Share |

Je suis Juif Tunisien, par Andre Nahum

Je suis Juif Tunisien, par Andre Nahum

 

Il y a une dizaine d'années, j’étais en vacances à Hamamet et tandis que je me prélassais sur cette magnifique plage de sable fin , un jeune tunisien d’une quinzaine d’années vint me proposer le rituel bouquet de jasmin.

 

La conversation s’engagea en français puis à un moment donné, je dis à ce gosse qui me prenait pour un touriste ordinaire :

-Je vais te faire une surprise

Et je lui parlai en arabe.

-Tu es arabe me demanda-t-il alors ?

-Non.

-Alors pourquoi tu parles arabe ?

-Parce que je suis tunisien.

-Si tu es tunisien, tu es arabe.

-Je t'ai dit non.

-Alors tu es quoi ? demanda-t-il de plus en plus intrigué ,

-Je suis juif.

-Ah ! Tu es israélien ?

-Non ! je suis juif tunisien.

-Tu plaisantes ! Un israélien -tunisien, ça n’existe pas, ce n’est pas possible . Tu es certainement un arabe qui habite à Paris....

A l’évidence on avait soigneusement caché à ce gosse, comme à toutes les nouvelles générations de ce pays qu’il y avait eu pendant prés de vingt siècles une importante communauté juive en Tunisie.

Une communauté dont l’origine remonte à la nuit des temps et qui comptait au moins 120.000 membres à la veille de l'indépendance.

Les Juifs sont peut-être arrivés dans ce pays dés la fondation de Carthage par la reine Didon-Elyssa. Puis des fuyards de Judée ont abordé les rivages de l’ile de Djerba après la destruction par Nabuchodonosor, “que Dieu efface son nom”, du premier temple de Jérusalem au sixième siècle avant J.C. .

Que dire du rôle que nous avons joué dans les domaines culturel, médical, économique, politique même, tant au moyen âge sous les dynasties aghlabite puis fatimide que dans l’édification de la Tunisie moderne ?

Curieusement tout était oublié, effacé, gommé.

Comme si ça n’avait jamais existé.

Le pays regorge pourtant de preuves de notre très ancienne présence.

Que soit le fameux cimetière juif de Gammarth, dont on ne sait même plus où il se trouve tant on le dissimule, l’antique synagogue de Hammam-Lif que l‘on cache soigneusement, les lampes à huile décorées d’une ménorah dont regorge le sol de Carthage, nos cimetières, nos synagogues, désacralisées pour la plupart, les maisons que nous avons habitées, les rues où nous nous sommes promenés, les souks, les commerces où nos familles exerçaient leurs activités, les hôpitaux dans lesquels les médecins juifs étaient si nombreux et si prisés, les livres, les journaux que nous avons publiés, nos voisins, nos amis musulmans, tout devrait porter encore la marque de notre long passage .... Qu’aurait été la Tunisie , sans la cuisine juive, la pâtisserie juive, la musique et la danse juives, les architectes juifs, le sport juif , etc...etc... ?

Que les gens et même les lieux aient changé, cela pouvait se comprendre, le vent de l’Histoire étant passé par là, mais disparaître ainsi “sans sépulture” m’était intolérable et soulevait en moi une immense impression d’injustice.

André Nahum

Médecin, écrivain,

chroniqueur et animateur Radio Judaiques FM (Paris, 94.8) 

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Merci André Nahoum pour cette magnifique histoire, que j'entend et qui me parle !!
Savez-vous, que maman,née en 1950 à Tunis, m'a toujours raconté depuis l'âge de 13 ans, et me raconte toujours qu'elle regrette l'éposque ou elle a grandie avec les juifs tunisien et les italiens tunisien, en Tunisie, qu'elle avait appris à fumer avec les italiennes,.. à faire de de la bonne cuisine salé ou sucrée, comme le malssouff, c de chez vous il me semble ? Bref, Voyez-vous et je suis de la deuxième générations 1972 et je suis française d'origine tunisienne et je vous rassure j'ai aussi le même problème que vous lorsque je retourne au pays.
Cette année j'y amène mes trois enfants, car j'y suis pas retourné depuis 14 ans.

Nous sommes des milliers dans toutes les regions du pays a ne jamais vous oubliers
Moi je n es repris gouts a la vie qu apres vous avoir retrouver sur fb sinon pourquoi vous avez quiter aussi le pays , qui etait derriete tout ca , c est un peu votre faute , fallais restè

Ce récit-témoignage m'a vraiment fait pleure,quelque part je m'y reconnais aussi bien que je sois ne' dans une famille musulmane , j'ai du quitter le bled si jeune `a l'age de 19 ans, après un périple de 2 ns en Orient je me suis finalement enracine en Hollande, cette terre d’accueil,de toutes les races et religions surtout depuis le 16e siècle et qui a donne refuge aux juifs d'Andalousie,aux Huguenotes chrétiens, ou Descartes a passe 16 ans et bien d'autres.
Quand j'etais jeune il y avait surtout a Jerba Houmt Souk tant de juifs dans leurs boutiques d'artisans, dans les rues a Midoun dans les deux Hara..c’était vers 1974-76.
De retour de mon exil, de neuf ans, tout avait change'`a El Kram,`a Sfax,`a Gabes et surtout `a Jerba. Je ne retrouvais plus rien même pas le grand cimetière juif de Gabes, le cimetière chrétien était déjà saccage les années 70...Meme pas dans la Rue de la liberté ou il ne reste plus que la synagogue côtoyant Bouguiba School, le bar a disparu, la charcuterie juive aussi ..

Je ne me demandais jamais pourquoi nos juifs ont quitte; la Tunisie, `a l’école dans les cours d'histoire aucun mot sur les juifs et la diaspora, comme si on en avait honte

Je sais que le départ de nos citoyens juifs n’était pas volontaire,et que même actuellement le retour comprend des risques, mais j’espère bien qu'un jour ils reviennent reprendre leur places et jouir de notre beau pays auquel ils ont droit comme tout le monde, et surtout retourner dans Jerba.

Shuuuuuut SVP.

Pourquoi occulter que ce sont les Rabbins et les chefs sioniste des communautés juives qui avaient exhorter les juifs de Tunisie à quitter le pays vers la terre promise.

Pas d'enchères et pas de mensonges. Je suis Tunisois (tunis) et fils d'un artisan commerçant du souk Belaghjia (babouche). Je me rappelle bien du Rabbin de la petite synagogue de Hafsia (Souk sidi eddik) qui discutait avec mon père et lui parlait des pressions que la communauté juive subissait pour quitter le pays.
Ni Bourguiba, ni le peuple Tunisien n'avaient de haine contre les Juifs Tunisiens. Ils étaient partis, tous seuls.
Demandez ça à Bismuth, à Adda, etc...
La faute est au sionisme et à l'extrême droite religieuse. Ces derniers attisaient la haine par tous les moyens.
Par ailleurs, lors des évènements de 1967, un homme avait tué au couteau un rabbin commerçant en criant "mort aux juifs". Il n'a été ni honoré ni jugé pour acte terroriste. Il a été simplement condamné à mort par la justice tunisienne pour meurtre avec préméditation car il a été prouvé qu'il avait un conflit professionnel personnel avec la victime.
Basta.

ce n est pas les juifs qui ont quitte la tunisie c est plutot la tunisie qui a quitte les juifs/ regardez autour de/vous

Beaucoup de tunisiens se sont sentis trahis au moment de l'indépendance de la Tunisie car ils ont choisi en masse de partir de Tunisie quand ils ont eu le choix de choisir la nationalité française; Or je pense que de là vient cette occultation de l'histoire de Juifs de Tunisie. Mon père était medecin et ses meilleurs amis étaient juifs (Docteur Korkos et bien d'autres j'étais trop jeune pour me souvenir ). Il a été trés affecté quand tous ses amis sont partis en France la plupart d'une façon furtive sans même dire au revoir. Je pense que c'est depuis que les tunisiens ont effacés de leur mémoire l'histoire juive de la Tunisie. C'est encore un effet collatéral du colonialisme et du sionisme .
Docteur STAMRAD -Toulouse

Lisez le livre de Abdelwahab MEDDEB & Benjamin STORA :" Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours, avec Benjamin Stora, Paris, Albin Michel, 2013".Et là vous aller comprendre que l'on vous a pas oublié ni effacé de notre mémoire !!!

oui avec beaucoup d'amour certainement mais je voudrais revenir à un comportement qui me pousse à le considérer bizarre....comment me considérant tunisien à 100% puis-je avoir la lueur d’idée de m'expatrier...quand un père gifle son enfant pour une bêtise commise... ayez la certitude qu'il sera de retour le lendemain et attable avec ses siens pour un dîner...la conviction d'appartenir à cette composante de la société tunisienne m'impose à ne jamais déserter mon pays natal.....moi je connais une minorité qui sont restes chez eux et se sont contentes d'exister comme leurs aïeux et ne se sont jamais intéressés au Colorado européen...d'ou la société tunisienne s'est privée des futurs m'ssika louisa ettounsia raoul journou.... dommage chers compatriotes et bravo à mes amis qui ont eu le courage de faire passer un nuage et qui sont heureux d’être chez eux...tous mes respects à ceux qui se reconnaîtront et continuent de faire de bonnes affaires....ai eu tout le plaisir de visiter leur commerce flambant neuf de quatre étages équipé de matériel dernier cri depuis quatre jours....ensemble nous construisons l'avenir car les points de convergences sont de loin plus nombreux que les points de divergences negligeables

A vous lire, chacun veut ramener la couverture à soit.
Je suis tunisienne, musulmanne, et dire que la Tunisie a oublié ses compatriotes juifs c'est hypocrite.
Vous parlez d'un gosse qui n'est pas forcément bien instruit, et qui connaît même pas peut-être l'histoire de son pays. Et qui ne sait peut-être même pas que la Tunisie possède des églises des synagogues des prêtres et des rabins.

Les tunisiens instruit connaissent leur histoire et ne l'ont pas oublié.
Savent que beaucoup de nos musiques traditionnelles de mariage ont été écrit et jouer par des tunisiens de confessions juives.

Les tunisiens musulmans regrettent que vous compatriotes juifs ayez oublier votre langue et votre culture tunisienne.

Combien de fois ai je rencontrer des juifs tunisiens en France, qui avoue à demi mots qu'ils sont nés en tunisie, ou que leur parents ont quitté la Tunisie.

Les tunisiens et la Tunisie ne vous oublient pas.Ne nous faites pas payer le manque d'instruction de certains car la majorité des tunisiens savent qui vous êtes et regrette votre amnésie.

Cher André, le peuple tunisien est un peuple qui se targue de sa multiculturalité tout au long de son histoire. La Ghriba, entre autres, en est la preuve. On peut simuler une amnésie, mais on n'efface pas l'histoire.

Je trouve que m Nahoum, n'y est pas allé de main-morte dans ses critiques des populations musulmanes Tunisiennes. A priori ,je refuse carrément, la segmentation des Tunisiens, selon leur ethnie ou leur religion.Donc m Nahum est aussi Tunisien que les plus attaches à cette appartenance territoriale. Dieu merci, nous adorons nos frères Juifs et ils nous le rendent bien.Dans ce petit pays, nous savons dans ce pays, si bien faire la part des choses.Nous distinguons entre Juif,qui est une religion,tout comme l'Islam et le Christianisme;Israélien, une nationalité et Sionisme, une doctrine expansionniste belliqueuse et colonialiste, aux yeux des Arabes et des défenseurs des causes justes.

et pour finir , Berbere , juive, arabe, italienne, française, maltaise , russe, polonaise , algérienne , grecque africaine, européenne etc...... c 'est qui ? elle l'était ! la tunisie !

chacun nageant dans ses traditions religieuses ou culinaires ,

maintenant elle est arabe , le français est la 2e langue et ce pays a besoin de beaucoup d'aide pour tout nettoyer et remettre en état et qu'il vive heureux !

ce pays est lui-même et il a dans toutes ses régions de la diversité des richesses de la connaissance , qu'il en soit fier !

Quelqu'un dont les parents ou lui même sont nées en Tunisie est tunisien. Point barre.
Oui le XXeme siècle a été horrible pour nos deux communauté... et oui c est si triste.
Mais après avoir lu ce texte je voulais dire une chose : dans les yeux des mes parents, de ma mère, de mes grands parents, je revois toujours la nostalgie de ces moments ou nous vivions tous ensemble. C etais peut être l age d'or de la Tunisie... et nous sommes nombreux à vouloir le revoir naitre aujourd’hui.
Salam, Shalom

oui, très juste Anonyme

Merci c'est réconfortant.
Moi, juive tunisienne j'ai quitté ma vraie terre à 11 ans et depuis 50 ans je ne suis toujours pas adaptée au climat !

Il est vrai que pour nous, juifs tunisiens, nous ne pouvons qu'être d'accord avec M. NAHUM. Je voudrais plutôt répondre à quelques tunisiens musulmans qui sont devenus tout à coup amnésiques. Ils oublient qu'à plusieurs reprises, des tunisiens ont brûlés des magasins de commerçants juifs et j'ai assisté à ces méfaits, les yeux pleins de larmes et les policiers qui entouraient la manifestation avec des pompiers hilares qui ne sont intervenus que lorsque l'immeuble à côté pouvait brûlé.
Chers amis tunisiens, avez-vous oublié l'incendie de notre si belle synagogue de Tunis ? Vous avez agit comme les nazis d'Hitler lors de "la nuit de cristal" où ils ont brûlé les synagogues et les commerces juifs : kif-kif bourricot ! Vous ne savez pas que 90% des juifs de Tunisie étaient Tunisiens. La France ne nous a jamais reconnus comme Français. Vous devez confondre avec l'Algérie et la loi Crémieux. Ma mère était de Constantine et pour cela, était française et malgré cela, mon père n'est jamais devenu Français après son exil en France. Il est mort, en France, Tunisien ! Vous oubliez de dire qu'avec le conflit au Moyen-Orient, notre vie de minorité
devenait de plus en plus impossible. Combien de fois, j'ai été dans ma rue, traité de sale juif car beaucoup de voisins voulaient s'approprier notre appartement. Nous marchions en rasant les murs et lorsqu'on mettait un disque de Enrico Macias, nous devions faire la musique doucement et coller nos oreilles au poste comme le faisait les français lors de l'occupation. Nous vivions quand même dans l'insécurité et lorsque, FORCÉ de partir en exil, nous partions tous en laissant nos maisons, nos magasins et avec 1 DINAR, vous lisez bien, 1 Dinar par personne ! Vous nous avez forcé à partir mais avec vice et hypocrisie. Vous nous avez chassé en douceur en installant pour nous, une vie dans l'insécurité et le mépris.

Et, bien, amis tunisiens, MERCI, MERCI BEAUCOUP DE NOUS AVOIR RENVOYÉ DE VOTRE PAYS grâce à votre renvoi, nous avons connu LA FRANCE, grâce à votre renvoi, nous avons connu la démocratie, la liberté et dans ce pays si merveilleux qu'est la France, nous avons prospérer. Un proverbe dit :
"Heureux comme un juif en France". Et, bien encore merci, amis tunisiens. Oui, j'ai oublié les autres juifs tunisiens qui avaient choisi de rejoindre ISRAEL pour renforcer leurs frères israëliens comme tous les juifs habitant dans les
Pays arabo-musulmans et qui ont été poussé avec douceur ou avec violence (Égypte, Liban, Syrie, Irak ... et d'autres) Juif tunisien, oui, mais pas juif arabe. Je vous rappelle, et c'est historique, que les juifs étaient arrivés en Tunisie, avant les Arabes. Ils sont arrivés, pacifiques et non comme ces hordes arabes qui obligeaient les Berbères de Tunisie à se Convertir à l'Islam ou à mourir. En conclusion, malgré le mal que vous nous avez fait, nous juifs de Tunisie, nous vous Aimons et nous continuons d'aimer la Tunisie. Vous savez, il est dit, qu'un pays qui chasse ses juifs est condamné au
déclin. Regardez-vous : vous prenez n'importe quels pays arabes, il est dans la merde. Guerres civiles, révoltes. Vous N'arrêtez pas de vous occire entre vous, de vous massacrer-, viols, assassinats d'enfants et autres violences.
Le seul pays qui a l'air de s'en sortir, c'est le Maroc, l'un des rares pays arabes qui respecte quelque peu, la Minorité juive. Amis tunisiens, reprenez-vous. Sous Bourguiba, vous étiez le phare des pays arabes. Qu'êtes-vous
devenus ? Un pays, pas loin encore d'une deuxième guerre civile ?
Et trêve d'hypocrisie, malgré les faits, vous nous reprochez d'être partis mais vous, vous que feriez vous ?

Que feriez vous si vous étiez libre de manifester dans les rues de Tunis : vous iriez dans votre grande majorité et surtout les jeunes, vous iriez en criant à tu-tête : DES VISAS, DES VISAS, DES VISAS pour la France, bien sur !
AmisTunisiens, la Tunisie nous manque mais grâce à la France, nous pouvons circuler librement et nous allons Maintenant dépenser nos Euros en ISRAËL auprès de nos frères et petit à petit, nous oublions la Tunisie.

Soyons lucides et gardons notre calme...nous avons,pour la plupart,grandi dans des quartiers multi-confessionnels,á savoir,musulmans,juifs,chretiens..nous n'avions jamais débattu,ä juste raison,d'un sujet qui pourrait diviser plutôt qu'unir,tout le monde se sentait bien chez lui en Tunisie...jusqu'en 1967...bien des concitoyens Juifs décidérent de quitter le Pays,il n'y etaient pas forcés..et de mémoire,et á ce jour,je ne me rappelle pas avoir entendu d'un quelconque incident survenu dans notre Pays depuis l'Indépence..que les Juifs Tunisiens aient décidé de quitter le Pays volontairement c'est bien sûr leur droit,qu'ils aient décide de tirer un TRAIT sur leur Pays d'origine,c'est leur décision,mais qu'on ne vient pas nous raconter que c'est sous la menace qu'ils sont partis,ils auraient pu garder ce lien charnel avec leur Pays,participer á son essor en relevant les defis de la croissance et du modernisme,moi qui ai grandi avec des amis juifs,dont certains,heureusement revienntent au Pays pour y vivre,je pense que le Pelerinage de la Ghriba et malgré toute la ferveur religieuse qu'il represente,n'est en rien,une marque d'amour de quelque deux mille ou trois mille pélerins pour la Tunisie,c'est un Rite,comme tous les autres Rites.....

Ignorer le passé et l'histoire nous empêche de comprendre le futur et l'avenir, sinon pourquoi avoir écrit la Torah, le Coran et la Bible, ainsi que l'histoire de France, l'archéologie etc...etc...
André Nahum a voulu attirer l'attention sur le fait qu'une histoire comme celle des juifs tunisiens soit oubliée parce que non enseignée ni écrite ni racontée à la génération naissante de Tunisie.
André Nahum a parfaitement raison de dire qu'il est juif tunisien et pas juif arabe. Juif arabe cela suppose être à la fois juif tunisien, juif marocain, juif algérien, juif syrien, juif égyptien etc.. Ce qui n'est pas le cas.
Cacher l'histoire crée le malentendu comme dans l'histoire vécue par André Nahum en Tunisie et pourquoi pas comme celle de la terre d'Israël. Je ne pense pas que l'histoire d'Israël ait été convenablement et historiquement transmise et enseignée aux écoles arabes comme elle l'a été dans les Talmud Torah du monde entier. Le constat est le même aujourd'hui pour la Tunisie : les juifs tunisiens racontent leur histoire et souvenirs de Tunisie mais les tunisiens ne l'enseigne pas aux leurs. C'est cette grave lacune qui fera nous éloigner de plus en plus malheureusement et bêtement par ignorance.
AB.

D'après ce qu'il en ressort après toutes ces lectures et après avoir entendu moults echos des uns et des autres, les uns sublimaient les autres à travers le culinaire, les belles voix des chanteuses arabes (ou berbères) , les danses , les connaissances communes ou diverses , les dons ,il en ressort une éternelle jeunesse qui se veut belle , amoureuse , riche ... aussi pourquoi pas ! ???!
Les uns sublimaient les autres à travers les parfums les couleurs, les goûts ; la connaissance diffuse se mélangeait harmonieusement pour que chacun puisse être heureux du mieux possible conscient des richesses autres ou individuelles bien que différents ; les premiers arrivés sur ce sol au carrefour des civilisations ont certes hérité plus abondamment et pourtant ni Israël ni la France ne les aidaient ! Aucun pays au monde n'aidait la Tunisie ! ou alors? elle était aussi le résultat des invasions et des prétentions mais elle a su retenir le meilleur ..
Mettaient -ils tout à contribution pour trouver des solutions dans la misère, dans la joie, dans la sincérité de leur pratique religieuse , dans l'abondance puisque tous les cultes étaient représentés dans ce pays ,chacun donnait le meilleur et favorisait la paix... Si toutefois certains ont souffert ce n'est pas bien ! ...les guerres ont mis fin à des modes de vie glorieux pour certains, miséreux pour d'autres et PARTOUT ! on est toujours le plus riche ou le plus pauvre de quelqu'un !.....
et si tout a pris une autre tournure ce n'est pas seulement dans ce coin du monde que les choses changent ou ont changé ! pour peu qu'on s'intéresse à l'Histoire !
Il en ressort que le climat a dû sans doute jouer un grand rôle bienfaiteur car sa douceur rendait les gens doux et tolérants.. et lui, le soleil... il vient d'ailleurs !
Il en ressort en feuilletant diverses rubriques de Harissa que l'espoir et la bonne volonté résidaient à chaque coin de rue et le respect existait et d'aucuns ne demandent qu'à perpétuer cet état d'esprit sans buter sur des mots des idées des anecdotes...
Il en ressort une vraie franchise exprimée dans les commentaires où l'on trouve beaucoup de réponses ! et l'Histoire continue ....

Monsieur Andre Nahum est TUNISIEN. Qu'il soit juif, musulman, catholique ou autre ça ne change rien.

Guerre civile islamiste en Algerie : 200.000 morts

Guerre civile Syrie : 175.000 morts

Toutes les guerres entre Israel et les pays Arabes : 22.000 morts.

Sans compter l'Irak, la Lybie ou l'Afghanistan etc...

Pourquoi n'etes vous pas en train de boycotter aussi l'Algerie, l'Irak et la Syrie

Pourquoi les Juifs de Tunisie ne peuvent ils pas etre Sionistes alors que les musulmans de Tunisie ont le droit de supporter leurs "frères" arabes de Palestine ?

Entre nous, ils n'ont de "frères" que le fait qu'ils ont ete tous deux colonises par les armees arabes.

Si vous connaissez les Juifs, une grande part de leur histoire et de leur metaphysique comprend le "Retour a Sion"

On ne dit pas catholique français, protestant français,bouddiste français, musulman français. On dit simplement français, ou bien on peut préciser français catholique, protestant, bouddiste ou musulman.
Monsieur, êtes-vous tunisien, ou si vous aimez préciser tunisien juif?
Un juf tunisien, un juif français, un juif américain, un juif russe, n'est ni tunisien, ni français, ni américain, ni russe. Il est juif, de l'armée de Sion.

Je rectifie juste une erreur que juifs et musulmans commettent tout le temps. Monsieur Nahum vous êtes juif arabe comme il existe des arabes chrétiens. L'arabe c'est la langue. L'Afrique du nord c'est arabe car on y parle arabe autrement on est berbères. Mais il faut que tous les juifs parlant arabes admettent cette réalité. Non seulement leur langue maternelle est arabe mais leur culture, leur cuisine mais bon moi je dirai que c'est tunisien plus précisément car tunisien c'est mélange arabe berbère.....bref complique tout ça :)

Vous auriez dû demander aux arabes d'avant la colonisation s'ils nous considéraient comme des arabes!
Arabes pour eux c'était musulman! D'ailleurs, dans la plupart des pays les Juifs n'avaient pas le droit d'apprendre la langue sacrée du Coran! Nous étions des dhimmis c'est à dire des koufars qui devaient payer la taxe pour être acceptés et en la payant recevoir un coup sur la nuque pour bien montrer l'état d'infériorité dans lequel les juifs étaient .
Quand aux chrétiens qui se disent arabes, c'est le fruit de leur extrême dhimmitude qui les faisait s'aplatir complètement devant leur "supérieurs" musulmans et les poussaient dans leur antisémitisme en se montrant encore plus radicaux qu'eux contre les Juifs. D'ailleurs on assiste à leur réveil et certains commencent à dire qu'ils ne sont pas des arabes chrétiens mais des chrétiens d'orient !
Alors votre thèse de Juif arabe ne tient sur rien et votre anonymat ne vous permet même pas d'avoir le courage de vos affirmations!

Le monde entier est organisé même la "démocratie" de façon a ne pas donné droit de cité à la minorité c'est un défis pour tous.

C'est le sionisme et Israël l'état colonial qui minent les rapports juifs-arabes et qui détériorent l'image des juifs dans la mode arabe, voire dans tout la monde.

La communauté juive Tunisienne a toujours été ambiguë sur ses rapports avec le sionisme ( En fait, elle l’approuve inconditionnellement, et ferme les yeux sur ses crimes même quand il s'en est pris à la Tunisie en adoptant des positions mitigées).

Pour dépasser ces malentendus qui empêchent la reconnaissance de juifs Tunisiens en tant que Tunisiens à part entière, il faut que la communauté juive Tunisienne se démarque de la politique coloniale agressive de l'état d’Israël et du sionisme conquérant ( cela ne veut pas dire se démarquer du peuple juif) et se ranger définitivement sous l'étendard des tendances pacifistes dans la société Israélienne.

Je me suis déjà fait contrôler mes papiers en circulant en Tunisie, où j'habite depuis 20 ans, et en lisant mon nom sur ma CNI tunisienne, le policier me demande si je suis tunisien. Or ce qui prouve la nationalité d'une personne c'est bien la CNI et non le passeport

le s historiens obéissent, occultent, dévient dénaturent ou se taisent c 'est connu souvent
ils obéissent à ceux qui nous dirigent de peur d'avoir la tête coupée
ce ne sont que des humains eux aussi! mais avec le temps
les peuples non ! et harissa permet d'exprimer le ressenti vrai entre les êtres
difficile tout cela quand les sentiments forts s'entremêlent
il ne faut pas oublier que juste avant il y avait à c$oté une guerre
terrible
le souvenir sans nostalgie reste beau dans certains commentaires on le sent bien ce qi atténu les plaie encore vives mais qui semblent aussi faire du bien...

Mais vous avez quitté la Tunisie !!!!
qu'avez vous fait pour votre pays (durant ce demi siècle)???
qu'avez vous fait du patrimoine de vos ancêtres ???
on ne bâtis pas un future sans avoir une parfaite connaissance sur le passé et l'actualité ...
tout mes respects à nos compatriotes juive qui n'ont pas quitté leur pays

Vous médecin et écrivain ayez un peu de respect aux lecteurs (un minimum d’honnêteté intellectuel) et jugez vous avant de juger les autres.

M R C

Sur le concept de juif arabe j'aimerais repondre :
L'arabe est un colonisateur qui a colonise la tunisie et qui vous a obliges a vous dire arabes, a parler en arabe litteraire et a vous convertir a l'Islam.

Donc ceux qui veulent souscrire a cette manipulation et se dire arabes sont libres de le faire mais vous ne verrez que tres rarement des juifs se presenter de telle facon.

j'ai juste deux remarques a vous faire :

1- ca aurai etait plus courageux de preciser les on qui en cache votre histoire.
2- les juifs tunisiens on eux meme fait disparaître leur histoire en quittons leur pays d'origine

je pense que le on est plus claire pour vous maintenant

Qu'est-ce qu'un arabe de tunisie? Est-ce forcement un musulman ? Eh bien non, il y a bien des arabes chretiens, n'est-ce pas ?

Alors pourquoi, Monsieur, n'etes vous pas arabe tunisien alors que vous parlez l'arabe et que vous etes d'un pays arabe ?
Pourquoi pas un Juif Arabe ? Tout comme il y a des musulmans arabes et des chretiens arabes? Et qu'est-ce qu'un arabe si ce n'est quelqu'un qui parle l'arabe ou un de ses dialectes??

Je ne comprends pas...

La grande confusion dans laquelle tombe tout individu, c'est de coller le caractère sioniste à tout juif ; ce qui est faux et dangereux. Comme Maghrébin, et particulièrement Tunisien, nous avons vécu, Musulmans et Juifs, en bon voisinage dans les mêmes quartiers et nous fêtons ensemble, même les fêtes religieuses dans le respect mutuel. Le drame, c'est qu'avec l'occupation des terres arabes, Palestiniennes principalement par la force de l'armée, le problème a été déplacé de colonisation en un problème de confession et de rapport ethnique. Rappelez vous que nous descendons de la même arbre d'Abraham" ou d'Ibrahim et sommes monothéistes. Le problème Israélo-Palestinien n'est autre qu'un problème du dernier pays colonisé et qui tend à son auto-détermination autour de frontières reconnues par la communauté internationale et signé dans un accord de paix entre les premiers responsables Palestinien et Israélien.

Le Juif Tunisien, est tout simplement un Tunisien à part entière,et même plus.

Vous êtes tombé si André Nahum, sur quelqu'un de spécial, car du coté de Hammamet et Nabeul, on a vécu avec les juifs, et ils en existe encore, je m'étonne de votre conclusion, que tout a été fait pour faire oublier l'histoire des juifs en Tunisie, je ne partage pas cette idée, si vous l'avez constaté superficiellement, il faudrait s'intégrer un peu plus et vous allez les trouver. Les conclusions ne se construise pas suite au contact avec un vendeur de jasmin.

ne tirez pas trop sur la couverture car elle risque de se rompre : les vrais juifs tunisiens ne refusent pas qu'ils sont arabes sauf ceux qui ont opté pour le colonialisme. svp un peu de modération et de retenu.

Pour beaucoup de jeunes la notion de nationalité est liée au nom bien "arabe". Cette analyse d' André n'est pas fausse. Je vis en Tunisie et je m'en amuse assez souvent de voir la tronche de certains qui n'admettent pas que tu sois tunisien alors que tu t'appelles Alfred.

Quelqu'un plus haut a résumé la cause de cet "oubli" plutôt que"effacement". La France nous a séparé en vous proposant la nationalité et vous aviez sauté dessus. 1964 était à mon avis une date qui a fait peur aux Tunisiens de confession juive suite au départ massif des chrétiens (Français, Italiens et Maltais surtout). Les événements de 67, malgré l'assurance de Bourguiba, ont fait "fuir" nos quasi derniers Tunisiens. de 300000 les années 20 à 1500 aujourd'hui. Mais il est vrai que la France était plus attractive et les opportunités d'affaires étaient plus juteuses que dans ce pays où ne restaient plus que quelques rues, quelques souvenirs et de belles plages.
Né à la Hafsia en plein entre des familles Juives et Musulmanes, je ne retrouve plus aujourd'hui aucun de mes anciens Abitbol, Cohen Taieb ou Zitoun. Ils nous ont tous ABONDONNE à l'image des milliers de leurs semblables.

Lotfi

La faute à qui si nous sommes partis ?,,, et puis combien de tunisiens musulmans ont quitté le pays ?
Nous on vit avec la nostalgie mais les autres ?
On a essayé de revenir souvent, mais maintenant ce n est plus possible, c est je dirais même dangereux
Dommage pour nous !!!!!!! Et peut être pour vous

Et pourquoi ce serais trop tard??

Cher monsieur ,
Je peux vous assurer que la France ne nous a pas offert la nationalité française , nous avons comme tous les immigrés , la queue dès 6 h du matin devant les préfectures pour obtenir nos cartes de séjour et de travail , nous n'étions pas possesseurs de passe-droit pour obtenir la nationalité française !
Nous ne sommes pas partis parce que la France était un eldorado , mais parce que la Tunisie nous a poussés vers la sortie ! Nous ne lui avons pas voulu , pour preuve le nombre de juifs tunisiens qui y venaient en vacances régulièrement .
Nous sommes nombreux à conserver des liens avec des tunisiens vivant en Tunisie avec lesquels nous avons grandi !

Ce mythe atabo islamique est une prison,un tombeau
M.R.Mestiri

Les juifs n'ont jamais été chassés de la Tunisie et n'ont jamais considéré ce pays comme le leur sinon ils ne l'auraient pas quitté pour aller s'installer en Israël ou en Europe. La faute incombe à eux quant à la disparition des traces de leur présence dans cette terre de tolérance. J'exclus ici la petite minorité juive qui vit encore parmi nous et qui est digne de respect puisqu'elle a résisté à toutes les tentations et a refusé de quitter le pays, je veux dire la sienne.

Ce n'est pas la faute aux Tunisiens si Mr André a entamé une discussion sur un sujet si important telle l'histoire de la communauté juive qu'ignorent beaucoup de tunisiens surtout les petites gens qui n'ont point dépassé l'éducation du primaire.je lui conseille d'aborder ce sujet avec des connaisseurs,il va être surpris

j'ai une grande amitié pour tout le peuple tunisien, mais je ne sais pas si, à votre place j'aurais dit " tunisienne musulmane" non honnêtement non ! j'aurais affirmé ma tunisianité sans aucune autre appartenance puisque je cherche à installer un lien.... vous André vous avez installé un fossé!!! 1ere faute

2EME faute:
vous vous êtes absenté combien d'années !!! André pour etre gentille avec vous je dirais 35 ans oui ou non ??
un calcul simple va nous mettre d'accord ; une génération ça fait bien 25 ans vous êtes d'accord !!! ce jeune garçon avait quel âge !!??

conclusion ; qu'avez vous fait pour que l'on se rappelle de vous, au contraire vous avez fait ce qu'il fallait pour creuser un vide qui a été rempli par les dégâts du sionisme!!

Nos amis à nous, de notre génération qui se connaissent, partagent les mêmes idées, les mêmes valeurs, la même histoire, la même chanson etc , ceux qui sont simplement " TUNISIENS" n'ont jamais quitté la Tunisie... ils s'absentent comme nous tous , reviennent, repartent, restent, s'installent n'importe oû ET REVIENNENT en vacances, pour l'été retrouver leurs AMIS et FRANGINS §§§§

André dis moi tu as connu Serge ADDA "allah Yarhamou" il est enterré où ?? tu ne le sais pas, il est enterré à Tunis prés des siens, et ce sont ses amis qui l'ont enterré, pleuré et nous étions tous là pour l'un des nôtre, simplement!!

Andrée de passage à Tunis passe moi un fil au 29316708 on partagera surement de bons souvenirs mais sans aucune nostalgie parce que je ne répond pas à ce sentiment là, sans dénigrer néanmoins une miette de notre vécu

Amicalement et même Affectueusement

CETTE INTERVENTION EST LA PLUS RAISONNABLE... JE DIS BIEN RAISONNABLE, ET NON PAS JUSTE OU FAUSSE.
JE SOUHAITE AJOUTER UNE SIMPLE PHRASE: TANT QUE NOUS, TUNISIENS (ARABES-JUIFS-MUSULMANS-BERBERES-CHRETIENS-NOIRS-BLANCS-METIS-BLONDS-BRUNS...), TOUS TUNISIENS, TANT QUE NOUS MAINTENONS CE DIALOGUE (MERCI JACO ET HARISSA), TANT QUE NOUS EN PARLONS PACIFIQUEMENT, NOTRE TUNISIANITE COMMUNE FINIRA PAR SE RETROUVER.
QUAND?
J'OSE ESPERER QUE CECI ARRIVERA DE MON VIVANT, LORSQUE LES NEGOCIATIONS DE PAIX ABOUTIRONT... ET CELA NE SAURAIT TARDER... LES 2 PEUPLES DIRECTEMENT CONCERNES PAR CE CONFLIT LE VEULENT, C'EST L'ESSENTIEL.
LA PAIX SE FERA... IDHA ECHAABOU YAMAN ARADA... SI LE PEUPLE UN JOUR LE VEUT... (HYMNE NATIONAL DE TOUS LES TUNISIENS)
AH, SI SEULEMENT ON AVAIT ECOUTE BOURGUIBA ! QUE DE SANG ET DE LARMES AURAIENT ETE EVITES.
UNE SEULE RECOMMENDATION: TRANSMETTONS A NOS ENFANTS, TUNISIENS OU PAS, CETTE OBLIGATION DE MAINTENIR LE DIALOGUE OUVERT- PACIFIQUE- CONSTRUCTIF- IDENTITAIRE, MEME ET SURTOUT APRES NOTRE MORT.
FAITES-LEUR AIMER NOTRE TUNISIE... CELLE DE LA TOLERANCE- DE LA RIGOLADE- DE LA BONNE BOUFFE.
COMMENT TRANSMETTRE ET/OU RAVIVER CETTE PASSION?
EN LES RAMENANT POUR LA GHRIBA, A DJERBA... POUR UNE SEMAINE... DANS UN MEME HOTEL QUE LEURS COUSINS ET COUSINES ET COPAINS ET COPINES...
ILS VERRONT CE QU,EST UNE BELOTE/RIGOLADE... UN COMPLET POISSON... DES OURSINS AU CITRON... DES BOUMS PAUL ANKA ET LES PLATTERS... DES DISPUTES D'AMITIE... DES JUIFS ET DES MUSULMANS ENFANTS DE RABBI SOUBHANOU QUE RIEN NE SEPARE.
UN DERNIER CONSEIL: APPRENEZ-LEUR UN MINIMUM DE LANGUE TUNISIENNE.

Non Docteur Nahum !
Personne ne peut effacer l'histoire !
Les Juifs ont été et resteront partie intégrante
de la riche Histoire de notre chère Tunisie !

Ce ne sont pas quelques incultes , queques personnes au cerveau
méticuleusement lavé qui pourront y changer quoi que ce soit .

Les Tunisiens sont conscients de l'apport important de toutes les communautés qui ont formé notre peuple !

Je suis Juive, mais me sent completement francaise, comme je ne parle pas l'Arabe.
Merci d'avoir pris le temps d'ecrire cet article si emouvant!
Edith Shaked

part,même dans nos livres d'histoire,on ne trouve nulle part l'existence de 20 siècles de présence juive; pourquoi ,où sont nos historiens,pourquoi laissez -vous les jeunes élèves dans l'ignorance?

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant