Share |

Thierry Br

juillet 10, 2012

Dimanche, le premier parti qualifié de « salafiste » autorisé en Tunisie, Jabhet al-islah, le Front de la réforme, a tenu son premier rassemblement public. Un micro-parti, mais appelé à jouer un rôle dans la paysage de l’islam politique.

 

Tunisie : un parti « salafiste » pour quoi faire ?

avril 1, 2012

Jacob Lellouche, la silhouette massive et la moustache rieuse, accueille dans une ancienne maison d’été de la Goulette où, depuis 1996, il tient ce qu’il revendique fièrement comme « le seul restaurant juif casher du monde arabe (en dehors du Maroc) ». 

 

Jacob Lellouche, tunisien, arabo-andalou et juif

mars 2, 2012

Le débat sur la place de la religion a surgi dès les premières séances de travail de l'Assemblée constituante et certains députés proposent d'y inscrire la charia et d'affirmer le caractère islamique de l'Etat. Pourtant, Ennahdha avait affirmé ne pas vouloir toucher au statu quo.

 

Tunisie : la charia inscrite dans la future Constitution ?

janvier 15, 2012

Des milliers de Tunisiens ont célébré le premier anniversaire du départ de Ben Ali sur l'Avenue Habib Bourguiba. La principale avenue de Tunis, au bout de laquelle se trouve le Ministère de l'Intérieur devant lequel s'étaient rassemblés les manifestants, l'an dernier, pour crier « Dégage ».

 

Tunisie : Happy « Dégage » Day !

décembre 29, 2011

Le gouvernement de coalition que les islamistes d'Ennahdha forment avec la gauche nationaliste du Congrès pour la république (CPR) et les sociaux-démocrates d'Ettakatol est donc désormais au pied du mur et pourra, à partir de maintenant, être jugé sur ses actes.

 

Tunisie : de quel pouvoir disposent les islamistes ?

septembre 27, 2011

« Des salafistes s'apprêtent à détruire la basilique antique du Kef », ainsi commence l'histoire, par un buzz sur les pages Facebook de ceux qu'inquiète l'activisme des islamistes en Tunisie. Le 15 septembre, une vingtaine de barbus investissent le bâtiment, annoncent qu'ils veulent le transformer en mosquée et promettent de revenir le lendemain pour la prière du vendredi.

 

Au Kef, les Tunisiens désarmés face à l'agitation de salafistes

août 3, 2011

Depuis le 11 juillet, les Tunisiens sont appelés à s'inscrire sur les listes électorales en vue de l'élection de l'assemblée constituante le 23 octobre. Il était hors de question en effet d'utiliser un fichier électoral grâce auquel même les morts avaient le droit de vote, certains vivants pouvaient voter plusieurs fois et d'autres déposer leur bulletin dans l'urne sans même le savoir.

 

Seul un Tunisien sur quatre s'est inscrit pour élire la Constituante

Par Thierry Brésillon 

 

 

Depuis le 11 juillet, les Tunisiens sont appelés à s'inscrire sur les listes électorales en vue de l'élection de l'assemblée constituante le 23 octobre. Il était hors de question en effet d'utiliser un fichier électoral grâce auquel même les morts avaient le droit de vote, certains vivants pouvaient voter plusieurs fois et d'autres déposer leur bulletin dans l'urne sans même le savoir.

juillet 26, 2011

« Non à la régression ! », « Le peuple veut les élections ! », « Le peuple veut un régime démocratique » ont scandé quelque 2 000 manifestants qui ont défilé dans le centre de Tunis jeudi 21 juillet à l'appel d'une dizaine de partis politiques, réunis pour la plupart au sein du Pôle démocrate moderniste.

 

Tunisie : les progressistes ouvrent-ils la voie aux islamistes ?

Par Thierry Brésillon 

 

 

« Non à la régression ! », « Le peuple veut les élections ! », « Le peuple veut un régime démocratique » ont scandé quelque 2 000 manifestants qui ont défilé dans le centre de Tunis jeudi 21 juillet à l'appel d'une dizaine de partis politiques, réunis pour la plupart au sein du Pôle démocrate moderniste.

Contenu Correspondant