Share |

Martine Aubry

novembre 1, 2011

Par deux fois, les Français (de gauche et les autres), ont pu apprendre que si Martine Aubry était élue présidente, elle « reconnaîtrait la Palestine ». Dans son avant-dernière profession de foi, face à ses cinq concurrents, sur BFM TV le 5 octobre, Martine Aubry, pour dénoncer la politique de l’actuel Président de la République, avait fustigé cette « France qui ne reconnaît pas la Palestine ».

 

Israël est il l’opium de la gauche ?

Aubry était-elle prête à tout pour gagner quelques voix ?

 

par Jacques Tarnero et Richard Rossin

 

 

septembre 1, 2011

« Ce précédent est grave et symbolique d’une dérive déjà observée dans d’autres grandes villes, notamment à Lille, dirigée par Martine Aubry », a ainsi protesté Jérôme Dubus, conseiller Nouveau Centre de Paris, affirmant qu’« aucune autre fête religieuse, ni chrétienne, ni juive, ni de toute autre confession n’avait connu ce privilège ».

 

Paris : la soirée du ramadan fait polémique

 

 

 

juillet 14, 2011

“Et Mélenchon, et Hulot, ils sont juifs aussi ?” “Et Borloo, et Aubry, ils sont alcooliques ?” Ces questions s'imposent à l'internaute qui tape ces noms sur Google. Le moteur de recherche propose en effet les mots les plus fréquemment associés à un nom dans les requêtes précédentes, quitte à créer un effet boule de neige à partir de n'importe quelle rumeur. Démonstration avec les candidats putatifs à la présidentielle.

 

Comment Google amplifie les rumeurs

“Et Mélenchon, et Hulot, ils sont juifs aussi ?” “Et Borloo, et Aubry, ils sont alcooliques ?” Ces questions s'imposent à l'internaute qui tape ces noms sur Google. Le moteur de recherche propose en effet les mots les plus fréquemment associés à un nom dans les requêtes précédentes, quitte à créer un effet boule de neige à partir de n'importe quelle rumeur. 

juillet 14, 2011

DSK explique que « Anne possédait une maison à Valbonne, dans le Midi. [...] Elle l’a revendue pour acheter, il y a cinq ans, un riad au coeur de Marrakech. Tout était à refaire. Il n’y avait ni eau ni électricité. Aujourd’hui, c’est parfait. Marrakech, c’est ma base arrière. »

 

Le somptueux riad d’Anne Sinclair et de DSK à Marrakech

 

juin 21, 2011

Numéro deux des casinotiers français, sponsor du du LOSC dont il détient 40 %, le groupe Partouche a été fondé il y a 40 ans par « Monsieur Isidore », qui avait lancé son premier établissement de jeu dans la région, à Saint-Amand-les-Eaux. Débarqué de son Algérie natale à 35 ans, Isidore Partouche, juif pied-noir, self made-man à la française, a su tisser le réseau de relations nécessaire à la réussite de sa petite entreprise. Qui aujourd’hui connaît bel et bien la crise. 

 

Partouché, coulé ?

Par Alexandre Lenoir

 

Contenu Correspondant