Share |

Hara de Tunis

novembre 6, 2015

Né à Tunis le 26 septembre 1919, Paul était un homme au sourire malicieux, dont l'étendue des connaissances n'avait d'égale que la splendeur de sa bibliothèque. Cette bibliothèque était un objet de fierté: il ne pouvait l'évoquer sans penser à son père, l'éminent avocat, qui lui avait appris à lire les classiques grecs et latins

 

Paul Sebag, la mémoire de Tunis

 

Par Claude Sitbon

 

août 21, 2015

Qui sait combien de savants, d'ingénieurs, d'artistes, vivaient cachés dans le corps de ces gosses qui couraient dans les ruelles du quartier Juif de Tunis,  pas moins que dans toute autre communauté: mais ils n'avaient pas pu réaliser leurs rêves.

Juda Hagège, notre Chagall de la rue Sidi Bou-Hdid

Par Avraham Bar-Shay (Ben-Attia)

 

Qui sait combien de savants, d'ingénieurs, d'artistes, vivaient cachés dans le corps de ces gosses qui couraient dans les ruelles du quartier Juif de Tunis,  pas moins que dans toute autre communauté: mais ils n'avaient pas pu réaliser leurs rêves.

novembre 21, 2013

Young Perez, c’est l’histoire d’un gosse de la Hara, pauvre ghetto juif de Tunis. Belle gueule, farceur, bagarreur, un peu voyou, écolier buissonnier de l’Alliance israélite, Victor a une passion, la boxe. À cette époque, le noble art fait rêver la rue comme le foot aujourd’hui. 

Victor Young Perez, un détournement de boxeur

 

 

On a réécrit l’histoire du champion juif tunisien assassiné à Auschwitz

 

Tunis 1911, Auschwitz, 1945. Deux dates, deux lieux qui résument le destin de Victor Young Perez, le plus jeune champion du monde poids mouche de l’histoire de la boxe, encore aujourd’hui.

Contenu Correspondant