Share |

Hassan Rohani

septembre 10, 2015

Khamenei fait ainsi marche arrière sur l’accord et impose une nouvelle demande – qui ne pourra être facilement acceptée même au cas où l’administration américaine l’acceptait. Sur le plan procédural, cela exigerait de reconvoquer le P5+1, de modifier le texte du JCPOA et de reconvoquer le Conseil de sécurité

Khamenei déclare qu’il ne respectera pas l’accord si les sanctions sont simplement suspendues et non levées

 

 

Dans un discours prononcé devant l’Assemblée des experts d’Iran, le Guide suprême Ali Khamenei a abordé l’accord du JCPOA sur le nucléaire. On trouvera ci-après des extraits de son discours et leurs implications :

Khamenei fait marche arrière sur l’accord

juin 12, 2014

Leur progression se poursuit en direction du Sud, en réponse à l’appel de l’un des dirigeants du mouvement, al Adani, de marcher sur Bagdad et sur les villes saintes chiites de Kerbala et de Najaf. Ils se sont emparés aujourd’hui de la ville de Dhoulouiya, à 90km à peine de la capitale.

Les sunnites menacent Bagdad, les Kurdes prennent Kirkuk (info # 011206/14) [Analyse]

Par Stéphane Juffa ©Metula News Agency

 

 

octobre 2, 2013

Les deux hommes ne s’apprécient toujours pas et leur approche du dossier iranien reste différente ; mais depuis la visite du président en Israël en mars dernier, les deux chefs d’Etat se sont assagis. 

  Dossier iranien : une étape pleine de finesses et de doutes (info # 010110/13) [Analyse]

Par Stéphane Juffa ©Metula News Agency

                       

septembre 24, 2013

Khamenei et les stratèges de Téhéran, voyant qu’ils ne pourraient plus échapper très longtemps à une frappe militaire occidentale contre leur régime à moins de renoncer à leur projet de bombe atomique, ont orchestré des élections présidentielles de manière à se débarrasser d’Ahmadinejad et à le remplacer par une autre marionnette en la personne d’Hassan Rohani.

Une partie d’échecs avec le Diable (1ère de 2 parties)(info # 012009/13) [Analyse]

 

 

Par Stéphane Juffa ©Metula News Agency

                       

 

juillet 17, 2013

L’Etat hébreu ne se contente pas des déclarations de Netanyahu et de ses spécialistes pour faire connaître sa détermination. Il multiplie les exercices dans des proportions qui n’avaient pas été observées depuis des décennies. 

Iran : Israël n’attendra pas l’automne (info # 011607/13) [Analyse]

 

Par Stéphane Juffa ©Metula News Agency

 

Contenu Correspondant