ? L’injustice est avant tout israélienne. Ce n’est même pas un fait, c’est une métaphysique.Cent chrétiens lynchés au Pakistan valent moins, médiatiquement parlant, qu’un mort palestinien. Pourquoi l’injustice commise envers les Palestiniens reçoit-elle vingt fois plus d’écho que celle faite aux Tibétains, aux Tamouls, aux chrétiens du Soudan, aux Indiens du Guatemala, aux Touaregs du Niger, aux Noirs de Mauritanie ? Y a-t-il plus de gens concernés, plus de sang versé, une culture plus menacée dans son existence ? En fait, ce serait plutôt l’inverse. Que la Papouasie soit envahie par des colons musulmans qui massacrent les Papous et trouvent, en plus, inacceptable de voir les rescapés manger du cochon, voilà qui ne risque pas de remporter un franc succès à Mantes la Jolie. Que des sales Nègres, considérés et nommés comme tels, soient exterminés par des milices arabes au Darfour, les femmes enceintes éventrées, les bébés massacrés, voilà qui ne soulève pas la colère des jeunes des cités. Et c’est dommage : si l’on accorde des circonstances atténuantes à un jeune Français d’origine maghrébine qui s’en prend à un Juif à cause de la Palestine, alors il serait tout aussi logique de trouver excellent que tous les Maliens, Sénégalais ou Ivoiriens d’origine s’en prennent aux Algériens et aux Tunisiens. Voilà qui mettrait vraiment de l’ambiance dans nos banlieues. Le racisme franchement assumé des Saoudiens ou desEmiratis envers les Noirs, les Indiens ou les Philippins, traités comme des esclaves, ne soulève pas la vindicte de la tribu Ka, ni des Noirs de France. La responsabilité directe des Africains dans la traite des Noirs n’induit pas des pogroms de guinéens par les Antillais. Pourquoi seulement Israël ? A moins que la haine d’Israël ne soit que le paravent du bon vieil antisémitisme ; mais non, cela n’est pas possible, bien entendu. Israël, 20.000 km2, 7 millions d’habitants, dont 5 millions de Juifs, est responsable du malheur des Arabes, de tous les Arabes, qu’ils soient égyptiens, saoudiens ou français. Israël est l’Injustice même. En le rayant de la face du globe, en massacrant les Juifs, on effacerait l’injustice. C’est bon, de se sentir animé par une juste colère. C’est bon, d’éprouver la joie de frapper et de persécuter pour une juste cause. Voilà pourquoi il ne faut pas dire aux “jeunes des cités” que les deux millions d’Arabes israéliens ont le droit de vote, élisent leurs députés librement. Ne leur dites pas qu’Israël soutient financièrement la Palestine. Ne leur dites pas que des milliers de Palestiniens vont se faire soigner dans les hôpitaux israéliens. Ne leur dites pas que l’université hébraïque
> de Jérusalem est pleine de jeunes musulmanes voilées. Ne leur demandez pas où sont passés les milliers de Juifs d’Alexandrie. Il en reste trente aujourd’hui. Ne leur demandez pas ce qu’il est advenu de tous les Juifs des pays arabes. Ne leur demandez pas s’ils ont le droit au retour, eux aussi. Ne leur demandez pas quelle est la société la plus “métissée”, Israël ou la Syrie. Ne leur dites pas que, s’il y a de nombreux pro-palestiniens en Israël, on attend toujours de voir les pro-israéliens dans les pays arabes. Ne leur dites pas que le négationnisme ou l’admiration pour Hitler ne sont pas rares dans les pays arabes ; que, lorsqu’il s’est agi d’illustrer les différentes cultures par leurs grands textes, la bibliothèque d’Alexandrie a choisi d’exposer, pour le judaïsme, le Protocole des Sages de Sion ; que ce ‘faux’ antisémite est largement diffusé dans les pays arabes. Ne leur dites pas que, du point de vue des libertés, de la démocratie et des droits de l’homme, non seulement il vaut mille fois mieux être arabe en Israël que juif dans un pays arabe, mais sans doute même vaut-il mieux être arabe en Israël qu’arabe dans un pays arabe. Ne leur dites pas qu’Alain Soral, du Front national, qu’ils détestent tant, est allé manifester son soutien au Hezbollah, qu’ils admirent si fort.Si on leur enlève la méchanceté d’Israël, que deviendront ceux d’entre eux qui s’en prennent aux feujs, sinon des brutes incultes, bêtement, traditionnellement antisémites ? Il ne faut pas désespérer Montfermeil. Mais après tout, on peut tout de même essayer de leur dire tout cela sans trop de risque. Ils traiteront l’informateur de menteur, d’agent du Mossad, de représentant du lobby sioniste ou de raciste.
> Ils auront raison. Pourquoi se défaire de la commode figure du Croquemitaine responsable de toute la misère du monde ? Elle évite de s’interroger sur ses propres insuffisances.
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
19 janvier 2009, 21:25
POURQUOI LA TURQUIE SE FACHE POUR GAZA ?

Par Albert Soued, écrivain, pour www.nuitdorient.com

Le 19 janvier 2009

Voir aussi tous les articles sur la Turquie ainsi que les 50 derniers articles sur le Moyen Orient


Depuis l'intervention d'Israël à Gaza, le 1er ministre turc Recep Tayip Erdogan a qualifié l'opération de "crime contre l'humanité" et a demandé le retrait immédiat des troupes israéliennes, un cessez-le feu sans condition et l'exclusion d'Israël de l'enceinte des Nations Unies, pas moins! Une équipe sportive Bnei Hasharon a failli être lynchée par la foule islamiste et a dû quitter le terrain sans jouer, des drapeaux israéliens brûlés…Comment expliquer cette attitude extrême d'un pays dit laïc, faisant partie de l'Otan, participant à des exercices militaires en commun avec Israël, échangeant des renseignements de défense avec lui et profitant de sa technologie pour ses armements ?

Voici comment Robert L. Pollock, éditorialiste au Wall Street Journal, décrivait la situation des relations turco-américaines au début de l'année 2005: "Aux élections de 2002, de plus en plus corrompus, les principaux partis qui avaient défendu les liens turco-américains, se sont auto-détruits, laissant un vide rempli par le subtil mais insidieux islamisme du Parti de la Justice et du Développement (AKP). C'est cette combinaison d'un vieux gauchisme et du nouvel islamisme – bien plus que n'importe quelle brouille à propos du refus de la Turquie d'être de notre côté dans la guerre en Irak – qui explique l'effondrement de nos relations… Autrefois, la Turquie aurait eu un parti d'opposition suffisamment fort pour ramener le gouvernement vers plus de bon sens. Mais la seule opposition aujourd'hui est un moribond Parti Républicain du Peuple, ou CHP, autrefois le parti d'Atatürk. "

L'islamisation rampante de la Turquie

Depuis cette date, en 2007, suite à des élections où l'AKP a amélioré son score, Abdallah Gul, un islamiste est devenu président de la Turquie, malgré la coutume que ce poste soit réservé à un laïc et malgré les réticences de l'armée. Sous des prétextes fallacieux de complot de nombreux cadres laïcs de cette armée ont été jugés et jetés en prison. Des dizaines de milliers de diplômés d'écoles coraniques sont nommés en tant que juges, destinés de plus en plus à servir de futurs instruments de la loi religieuse ou shariah. L'AKP a nommé des fonctionnaires religieux à des postes importants dans le Ministère de l'éducation. Il a réussi à obtenir la levée de l'interdiction du port du foulard dans les écoles, les universités, les ministères. Une nouvelle poupée Elif a supplanté la poupée Barbie, elle s’agenouille et fait la prière islamique et, quand on appuie sur ses mains, ses pieds ou sa poitrine, elle récite des sourates du Coran en arabe. "Mein Kampf" et "les Protocoles des Sages de Sion" sont distribués partout à des centaines de milliers d'exemplaires par différents éditeurs.

Avant de devenir 1er ministre, Erdogan avait dit "Grâce à D, je suis un serviteur de la Sharia'h (loi islamique) et nous transformerons nos écoles en madrassas (école coranique)"

La montée en puissance politique de l'AKP est le résultat des changements socio-économiques du pays. Pour encourager la modernité et le développement, Ataturk avait créé un état centralisé. Et le centre a souvent oublié la périphérie anatolienne, y compris les petites et moyennes entreprises souvent dirigées par de pieux musulmans. Durant les années 80, la réforme économique relative au libre échange et à la privatisation a bénéficié à ce groupe qui soutient le régime actuel. L'immigration massive des villages vers les villes ont renforcé le parti d'Erdogan. D'autres facteurs ont contribué à la venue de partis islamiques au pouvoir, la récession, la corruption, l'incompétence, les divisions entre les chefs de partis laïcs et une nouvelle génération de politiciens islamiques qui savent se montrer à la fois modernes et honnêtes.

En 2008, la Cour Constitutionnelle de Turquie n'a pas réussi à interdire le parti AKP pour violation "des principes de démocratie et de laïcité de la république turque". En peu de temps, l'AKP a réussi à placer la religion au dessus de la loi et Erdogan a consolidé un pouvoir à la Poutine. Grâce à des recrutements "de copinage", le 1er ministre a transformé certains corps technocratiques en rouages du parti, comme le Fonds d'épargne, d'assurance et de dépôt (TMSF), qui a tout pouvoir financier sur les affaires privées et les médias. Le TMSF est aujourd'hui presque entièrement géré par des hommes transférés d'institutions installées en Arabie saoudite. Les recrutements dans les ministères et dans les postes du gouvernement dépendent de la réussite à certains examens. Erdogan y a ajouté un processus d'interview qui lui permet de choisir des éléments loyaux politiquement. La pratique s'est étendue aux industries d'état….

La Turquie était l'antre d'un islam tolérant, le soufisme dont les confréries se développaient harmonieusement dans tout le Moyen Orient. Depuis un demi-siècle, l'islam radical a supplanté cette vision de l'Islam, et les soufis sont persécutés, voire interdits en Arabie et en Iran. En Turquie un mouvement "opaque" appelé "Gulen" est en train de faire tache d'huile, à grande allure, sous la houlette d'un érudit soufi Gulen Fethullah, sans que l'on sache s'il s'agit d'une confrérie authentique ou d'une création de l'AKP pour absorber les laïcs en son sein et transformer plus aisément la Turquie en pays islamiste.

Le nouvel axe Turquie-Syrie-Iran

Bien que non arabe, jusqu'en 1923 la Turquie était le centre d'un Califat sunnite, dans le cadre de l'empire ottoman. Après son effondrement à l'issue de la 1ère guerre mondiale, ce centre a donné naissance à une république laïque et démocratique sous l'impulsion de Kémal Ataturk. On a vu qu'Erdogan a amorcé un retour massif vers l'Islam, voire l'islamisme. Aujourd'hui il cherche à ancrer ses relations au sein du Moyen Orient, plutôt qu'avec l'Occident, notamment auprès de 2 voisins, l'Iran et la Syrie. L'Iran est perse et shiite, la classe dirigeante de Syrie appartient à une secte minoritaire de la shia'h, appelée alawite. Erdogan a servi d'intermédiaire pour des pourparlers indirects entre la Syrie et Israël dont l'enjeu était de faire récupérer le plateau du Golan à la Syrie.

De fréquentes consultations à différents niveaux ont pris place entre la Turquie, la Syrie et l'Iran, au point que certains commentateurs parlent d'un nouvel axe d'influence.

Leurs intérêts convergent dès lors qu'il s'agit de s'opposer au nationalisme kurde et à la puissance américaine. Il y a là assurément deux velléités hégémoniques non arabes qui s'entrecroisent en Syrie, porte entrouverte vers les pays arabes.

En tout cas, c'est dans ce sens qu'il faut comprendre le "coup de gueule" d'Erdogan contre Israël, à propos d'une des chasses gardées de l'Iran, la bande de Gaza du Hamas.

Ne perdons pas de vue que Tsahal y a éliminé la milice dite iranienne et le Hamas semble en pleine débandade.
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
20 janvier 2009, 01:32
Courrier international - 19 janv. 2009

Article

GAZA - Halte à l'hypocrisie arabe ambiante

Un journaliste libanais exprime, dans le quotidien Al-Mustaqbal, sa colère contre les dirigeants arabes qui font de la surenchère démagogique avec le sang des Palestiniens.

L'information : une poignée de blessés est évacuée de la bande de Gaza afin de recevoir des soins en Libye. Moi, je me souviens des milliers de Palestiniens qui croupissent dans le Sahara, à la frontière égyptienne, depuis que le colonel Muammar Kadhafi les a expulsés [en 1995].

La scène : le président soudanais en uniforme parle à ses généraux pour dire que la mort de centaines de Palestiniens constitue "un génocide". Moi, je me souviens d'un génocide qui a lieu au Darfour.

La nouvelle : en Irak, le mouvement de Moqtada Al-Sadr [radical chiite] organise des manifestations de soutien à Gaza. Moi, je me souviens du sang que les milices sadristes ont fait couler et des milliers de réfugiés palestiniens qui ont dû quitter Bagdad et qui campent dans le désert à la frontière syrienne ou jordanienne en attendant que quelqu'un veuille bien les accueillir.

La surprise : Ayman Al-Zawahiri [le numéro deux d'Al-Qaida] dénonce le bombardement de civils. Moi, je me souviens de la "résistance" irakienne qui, le même jour, envoie une kamikaze se faire exploser au milieu d'une manifestation de soutien aux Palestiniens à Mossoul, faisant des dizaines de victimes.

L'annonce : des groupes gauchistes et islamistes de l'opposition égyptienne manifestent contre l'offensive israélienne. Moi, je me souviens de leur silence face aux crimes commis au Soudan et de leurs cris de soutien à Saddam Hussein, l'ancien président irakien pour qui le chemin de Jérusalem passait par le massacre de centaines de milliers de ses propres citoyens.

La publicité : la chaîne satellitaire du Qatar Al-Jazira diffuse une campagne contre l'impuissance des régimes arabes. Moi, je me souviens des bombes qui transitaient par le Qatar avant d'être acheminées vers Israël au moment de la guerre contre le Liban en 2006. Qu'à cela ne tienne, le Qatar a été le seul pays arabe qui a eu droit à des affiches placardées par le Hezbollah en remerciement pour ses généreux dons d'argent. Je me souviens que le Qatar abrite la principale base militaire américaine du Golfe et héberge un représentant des intérêts économiques israéliens [cette représentation vient d'être gelée].

La surprise : le régime syrien autorise des manifestations… contre la passivité des autres régimes arabes. Moi, je me souviens du calme qui règne aux frontières de ce pays "du front du refus" et au sort de tous ceux qui s'aventureraient à les traverser afin de s'infiltrer en Israël. Je me souviens de la chasse que Damas faisait dans les années 1970 et 1980 pour combattre l'Organisation de libération de la Palestine (OLP).

L'image : Khaled Mechaal, le chef extérieur du Hamas – installé à Damas et non pas sous les bombes à Gaza – déclare : "Nous avons limité nos pertes." Il ne parle que des pertes dans les rangs du Hamas, réduisant les centaines de morts et les milliers de blessés à une variable d'ajustement.

Israël promet à ses citoyens la tranquillité, fût-ce au prix de rayer Gaza de la carte. Quant au Hamas, il promet à ses citoyens la mort prochaine, fût-ce au prix du tir d'une misérable roquette. Quelle belle stratégie, grisante et prometteuse ! Elle permet au Hamas d'annoncer la "victoire" quels que soient les résultats de la guerre et quel que soit le nombre de victimes. Une victoire incontestable. Car comment ne pas être désarmé face à celui qui défend l'idée selon laquelle on détruit Israël en lançant des roquettes alors qu'on sait que les représailles provoqueront la mort de centaines d'enfants palestiniens ?

Ce que nous avons appris encore et encore, c'est que chaque fois qu'on a encensé la résistance, on a récolté une guerre civile. Les Arabes en général et les Palestiniens en particulier sont fatigués par soixante années de conflit. Il en va de même pour les Israéliens. Pour les adeptes de la résistance, la fatigue relève de la "défection" du côté arabe, et de la "faiblesse" du côté israélien. Ils veulent relancer le conflit et lui insuffler une nouvelle vigueur. Mais dans quel but ? La seule chose qui nous semble acquise, ce sont ces "victoires divines" qui se traduisent par des guerres civiles, des invasions américaines, des raids israéliens.


Youssef Bazzi
Al Mustaqbal
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
20 janvier 2009, 02:33
juste une question ???

qui compte les morts coté palestiniens ???

pas les israeliens !
pas les journalistes internationaux !
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
21 janvier 2009, 04:16
liberté-égalité-fraternité…

Message au Peuple Français…

Ashkelon 15 janvier 2009

Les Israéliens après soixante années sous la menace d'une nouvelle tentative de génocide par leurs voisins arabo-musulmans se posent des questions sur vos récentes manifestations haineuses contre leur Pays, contre leur Peuple !

Les habitants de Gaza tirent sur nos Populations civiles des missiles meurtriers depuis huit ans !

Israël a évacué la TOTALITE du territoire de Gaza il y a 3 ans !

Depuis cette date, les terroristes tenant en otages les populations de Gaza ont tiré sur les populations civiles Israéliennes plus de 7 000 missiles divers dont des "KASAM" fabriqués à Gaza avec notamment les subventions versées par la France, subventions qui étaient censées aider les gazaouis dans leurs besoins de base ! …

Les missiles GRAD iraniens, les armes (par dizaines de milliers), les explosifs (par dizaine de milliers de tonnes) entrent à Gaza depuis l'Egypte via plusieurs centaines de tunnels et menacent plus de 750 000 civils Israéliens.

Les Gazaouis savent faire entrer sur leur territoire des engins de mort en quantité phénoménale, savent créer une industrie d'engins de guerre et ne sont pas en mesure de faire entrer des denrées alimentaires, ou de produire lesdites denrées pour leur subsistance ?

L'approvisionnement de gaza est empêché par les terroristes afin de provoquer une catastrophe humanitaire dont ils comptent profiter pour rallier à leur cause les autorités des pays occidentaux et arabo-musulmans.

Chaque jour, pendant la trêve humanitaire respectée par l'armée israélienne pour laisser entrer les convois d'aide alimentaire, sanitaire et de marchandises diverses, les bandes de terroristes de gaza violent le cessez le feu en tirant des missiles sur les populations civiles israéliennes et en tirant sur les militaires israéliens.

L'approvisionnement qui malgré tout parvient à Gaza est en grande partie "confisqué" par les bandes armées qui non contentes de priver la population civile, lui revendent ces marchandises au compte-gouttes à des prix scandaleux et pour leur compte.

Les terroristes utilisent très souvent les véhicules des ONG et les ambulances pour se déplacer.

Depuis des années les terroristes ont contraint les populations civiles de gaza à stocker dans certaines habitations, dans certains lieux de culte, dans certains bureaux civils, des armes, des munitions, des explosifs et des missiles.

Les missiles tirés par les terroristes gazaouis contre les populations civiles Israéliennes sont très souvent tirés depuis des écoles, des mosquées, des cours d'habitations, des toits d'immeubles civils afin de se protéger des ripostes Israéliennes au dépend des civils gazaouis.

Chaque jour des enfants gazaouis sont utilisés comme boucliers humains par ces terroristes criminels.

Les médias arabes en place à Gaza sont partiaux et ne sont en fait que des organes de la propagande du terrorisme islamiste radical.

Les médias français diffusent trop souvent sans discernement. les images reçues sans en vérifier l'authenticité dès lors qu'elles desservent Israël.

Ces mêmes médias passent "en boucle" les images des manifestations organisées, en France pour leur très grande majorité par les populations arabo-musulmanes sympathisantes à la cause islamiste, participant ainsi de façon criminelle et irresponsable à faire monter ou à susciter l'hostilité des populations à l'encontre d'Israël et du Peuple Juif.

NOMBRE DE MEDIAS JETTENT DE L'HUILE SUR LE FEU !

UNE FOIS DE PLUS NOUS ASSISTONS A UN VERITABLE LYNCHAGE MEDIATIQUE D'ISRAEL !

Les habitants de gaza se plaignent qu'Israël ne les laisse pas pénétrer sur le sol Israélien, alors que nos populations vivent sous la menace permanente de leurs tirs et de leurs attentats.

La réalité est très différente de ce que vous entendez et voyez sur vos médias !

L'objectif des extrémistes de Gaza est d'entrainer à nouveau la région dans une guerre dans laquelle ils déclarent ouvertement vouloir éradiquer les Juifs et l'Etat d'Israël.

Cette menace d'extermination n'est pas voilée, elle est déclarée sans ambages par nombre de leaders du monde arabo-musulman, vous avez Tous et Toutes entendu ces diatribes fanatiques lançant anathèmes et appels au massacre des Juifs Israéliens.

Notre Peuple à la terrible expérience de situations semblables, nous ne les prenons pas à la légère et continuerons à nous défendre contre ceux qui ne cachent plus leur intention de terminer ce que l'abominable entreprise nazi et ses collaborateurs zélés n'ont pu achever.

Et il faut bien le reconnaître, sans le sacrifice de dizaines de milliers de soldats de la coalition menée par les américains, l'Europe n'aurait pas été libérée du nazisme et la Choa aurait été menée à son terme !

Nous ne sommes pas comme la France qui a les "moyens" de perdre une guerre et d'être libérée quelques années plus tard par des pays alliés.

Qu'à D.ieu ne plaise, pour notre Pays, perdre une guerre signifierait la disparition du seul Pays Juif de ce monde et la mort de plus de 5 millions de Juifs.

Notre Pays est minuscule :
- La superficie d'Israël est de : 20 770 km2 dont 60 % de désert,
- la superficie de la France est de : 632 834 km2 dont 543 965 km2 en métropole,
- la superficie des pays arabes voisins d'Israël est de : 5 517 383 km2 ! …

Entendre vos dirigeants parler "d'utilisation disproportionnée de la force par Israël" est intolérable et inacceptable !

Qu'auraient-ils voulu que nous fassions ? Que nous envoyions plus de 7 000 missiles sur les villes de la bande de Gaza comme les gazaouis l'ont fait contre notre Peuple depuis 2005 ?

Que nous luttions "mollement" contre nos agresseurs ?

Huit ans de retenue… huit longues années pendant lesquelles nos familles ont vécus dans l'appréhension d'un missile meurtrier !

L'opération militaire à laquelle nous ont entrainé les tentatives criminelles des terroristes de Gaza n'a qu'un seul objectif : faire cesser les tirs contre nos civils !

Nous avons tout essayé pour éviter cette guerre …

Les terroristes de Gaza ont tout fait pour nous pousser à déclencher cette guerre !

Notre objectif n'est absolument pas d'occuper gaza et encore moins de l'annexer !

Nos enfants qui combattent au sol les terroristes à Gaza prennent des risques énormes pour éviter les victimes civiles.

Avant chaque frappe contre les entrepôts d'armes des terroristes de Gaza, nos services téléphonent aux civils du secteur afin qu'ils l'évacuent (plus de 100 000 appels téléphoniques de nos services depuis le début de cette opération). Nos services informent également la population civile de Gaza par des largages de tracs rédigés en arabe.

Quelle armée prend autant de précautions pour épargner les vies adverses ?

La population Israélienne est catastrophée du nombre de victimes gazaouis de cette opération.

La guerre contre des criminels terroristes qui se comportent avec une telle lâcheté en se cachant au milieu de la population civile et en se faisant des enfants un bouclier, met chaque jour notre Peuple devant un épouvantable dilemme.

Chaque jour il faut prendre la difficile décision de continuer avec les risques sur les civils de gaza et sur nos enfants engagés sur le terrain ou arrêter cette opération avant d'avoir neutralisé les terroristes de Gaza et condamner 750 000 civils Juifs Israéliens à continuer à vivre comme depuis 8 années cette "roulette mortelle", à vivre avec l'épée de Damoclès des tirs meurtriers des missiles gazaouis.

Pendant toutes ces années, vous avez assisté grâce à vos médias aux démonstrations de joie, aux distributions de gâteaux dans les rues de Gaza à chaque massacre de civils Israéliens, vous avez vu les centaines de milliers de gazaouis hurler leur joie le 11 septembre 2001 lorsque les USA furent cruellement et sauvagement frappés par la folie meurtrière des mouvements islamistes, on vous a caché leurs démonstrations de joie lorsque la France, et l'Espagne furent frappées !

Ayant recouvré la souveraineté sur la totalité de leur territoire, les gazaouis cherchent d'autres revendications et notamment le libre passage vers Israël tout en affirmant haut et fort leur volonté d'éradiquer l'Etat d'Israël et de massacrer les 5 millions de Juifs qui ont fait de ce pays ce qu'il est.

A de nombreuses reprises nous avons laissé le libre passage aux gazaouis vers Israël, et cela s'est toujours terminé par des attentats horribles contre nos civils et des nombreux morts innocents.

Que veulent-ils nous demanderez-vous ?

La réponse, vous la connaissez, ils veulent notre Pays ! Ils veulent faire disparaître les Juifs Israéliens ! En fait la traditionnelle "razzia" le traditionnel pogrom encore fortement ancré dans les traditions régionales concernant les Juifs, mais cette fois à l'échelle d'un Pays.

En moins d'un siècle, notre Peuple a transformé les collines arides, les marécages infestés par la malaria, les déserts en zones fertiles… en un merveilleux Pays.

L'amour du Peuple Juif pour sa Terre lui a redonné vie.

Nous avons planté des millions d'arbres, des forêts entières ont été plantées dans des zones ravagées par les troupeaux des chèvres des quelques arabes venus de l'est et qui vivaient ou tentaient de survivre ici !

Les peuples arabo-musulmans et les pays occidentaux prennent un risque énorme dans leurs comportements actuels, les uns en tentant de nous exterminer les autres en fermant les yeux.

Plus jamais l'assassinat d'un Juif ou la tentative d'assassinat d'un Juif ne restera impuni !

C'est précisément pour en finir avec ces "traditions" auxquels les Juifs ont été en but depuis deux mille ans aussi bien en Europe que dans la région que nous avons recréé l'Etat d'Israël pour qu'enfin, le Peuple Juif de retour sur la Terre qui lui a été promise par D.ieu puisse vivre libre, sans crainte ET EN PAIX.

Depuis 1948 plus de 22 000 Juifs ont payés de leur vie leur droit de revenir vivre sur leur terre !

Nous avons fait la paix avec l'Egypte le 26 mars 1979, et avec la Jordanie le 26 octobre 1994 après des années de guerres.

Preuve est donnée que le Peuple Juif sait vivre en paix avec ses voisins lorsqu'ils le veulent !

Quant aux arabes de Judée Samarie et Gaza, Israël est prêt à faire également réellement la paix avec eux et à reconnaître leur état s'ils reconnaissent le nôtre.

Nous voulons la PAIX, la paix véritable, et ceci n'est possible qu'avec une autorité qui le veuille réellement en renonçant totalement et définitivement à la violence et en reconnaissant clairement l'Etat d'Israël.

En Europe, la dénatalité dont souffre le vieux continent, crée un vide dans lequel s'engouffre une immigration de plus en plus djihadiste et dont les comportements violents auraient il y a quelques dizaines d'années déclenchés l'état d'urgence et le couvre-feu !

Plus de 37 000 véhicules incendiés en France en 2008 avec un commentaire par le ministère de l'intérieur pour le moins révélateur d'un nouveau renoncement : "pas d'incidents graves" !

En dix ans, plus de 60 policiers ont donné leur vie pour défendre les libertés en France. Plusieurs centaines ont été blessés plus ou moins grièvement.

Pour contenir la monstrueuse montée de la menace du terrorisme islamiste, la France maintien un dispositif sécuritaire digne d'un pays en guerre. Le dispositif "vigie pirate" coûte des sommes astronomiques aux contribuables français.

Les forces françaises sont engagées en Afghanistan dans la lutte contre l'extrémisme musulman qui menace le monde encore libre depuis plusieurs années.

Les moyens militaires utilisés par la France contre les terroristes en Afghanistan pourraient aussi être qualifiés de disproportionnés (par les suppôts de ben Laden et des talibans) !

Les déclarations du criminel islamiste ben Laden du 14 janvier 2008 appelant le monde musulman au djihad mondial pour soutenir les terroristes de Gaza clarifie un peu plus, si besoin était la mouvance contre laquelle Israël combat actuellement à Gaza.

Français, ne vous y trompez pas, le Peuple d'Israël et votre Peuple sont engagés dans le même combat contre la barbarie et l'obscurantisme de l'extrémisme musulman ; nous utilisons les mêmes armes et les mêmes moyens !

Vous vous habituez à vivre sous les menaces de ce terrorisme larvé !

Sachant vers quoi il mène, nous le rejetons avec les moyens appropriés !

Il en va de la vie de nos coreligionnaires, de l'avenir de notre Pays !

En ce début d'année 2009, nous souhaitons malgré tout au Peuple Français une année de courage, de bonheur, de fécondité, de paix, de prospérité, de santé.

Mosche d'Ashkelon

Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
21 janvier 2009, 05:11
Israël ne pourra plus agir à sa guise

L’utilisation disproportionnée de la force et les images d’enfants tués, note l’historien israélien Zeev Sternhell, ont obligé les pays amis à se démarquer de l’Etat hébreu.

Tout pays qui entre en guerre a un but. Comme l’a montré Carl von Clausewitz, une victoire militaire ne peut être une fin en elle-même. Elle n’a d’importance que sur le plan purement tactique. Certaines grandes victoires militaires ont débouché sur une catastrophe nationale pour les vainqueurs. A commencer par la victoire d’Hannibal sur les Romains, l’un des plus grands triomphes de l’Histoire, jusqu’à la guerre des Six-Jours, victoire brillante qui a abouti à un désastre historique.

Ainsi faut-il rappeler à l’opinion publique israélienne, encore éblouie par le succès de la campagne de représailles en cours, dont le prix en vies humaines est abominable, qu’une victoire se mesure à ses résultats politiques, et que l’objectif fondamental reste la paix.
Dans ce contexte, il est intéressant de constater que, en dépit de sa défaite militaire, le Hamas a déjà marqué plusieurs points qui l’aideront à l’avenir ; il a déjà été reconnu comme la force dominante à Gaza par le Conseil de sécurité des Nations unies, et, bien qu’étant une organisation terroriste, il ressort du conflit paré d’une aura de victime. Cela s’explique par le recours israélien quotidien à une puissance de feu écrasante, peut-être nécessaire au niveau tactique, mais qui n’a pas tardé à entraîner une fracture au sein de l’opinion mondiale, même chez les gouvernements qui nous sont favorables. Apparemment, bien que le Hamas ait opéré à partir de zones peuplées, la plupart des téléspectateurs sont ulcérés par la vision des cadavres d’enfants de Gaza.

Ainsi les Etats-Unis et la France n’ont-ils pu se permettre de donner l’impression aux Nations unies de faire fi du massacre de civils à Gaza. Entre l’indifférence israélienne et leurs opinions publiques respectives, les deux présidents ont choisi de s’aligner sur ces dernières. A Washington, George W. Bush et Condoleezza Rice ont clairement cherché à tourner le dos à la politique israélienne en guise de point d’orgue à leur mandat. Ce faisant, ils ont préparé le terrain au nouveau président.

Pour l’heure, nous devons nous tourner vers l’avenir

N’oublions pas que toutes les questions gênantes n’ont pas été posées. L’horreur à Gaza n’a pas vraiment pénétré les esprits des Israéliens. Par exemple, était-il nécessaire de tuer les épouses et les enfants de Nizar Ghayan, haut responsable du Hamas, ou les civils qui s’étaient réfugiés dans l’école de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés ? La mort de familles entières, enfants compris, va peser sur notre conscience d’Israéliens. Cette guerre restera la plus violente et la plus brutale de notre histoire.

Quand les témoignages vont commencer à s’accumuler, il est fort possible qu’ils jettent une lumière plus crue sur le conflit. Mais, pour l’heure, nous devons nous tourner vers l’avenir. Puisqu’une guerre a pour but la réalisation d’objectifs politiques, la dévastation qui a frappé Gaza doit servir à entamer avec vigueur, sous les auspices de la communauté internationale, des négociations pour une paix totale. Peut-être pourrons-nous ouvrir une nouvelle page. Un regard sans illusion sur la réalité nous convaincra que nous ne devons pas accepter que les mesures nécessaires à la conclusion d’un accord en Cisjordanie, y compris l’évacuation des colonies, soient sacrifiées au nom de l’“unité nationale”. Gaza n’a qu’une importance relative pour l’intérêt national d’Israël. C’est en Cisjordanie que se décidera l’avenir du pays en tant qu’Etat juif. Pour cette raison, nous devons mettre fin à l’occupation, parvenir à une solution à propos des hauteurs du Golan et stabiliser la région afin de répondre au problème clé qu’est le programme nucléaire iranien.

Le capital de bonne volonté et de compréhension dont bénéficiait l’Etat hébreu est épuisé, et la communauté internationale n’acceptera pas une frappe sur l’Iran sans son autorisation. Puisqu’il est désormais évident que rien ne parvient à jeter une ombre sur la conscience israélienne toujours immaculée, d’aucuns estiment qu’il est nécessaire de limiter la liberté d’action de l’Etat juif. Dorénavant, Israël sera considéré comme un pays dont les réactions disproportionnées doivent être surveillées et contrôlées.

Zeev Sternhell
Ha'Aretz

Courrier International
hebdo n° 951 - 22 janv. 2009
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
21 janvier 2009, 05:32
C'est le désir de justice,
le besoin d'être compris
la colère profonde que nous inspire
la mauvaise foi...

Alors nous nous justifions...
et nous avons tort:
Plus nous nous justifions, plus la mauvaise foi l'emporte.

Ça se retrouve toujours et partout dans la vie
dans les grandes choses comme dans les petites.

Chacun de nous en a probablement fait l'expérience.

J'en ai fait l'expérience.

Alors Israel est en accord et avec sa conscience et
avec son devoir vis à vis de sa population.

Tsahal est une grande armée,
c'est une armée de défense et non de conquête.

Ses soldats sont valeureux et nous en sommes fiers.

Israel a raison, point barre.

Aucun argument ne convaincra ceux qui ont
un intérêt petit ou grand à préférer la mauvaise foi,
ça se retrouve partout.


Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
21 janvier 2009, 05:45
En un mot.

Le loup et l'agneau.

Si ce n'est pas toi c'est donc ton frere.!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
21 janvier 2009, 05:47
C'est une réponse à ce que j'ai écrit, ça, Henri?
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2021 - HARISSA.COM All Rights Reserved