Share |

Mehdi Jom

avril 25, 2014

Le premier ministre souhaite en effet éviter la question de la normalisation des relations avec Israël, une question sensible en Tunisie comme dans d'autres pays arabes, et d'autant plus alors que le pèlerinage juif annuel, qui se tiendra en mai sur l'île de Djerba, approche à grand pas.

La Tunisie veut éviter les polémiques à l'approche du pèlerinage juif de la Ghriba

 

 

 

 

Contenu Correspondant