Share |

Avigdor Lieberman

février 1, 2015

Si nous ne ripostons pas immédiatement avec force, les organisations terroristes comprendront qu’Israël ne peut pas efficacement combattre la terreur. Eux aussi savent que les mots et les déclarations ne peuvent pas anéantir le terrorisme

Hezbollah : ne pas perdre le Nord (info # 013001/15)[Analyse]

Par Stéphane Juffa© MetulaNewsAgency

 

septembre 3, 2014

J’ai été invité à une soirée à Jérusalem dédiée à un nouveau livre traitant des « injustices de l’occupation. » Je ne sais pas pourquoi j’ai été tenté de participer à la discussion. Je m’attendais à ce que le public (environ 150 hommes et femmes), soient tous des gauchistes. Des gauchistes sans un seul bon mot pour le pays dans lequel ils vivent

 

Je suis un gauchiste et un sioniste ! – Par S. Gazit

décembre 13, 2013

Leur plan s’articule en deux temps et prévoit une participation majeure des Etats-Unis : premièrement, Washington va élaborer un "basic framework", à savoir, un "accord cadre". Celui-ci comprendra les lignes directrices pour toutes les questions situées au cœur du conflit

Processus de paix : les Américains prennent les commandes (info # 011212/13) [Analyse]

Par Sami El Soudi ©Metula News Agency

 

septembre 11, 2013

Lavrov avoue désormais que cette idée "n’est pas uniquement russe mais qu’elle a germé lors de contacts avec les Etats-Unis". Au temps pour la mise en scène de la pseudo-gaffe de John Kerry, qui avait affirmé, lors d’une conférence de presse, que seule cette solution pourrait éviter un conflit !

Le plan Lavrov : une sortie de crise satisfaisante (info # 011009/13) [Analyse]

Par Stéphane Juffa ©Metula News Agency

 

Ce mardi, à Moscou, Sergei Lavrov, le ministre russe des Affaires Etrangères, poursuit ses conversations avec son homologue syrien, Walid Moallem, en vue d’élaborer les détails d’un plan "efficace et concret" destiné à placer les armes chimiques d’al Assad sous supervision internationale.

mars 19, 2013

Etrange double évolution au demeurant antithétique, la nouvelle coalition marque simultanément une ouverture à gauche relativement à la précédente

 

Pour ceux qui n’ont pas saisi la "nouvelle politique" israélienne (info # 011803/13) [Analyse]

mars 12, 2013

Pour la première fois depuis des lustres, les ultraorthodoxes seront absents des postes de commande. Loin du pouvoir, ils siégeront sur les bancs de l’opposition. Ils devront céder les Ministères de l’intérieur et des affaires religieuses.

 

Israel : Les ultraorthodoxes mis sur la touche

janvier 25, 2013

Comment Netanyahou en est-il arrivé là, lui qu'on disait gagnant à tous les coups, le maître du calendrier, l'astre autour duquel tournait l'ensemble des forces politiques du pays?

 

Le crépuscule du "roi Bibi"

 

Elie Barnavi

 

janvier 23, 2013

A l’étranger comme en Israël on a brodé sur la courte victoire du bloc de droite, et donc de Binyamin Netanyahu, alors que ce matin, le tri officiel des bulletins donne les deux blocs à égalité parfaite de 60 sièges chacun.

 

Et maintenant la IVème République ? (info # 012301/13) [Analyse]

octobre 30, 2012

La nouvelle a fait l’effet d’une bombe politique tant elle était peu attendue. La fusion des listes électorales du Likoud et d’Israël Beitenou, sans pour l’instant fusionner les partis, pousse Benjamin Netanyahou à l’extrême droite de l’échiquier politique.

 

janvier 24, 2012

La vision d’Israël en tant que creuset d’une nouvelle identité est morte, écrit Uri Avnery : « Israël est désormais une sorte de fédération de plusieurs grands blocs démographiques et culturels qui dominent notre vie sociale et politique. » Il affirme que le ressentiment qu’entretiennent les derniers arrivants, d’abord Sépharades, puis Russes, contre les Ashkénazes qui forment l’essentiel de l’élite du pays, structure aujourd’hui la vie politique, et bloque les perspectives de paix.

 

décembre 26, 2010

"S'il y a bien quelqu'un qui devrait s'excuser, cela devrait être le gouvernement turc pour sa coopération avec des éléments terroristes, pour son soutien au terrorisme, à la mission de l'organisation IHH (celle de la flottille, ndlr), au Hamas et au Hezbollah", a dit le chef de la diplomatie israélienne.

 

Israël refuse de s'excuser auprès de la Turquie sur la flottille

 

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, a immédiatement réagi à ses propos en qualifiant cette demande d'"impudente", lors d'une conférence de presse organisée devant des médias internationaux.

décembre 23, 2010

C’est officiel, selon plusiers instituts de sondages, Avidgor Lieberman devient l’homme politique préféré des israélien. Mais qui est réellement ce fumeur de cigare qui veut faire d’Israël une Nation ou tous les arabes sont des arabes intégrés, chantant la Hatikva et respectant de drapeau ? 

 

Contenu Correspondant