Share |

Yoav Hattab

mars 13, 2015

Étudiant à Paris, Yoav Hattab, 21 ans, est mort le 09 janvier dernier, assassiné alors qu’il tentait de désarmer le terroriste Amédy Coulibaly. Yoav Hattab fait partie des quatre victimes de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, tuées parce qu'elles étaient juives. 

VIDEO - Yoav, l’étoile perdue de Tunis (i24news) : un documentaire hommage à l'une des victimes de l'Hyper Cacher

 

 

Ce lundi 9 mars 2015, la chaîne i24news consacre son début de soirée à Yoav Hattab, mort lors de la prise d'otages de l'Hyper Cacher de Vincennes il y a deux mois aujourd'hui. A Tunis, les équipes de i24news ont recueilli les témoignages de ses proches.

mars 3, 2015

Les deux caméras, qu’il a fait installer après la révolution, gardent l’œil sur l’entrée de la petite école juive qu’il dirige, rue de Palestine, à Tunis. Une discrète maison blanche sans enseigne, gardée par deux policiers, dans le quartier Lafayette. 

Batou Hattab. Le chagrin du rabbin

 

 

 

 

Ses yeux noirs plongent et replongent machinalement dans l’écran de vidéosurveillance posé sur son bureau.

février 13, 2015

Abdelfattah Mourou a donné une allocution devant les personnes présentes dans la synagogue durant laquelle il a déclaré qu' »en Tunisie nous avons vécu en tant que voisins avec les juifs », ajoutant que « la balle qui a touché et tué Yoav a « atteint » tous les tunisiens ».

Abdelfattah Mourou commémore l’assassinat de Yoav Hattab à la synagogue de Tunis

 

février 8, 2015

Il est accusé d’avoir mis la vie des gens en danger. En effet, l’affaire est reliée à des informations publiées sur son journal électronique déclarant que l’école juive de Tunis « Loubavitch » n’était qu’une filière d’une école mère sioniste et sis en Israël.

Rached Khiari et l’école juive de Tunis : On ne badine pas avec l’info, par Hajer Ajroudi

 

Outre la mise en danger de la vie d’autrui, l’art d’amputer l’info.

janvier 18, 2015

Un merveilleux texte en hommage à ce garçon tué à Vincennes. Il est écrit par Sara Horchani une jeune tunisienne qui parle de Yoav et des juifs tunisiens mieux que personne ne saurait le faire.

Je suis Yoav Hattab

 

 

Un merveilleux texte en hommage à ce garçon tué à Vincennes. Il est écrit par Sara Horchani une jeune tunisienne qui parle de Yoav et des juifs tunisiens mieux que personne ne saurait le faire.

janvier 12, 2015

Ils se nommaient Yoav Hattab, Philippe Braham, Yohan Cohen et François-Michel Saada et sont morts des mains d’Amedy Coulibaly, principal suspect du meurtre d’une policière à Montrouge jeudi matin et proche des frères Kouachi, auteurs de l’attentat contre Charlie Hebdo mercredi 7 janvier.

ILS S’APPELAIENT YOAV, PHILIPPE, YOHAN ET FRANÇOIS-MICHEL

 

 

 

 

 

 

 


ANTHONY VERDOT-BELAVAL

 

 

 

 

 

 

 

janvier 12, 2015

L'intervention du grand rabbin de Tunis, le père de Yoav Hattab: "Les juifs sont respectés en Tunisie, on n'a pas de problemes .Mon fils avait peur de sortir avec la Kippa en France"

L'intervention du grand rabbin de Tunis, le père de Yoav Hattab

 

 

Contenu Correspondant