Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

pourim -ya hassra

Envoyé par dany 
pourim -ya hassra
26 février 2010, 00:25
tout d'abord
je souhaite a chacun des harissiens harissienes et leurs supporters
une tres Joyeuse Fete De Pourim
j'ai souhaité ouvrir cette rubrique afin que chacun de nous
apporte son temoignage sur les coutumes de cette fete pour partager cette culture avant qu'elle ne soit oubliée par la dispersion des temoins de cette epoque revolue mais cher dans nos memoires et ou chacun de nous a forcemment des anecdotes et souvenirs de ce qui se faisait dans notre pays natal
Fouchik petards cavalcades etc
voila!!!
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:09
.
Pièces jointes:
Pourim-123greetings.gif
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:09
Pourim n'est pas mentionné dans la Torah, car le récit se déroule après la destruction du Temple de Salomon. Pourim rappelle la délivrance de la communauté juive exilée en Perse (vers - 520), grâce au courage d'Esther et de son cousin Mardochée pour contrecarrer le décret d'extermination d'Aman. Le mot Pourim est un mot perse qui signifie " tirage au sort ", car Aman tira au sort la date du 14 adar pour exterminer la communauté. Par reconnaissance à l'Eternel, nous nous réjouissons en accomplissant quatre mitsvot.



Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:14
vaste Programme Dany. Enfin te voilà.
Pour honorer ta rubrique voilà un texte '...BOURIMNA...!'



Les Mémoires d'un goulettois
Par Albert Simèoni ( Bébert)
L'Enfant de la Goulette.


Le 18/6/89


' Bourimna…'
(Fouchik ou bani-bani)


'Yè hassra ââlla bourimnè…Ekèl wakt éhdèk…!'
'Ils furent nos pourims….En ce temps là…')


J'avais entre dix et onze ans et bien à l'aise dans mes shorts anglais.

Je fréquentais parallèlement l'école française et l'école hébraïque de l'O.S.E ( Œuvre de Secours de l'Enfance) Le jeudi et dimanche. Dans cette institution juive, à l'approche de la fête de Pourim, quelques semaines bien avant la date, on nous apprenait la pièce d'Esther. J'avais le rôle ingrat d'Aman.

Nous étions mes camarades et moi, vêtus comme des 'princes', le Roi 'A HACHVEROCH ( 1m 52 ) assis sur un fauteuil maquillé en trône. Il avait les pieds qui pendaient à 10 cm au-dessus du sol. )smiling smileysmiling smiley: Dans sa fausse barbe et moustache, il se donnait un air imposant. De temps en temps, il regardait du côté de son souffleur. Aman, moi ): smiling smiley ): en sarwel blanc, sur lequel on ajouta une camisole ample. J'avais un de ces airs comme je vous dis pas. Bref, nous étions très beaux.

Au matin de ce jour là, la salle de la cantine était transformée provisoirement en espace théâtrale .Quelques tréteaux supportaient des planches recouvertes de diverses couvertures.

Les 'dignitaires de la communauté 'de Tunis venaient assister quelques fois au spectacle en présence de nos maîtres, maîtresses et directeur Monsieur Habib.

La triste fin d'Aman, sa pendaison se faisait par un jeu d'ombre chinoise, je n'avais qu'à pousser un cri de derrière le rideau pour faire comprendre que j'étouffais. En réalité, je riais.

Vers les 14 heures, nous étions invités, par groupe, pour visionner un film projeté à notre intention au Cinéma Rex. Un film toujours le même; les images en souffraient à force de les faire passer et repasser. Les Zorro et les Tarzan projetés à la sauce Dario, nous donnaient la nausée après dix bonnes années de fidélité.

Dans notre quartier, dés les premières heures de la journée, les pétarades commençaient. Quelques amis donnaient déjà le coup d'envoi sans aucun respect pour ceux qui dormaient.

Des petits bâtons de dynamite, à mèche courte, disposés sur le bord du trottoir, s'enflammaient sous les doigts habiles de l'enfant devenu 'artificier en culotte courte' pour un jour. Projeté en l'air, ce petit bout de cigare une fois allumè, n'était plus qu'un amas de résidus de papier multicolore réduit par l'explosion, en miette, tournoyant dans l'air avant de se poser en confettis sur le macadam dans un bruit sec et assourdissant.

Parfois, nous posions sur le bâton de dynamite une boite de conserve vide que l'on voyait bondir en l'air par le souffle.
Certains mal avisés, introduisaient un pétard dans la' hofra' d'une bouche d'égout. Et là, nous voyons la trappe en fonte se déplacer par le souffle de l'explosion. Ce qui soulevait la joie des enfants, une fois l'opération réussit.

Mon père nous achetait la veille, un petit revolver en fer avec son embout un clou. Nous enfoncions une 'cartouche' puis une fois la détente enclenchée, il en sortait un bruit assourdissant fouchika.
Nous avions aussi une petite boule en pierre que l'on projetait avec force sur le goudron de la chaussée pour en faire naitre quelques étincelles, à notre grande joie.

Souvent, nos oncles et tantes, venaient nous rendre visite, et nous refilaient quelques pièces d'argent qui allaient remplir, vite fait, la caisse du quincaillier, notre pourvoyeur de bannis-bannis, des munitions en tout genre.

\bleu{'Yè baba, lââjij….! Bourimnè ouffè méli mchit fèl dényè lékhra..! Ehnè tèwè fi blastèk nââtiou bourimèm èl loulèdnè…! Twè'hèchtèkyè baba…!'}
('Papa, chéri…Notre obole de Pourim est terminée depuis que tu es parti dans l'autre monde...Aujourd'hui c'est nous qui, à ta place, offrons le Pourim à nos enfants..
Nous t'avons langui….

Anecdote..

Le quartier du Cinéma Rex, était le lieu de rendez-vous branché d'une grande bande d'amis qui, tout en sirotant un cafè ou un thé debout, flirtait sur le spectacle de la rue. Arrive un ami qui sort de sa poche un accordéon de dynamites, qu'il pose sur tout le long du trottoir, environ deux mètres. Ces petits bâtonnets étaient collés les uns aux autres. Il alluma une de ces mèches devant nous afin que la première, en principe, mette le feu aux autres 'mèchèttes. Il s'en éloigna de quelques mètres et, nous attendions fébrilement l'explosion en série lorsque' au bout de cinq minutes, rien ne se passa. L'un de nous lui cria ' Féchiè' c'est à dire 'long feu' et ajouta 'Borico…! Tu peux aller t'asseoir dessus …!'. Énervé, il se rapprocha de la 'mitraille' sans précaution aucune, pour vérifier la chose et écoutant le 'con seilleur', posa son derrière par- dessus, bravant ainsi le danger qui l'attendait. Et voilà que l'irréparable se produisit sous nos yeux surpris, toutes les mèches prirent feu instantanément sous son c… glacé. Il monta en l'air par la douleur et s'en est sortit avec un trou béant dans son short anglais, 'gesti culant' comme un forcené, et quelques innocentes égratignures entre ses fesses.
Laissant les autres exploser de rire…smiling smiley smiling smiley smiling smiley

Merci ….Ishak..


Et voilà un croquis fait par FEU HENRI BELLICHA Z'AL mon GRAND AMI QUI ME L'A DÉDIÉE AVEC TOUTE SA GÉNÉROSITÉ POUR ILLUSTRER L AMBIANCE DE POURIM A LA GOULETTE.



Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:18
Si c'est celà vos souvenirs, ils ne vont pas faire long feu.
Toujours petits et misérables..
Ne t'attends surtout pas à lire de grands souvenirs, ils sont coincés les rares lecteurs d'ici.
Je me demande même s'ils ont eu des Pourims ces muets.

Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:25
POURIM CHEZ LES SARKO
Pièces jointes:
carla et sarko.jpg
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 01:48
LES YOYOS

Les Ingredients:

3 oeufs entiers.
3 cuil. a soupe de sucre
3 cuil. a soupe d'huile (pas d'olive)
1 pincee de sel
2 sachets de sucre vanille ou une cuil. a cafe de
vanille en poudre
2 sachets de levure chimique ou autant fraiche
2 pincees de creme de tartre ( a la pharmacie)
Farine pour amalgamer le tout.
Huile pour friture.



La Pate:

Melanger dans un grand bol ou le food precessor tous les ingredients sauf la farine, dans l'ordre suivant. Battre les oeufs et le sucre, ajouter l'huile, battre, puis le reste. Si la levure est fraiche, la diluer dans un peu d'eau tiede. Verser la farine peu a peu 300 a 350 grammes environ, suivant la grosseur des oeufs et de la levure, jusqu'a l'obtention d'une pate qui a la consistance d'une pate a modeler. Laisser reposer 45 minutes.
Suivant les gouts, on peut ajouter zestes de citron et d'orange.

Avec un rouleau a patisserie etendre la pate a un demi centimetre d'epaisseur. Avec un emporte piece ayant un trou au milieu, couper des ronds, sur toute la surface de la pate. Reutiliser les ronds du milieu et les dechets des cotes. Si vous n'avez pas d'emporte piece, vous pouvez utiliser un verre de 4 a 5 cm. de diametre et un dé. Si vous trouvez cette procedure trop longue, vous pouvez prendre des petits morceaux de pate, les rouler avec vos deux mains, pour en faire des boudins d'un cemtimetre d'epaisseur, couper des morceaux assez longs 8 a 10 cm. de longueur, coller les deux extremites en les pressant l'une contre l'autre.



La Friture:

Chauffer l'huile a feu moyen, frire les yoyos par 4, 5 ou 6, plus ou moins, suivant la grandeur de votre bassine ou de votre casserole. Ils gonfleront et ne doivent pas se coller les uns aux autres. Lorsqu'ils sont bien dores, les retirer a l'ecumoire, les poser dans une passoire a pied.



Sirop de sucre:

Dans une casserole mettre un kilo de sucre, une epluchure entiere de citron et une d'orange, une pincee de vanille en poudre ou quelques gouttes d'extrait, recouvrir a ras, d'eau. Mettre sur le feu a feu moyen, des que ça bout, presser le jus d'un citron, baisser le feu et laisser cuire une bonne demi-heure jusqu'au test de la perle. Pour cela, tremper une cuillere dans le sirop, l'incliner au-dessus de la casserole. Le sirop doit napper la cuillere, s'ecouler, mais la derniere goutte doit y demeurer accrochee. Eteindre, enlever les ecorces et les reserver pour parfumer ou garnir un gateau.


Passage au sirop de sucre:

Preparer le sirop a l'avance comme ci-dessus. le faire bouillir et y plonger les yoyos juste apres la friture. Les superposer dans le plat de service.

Annie Boukris




Les yoyos tunisiens
envoyé par cookshow. - Regardez plus de vidéo vie pratique.
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 02:07
Le 19 janvier 1891, soit le 24 tévet dans le calendrier hébraïque, une tempête de neige recouvrit d’un lourd manteau la ville de Tunis.
La quantité de neige occasionna de gros dégâts aux habitations de la ville.

Mais, l’histoire dit que le quartier juif, « la hara de Tunis » fut épargnée, et les juifs n’eurent pas à souffrir de ces intempéries.
Ainsi fut instauré ce Pourim spécial dans la communauté de Tunis.


Comme je n’ai pas de photo d’époque de Tunis sous la neige, pour vous consoler, je vous offre une photo récente de Jérusalem sous la neige.

Pièces jointes:
tunis.jpg
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 02:21
LA FAMILLE AU GRAND COMPLET
Pièces jointes:
photo_famille.jpg
Re: pourim -ya hassra
26 février 2010, 02:23
CHIEN DE GARDE
Pièces jointes:
chien_policier.jpg
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2022 - HARISSA.COM All Rights Reserved