Share |

DOUKHA Chanteur judéo-tunisien....

 

DOUKHA Chanteur judéo-tunisien....

 

 

Avec grandre tristesse, nous apprenons le deces de Doukha, Mordekhaii Haddad. Doukha est un des derives de Mordekhaii en judeo-arabe tunisien. Il a ete enterre aujourd'hui dimanche 07.12.2014 en debut d'apres-midi.

Que D... repose son ame en paix Amen. Et toutes nos condoleances a sa famille.

 

Tout jeune il fréquentait les salles de cinéma pour ne pas manquer un seul film de «Farid El Atrach». 

Passionné de musique arabe, le jeune Haddad a commencé sa carrière avec Raoul Joumo qui l'engageait régulièrement pour chanter les chansons de Farid, ne quittant jamais sa darbouka ou son taar. Doukha connaît parfaitement le répertoire judéo-marocain, judéo-algérien et la musique égyptienne dans son ensemble. 

Il est actuellement le chanteur le plus demandé pour les mariages, les bar mitzva ou les circoncisions réalisées dans la plus pure tradition judéo-tunisienne.

Suite au "studio sonor" de mon dernier message
Dans ce studio ont été enregistré et produit les premiers disques de folklore judéo tunisien avec entre autre autres
- Hagadah de pâques
- Bar yohaï; la bénédiction nuptiale; paiout pour la mila
- Thalil; circoncision; communion; mariage par la troupe des cinq chanteurs composée de Doukha; Nathan cohen; et d'autres encore dont les noms se sont évanouis de ma mémoire au fil des temps.

Le fameux 45 tours de "stambali" (rbaïbia, bruit....couleurs....danse syncopées) sortis de la fresque des souivenirs.
Miracle des émotions Tunes, entre jasmin et fleurs d'oranger dont les senteurs à la lecture de ces textes vous reviennent certes, par l'unique et excellent joueur de Mezoued "Snaïchen"
"la période de l'enregistrement était vraiment folklorique"

Nos chanteurs et musiciens, bien qu'étant excellents, n'avaient jamais enregistrer en studio.
Moi aussi c'était mes débuts en professionnelles (à part qu'elques stages effectués en France)
Les yous yous des femmes démarraient trop tôt ou trop tard mais presque jamais ensemble.
La troupe était obnubilée et impressionnée par les micro et ne se sentait pas à l'aise. après plusieurs essais non concluant j'ai pris la décision de laisser la troupe agir selon son intuition, et se comporter comme dans les fêtes habituelles de s'installer où bon leur semble, sans tenir compte de mes directives ni des positions des micros, et là "miracle!!" l'ensemble a fonctionné, sans aucune reprise et d'une perfection exemplaire.

Et Doukha dans son élan et enthousiame a improvisé sur un air bien à lui au début du disque pour dire ou il a été enregistrer et ou il allait être vendu.Je n'ai pâs oser le couper et je trouvai même que c'était sympa.
Voilà, c'est ça le "miracle Tune"

Mais naturellement, il a fallu compenser dans le domaine technique, et pour moi cela a été un tour de force 

car ne l'oublions pas, nous n'avions pas le matériel actuel.


Pour l'enregistrement de "stambali" cela a été très facile il à suffit d'un "kanoun" avec les encens (bkhour) appropriés
et naturellemnt "la boukha et la kémia qui venaient apporter le "sel" nécessaire à cet ensemble.
Certes aujourd'hui, quelques années se sont passées (une cinquantaine à peine) mais quel mémoires ces vinyles!!!!

vous devez en avoir quelques uns sans doute au fond d'une caisse dans un grenier..

Quand aux pochettes de ces disques elles ont été préfacées par le fondateur des compagnons des arts
j'ai nommé Gilbert Chickly et les dessins sont de Maryse Lellouche.

 

 

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Bonjour et merci pour cet article ! J'étais justement sur la piste de ce 45 T "Stambali/Rbaïbiya". Je cherche des infos sur ce sujet auquel je m'intéresse depuis plusieurs années. J'ai produit un CD de Stambali avec l'un des derniers joueurs de Gombri en Tunisie (Plus d'infos ici : www.stambeli.com). J'espère que nous pourrons discuter de tout ça de vive voix.
Cordialement

Contenu Correspondant