Share |

Burkina Faso

septembre 30, 2012

Un beau symbole de tolérance que cette union d’une Musulmane originaire du Burkina Faso et d’un Juif dont les parents ont rejoint la France à l’indépendance de la Tunisie, à la fin des années 50.

 

Le mariage de la tolérance

 

 par Damien Valette 

 

 

Nous sommes très ouverts et nous respectons les rites de chacun », affirment de concert Yann Chouraki et Aminata Diallo. « La famille d’Aminata peut prier chez nous lorsqu’elle est en visite, et nous ne préparons pas de porc pour les repas, précise Yann. De son côté, elle accepte aussi les rites de ma famille.

Contenu Correspondant