l ENFANT ET LE VIEILLARD VOLET 4°
05 novembre 2020, 11:13
L’ENFANT ET LE VIEILLARD VOLET 4°.
( Mes textes sont ma propriété, ils peuvent être partagés mais en citant l'auteir merci)


Toute ressemblance avec des personnes existantes n'est que simple coïncidence.
Il était impatient de me rencontrer le jeune KHALLED le fils de Mounir. Mais il savait où me trouvait, comme guidé par un instinct, il avait du flair. Surement que mon odeur de JUIF s est collé à ses narines ‘...Viens, tu veux voir des juifs, viens, tu vas les voir, emprisonnés et gardés par un sentinelle depuis 50 ans… !’ Il marche avec moi, et tout comme un jeune enfant, il tient à me tenir la main, comme si ce contact l’imprégner d’un peu de juiverie...Nous arrivons à hauteur de l’O.S .E l’asile des vieillards ‘...Salem, jit en wari el sbay ehdé, dar el tqiye sidi (...Bjr, je suis venu faire visiter à ce jeune puceau l’asile des vieux) ‘...Enti mouch Bébert… ? ( Tu n’es pas Bébert…?) ‘...Eye nââm.. ! ( Oui ) ‘...Ye hassra’ il m’enlace et me serre fort dans les bras… !’
‘...OULD HALQUE’OUED….LE GRAND RENOMME ALBERT ...LE CHAMPION AVEC MAX FITOUSSI...SYDNEY…. ! J’avais 12 ans à cette époque, j’en ai 56 et je suis tjs policier..! Etfadlou ( rentrez).
Nous rentrons, et le jeune franchit l’antre des survivants… ! Regarde les bien Khalled, ce qu’ils sont devenus, abandonnés de tous leurs enfants, qui ne savent même pas s’ils sont vivant ou pas… !’ Khalled regard effaré,ces vieux et vielles qui vont de long en large, parlant seule parfois… !’ Tu vois celle là, pas un jeune homme ne l’a pas courtisée, Myriam, si belle, voilà ce qu’elle est devenue alors que ses enfants à Paris vomissent le fric, tu vois celui là, Moumou un maître dans la plomberie… !’ ‘..C’est des juifs ââm Bébert… ? ‘...Oui, des juifs, au nez spéciaux, celle là TREKI, elle hèle par sa fenêtre, sa prison les visiteurs, pour quémander qqs pièces…, Choué ould el Said, le meilleur bijoutier du SOUK, il servait les grands avant, là il
n' est plus rien, regarde le il mime la pose d'une pierre précieuse dans bijou, il ne dort presque jamais et la nuit, il appelle sa maman morte il y a 75 ans...GINI, celle qui la première a eut l’idée de faire la MALSOUKA, 8 enfants et je ne sais combien de petits enfants, ils ne savent même pas qu’ils ont une aïeule.
Ici on s’occupe très bien d’eux, la plupart du personnel des des femmes musulmanes, les connaissent tous, elles sont au petit soin avec eux…. ! Le jeune Khalled pleure ….’...Ne pleure pas, ils vont partir un jour, sans qu’aucun de leur progéniture ne viendra à leur enterrement… ! Ne pleure pas, ca ne vaut pas la peine…. !’ Aâm Bébert, je peux venir ici, parler avec eux…. ? ‘...De quoi… ? Ils n’entendent pas tous, ils salivent, ils peinent à parler, dés fois au petit matin, il y en un, une qui oublie de se réveiller… ! Ils ne t’apprendras rien, parce que eux même ne comprennent pas ce qui leur arrive...Ils sont séniles… !’ ‘...Aâm Albert, ââm Albert alors les jeunes juifs, ils sont où… !’ ‘...Toi qui vit ici, tu n’en verras aucun, il n’y en a plus...Là tu peux pleurer si tu veux… ! Dis à Mounir, ton papa, que tu es avec moi demain on ira ailleurs… !’
Albert Siméoni.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2021 - HARISSA.COM All Rights Reserved