Share |

Tunisie : Oh ! Mon Peuple, réveille-les ! par Salah Horchani

Tunisie : Oh ! Mon Peuple, réveille-les !

 

 

Aux deux Présidents et au Premier Ministre,

A tous les Constituants,

Aux Défenseurs des Droits de l’Homme,

A toutes les Organisations de la Société Civile et tous les Partis Démocrates,

qu’attendez-vous pour intenter contre ces Fous de Dieu une Action en Justice pour Appels aux meurtres et Provocations à la haine envers les Juifs, Appels et Provocations régulièrement réitérés comme, par exemple, hier dimanche 25 mars 2012, lors de leur Rassemblement sur l’Avenue Bourguiba à Tunis, comme le montre la nouvelle Vidéo de la honte et de la stupeur suivante :

Messieurs les deux Présidents, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les Constituants, n’oubliez pas que vous êtes récidivistes, puisque, déjà, vous n’aviez pas fait appel à la justice, quand, entre autres, ces mêmes Fous de Dieu, devant le Guide Suprême, le Cheikh Rached Ghannouchi, devant le Premier Ministre et plusieurs Ministres et Cadres du Parti Islamiste Ennahdha, avaient longuement scandé des appels à la haine et des slogans racistes à l’égard des Juifs , lors de l’arrivée, le jeudi 5 janvier 2012, d’Ismaïl Haniyeh, Premier Ministre Palestinien à Gaza, à l’aéroport de Tunis-Carthage, comme le montre l’autre Vidéo de la honte et de la stupeur suivante :

 

 

 

Messieurs les deux Présidents, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les Constituants, mettez-vous dans la peau d’un citoyen juif entendant le prêche haineux de ce fou d’ « enrobé », ou bien imaginez, une seconde, qu’un tel Appel et une telle Provocation aient été lancés, en France, par exemple, par un Groupuscule quelconque, mais envers les Musulmans, et ce, pendant un Rassemblement sur l’Avenue des Champs-Elysées à Paris, et dites-nous, Messieurs les deux Présidents, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les Constituants quelle serait votre réaction ?

Messieurs les deux Présidents, Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les Constituants, si vous n’entreprenez rien dans ce sens, vous n’aurez plus, légitimement, le droit de nous parler de Dignité-Liberté-Démocratie- Egalité, mots d’ordre de notre Révolution que nos Martyrs ont criés jusqu’à leur dernier souffle, et vous serez coupables, devant la Nation, le Monde et l’Histoire, de complicité d’Appels aux meurtres et de Provocations à la haine.

Oh ! Mon Peuple, rappelle-toi du Poème, plus que jamais d'actualité, de Martin Niemöller, intitulé «Je n’ai rien dit… », reproduit ci-dessous :

Quand ils sont venus chercher les communistes,
je n'ai rien dit;
je n'étais pas communiste
Quand ils sont venus chercher les syndicalistes,
je n'ai rien dit;
je n'étais pas syndicaliste
Quand
ils sont venus chercher les juifs,
je n'ai rien dit;
je n'étais pas juif
Quand ils sont venus chercher les catholiques,
je n'ai rien dit;
je n'étais pas catholique
Et, puis ils sont venus me chercher
Et il ne restait plus personne pour protester

Oh ! Mon Peuple, réputé pour ta Tolérance et ton « Bien-Vivre-Ensemble », réveille-les !

Salah HORCHANI

Publier un nouveau commentaire

Saisissez les caractères contenus dans l'image ci-dessus. (vérifier en utilisant un son)
Entrez le texte que vous voyez dans l'image ci-dessus. Si vous ne pouvez pas le lire, soumettez le formulaire et une nouvelle image sera générée. Insensible à la casse.

Contenu Correspondant