Share |

Beate Klarsfeld

avril 20, 2015

J’aime l’idée, d’abord, de rendre hommage à un homme dont on ne sait à peu près rien.
J’aime qu’il soit célèbre et inconnu. Qu’on parle de lui tout le temps et qu’on n’en dise jamais grand-chose. J’aime qu’il soit mystérieux et discret. Enigmatique et pudique. 

Patrick Drahi, les Juifs et l’argent

 

 

Découvrez le texte, révisé, de l’allocution prononcée par Bernard-Henri Lévy, le mercredi 18 mars 2015, à l’occasion de la remise à Patrick Drahi du Prix Scopus de l’Université Hébraïque de Jérusalem

 

Contenu Correspondant