Bienvenu(e)! Identification Créer un nouveau profil

Recherche avancée

Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute

Envoyé par mena 
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
25 janvier 2009, 06:36
COMMUNIQUE DE PRESSE

L'ESISC INTERROGE LE DELEGUE GENERAL AUX DROITS DE L'ENFANT ET LES PRESIDENTS DES PARTIS DEMOCRATIQUES BELGES SUR L'INSTRUMENTALISATION DES ENFANTS DANS LES MANIFESTATIONS DE SOLIDARITE AVEC GAZA

Claude MONIQUET et Genovefa ETIENNE, président et vice-présidente de l'ESISC, ont écrit ce lundi 12 janvier 2009 à M. Bernard DE VOS, Délégué général aux Droits de l'Enfant de la Communauté française de Belgique, à Monsieur Elio DI RUPO, président du P.S., à Madame Joëlle MILQUET, présidente du CDH, à Monsieur Didier REYNDERS, président du Mouvement Réformateur, ainsi qu'à Madame Isabelle Durant et Monsieur Jean-Michel JAVAUX, présidents d'ECOLO afin de leur demander de prendre position sur l'instrumentalisation des enfants dans les manifestations de solidarité avec Gaza.

Ce 11 janvier 2009, en effet, une importante manifestation de solidarité avec le peuple palestinien s'est tenue à Bruxelles. Il s'agit à ce jour de l'une des importantes manifestations de ce genre tenue en Europe ces dernières semaines.

C'est aussi celle qui a donné lieu à la plus choquante instrumentalisation d'enfants :

- Dès le début de la manifestation, des dizaines d'enfants ont été regroupés en tête de manifestation, encadrés par des adultes et poussés à répéter des slogans dont il était évident pour certains d'entre eux qu'ils ne les comprenaient pas.

- Certains enfants portaient des banderoles ou pancartes contenant des appels explicites à la haine, tandis que d'autres brandissaient les drapeaux d'organisations terroristes telles que le HEZBOLLAH.

- Le service d'ordre de la manifestation a toléré qu'un groupe d'enfants mette le feu à un drapeau israélien puis le piétine aux cris de « Allah Ô Akhbar ».

- En fin de manifestation, les enfants ont été poussés à s'allonger par terre pour exécuter un macabre « die in » sensé symboliser les enfants victimes de gaza.

L'ESISC s'interroge sur la compatibilité de cette manipulation d'enfants avec les articles 19 et 29 (alinéas B et C) de la Convention internationale des Droits de l'Enfant, et, plus généralement, avec les valeurs d'une démocratie telle que la Belgique.

Contact : esisc@esisc.org
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
25 janvier 2009, 06:41
je suis mdr avec ce ptit et son tee-shirt ou y a ecrit tel aviv en hebreu!!!! c'est un fan du maccabi tel aviv? pas maccabi gaza?lol


Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
25 janvier 2009, 06:48
TRES IMPORTANT
A FAIRE SUIVRE

Merci à t! ous de faire suivre cette information le plus largement possible.
C'est maintenant à notre tour de boycotter cet établissement qui avait l'habitude
de louer ses salons pour des mariages juifs et des bar mitzva.
Cet hotel est situé rue Scribe et le café de la "Paix" place de l'Opéra fait partie du même établissement.
Le Grand Hôtel Intercontinental A PARIS annule le salon du tourisme israélien
> >>
> >> The "Grand Hotel Intercontinental" in Paris cancels the Israeli tourism fair
> >>
> >> Publié ! le 13-01-2009> >> CAPJPO-EuroPalestine
> >
> >> Face l'indignation exprimée par de très nombreuses personnes, en
> >> France et à l'Etranger, lorsqu'elles ont appris la tenue d'un salon du
> >> tourisme israélien dans ce grand hotel parisien, la direction de
> >> l'établissement a pris la décision d'annuler cet événement qui devait
> >> se dérouler ce jeudi 15 janvier.
> >>
> >> La direction de l'hôtel, comme nous l'a confirmé la préfecture de
> >> police de Paris, nous a indiqué qu'elle renonçait à recevoir les 50
> >> exposants israéliens qui devaient présenter leurs "offres en matière
> >> de tourisme".
! > >>
> >> Nous remercions vivement toutes les personnes et associations en
> >> France et à l'Etranger qui ont pris la peine de développer leurs
> >> arguments auprès des responsables de l'hôtel, qui les ont étudiés et
> >> pris en compte.
> >>
> >> Nous remercions la direction de l'hôtel de cette décision, et
> >> soulignons que les relations commerciales, comme toutes les autres
> >> relations, doivent être soumises à un minimum de règles éthiques.
> >>
> >> Tant qu'Israël martyrisera tout un peuple, pour s'approprier ses
> >> terres, au mépris de toutes les conventions internationales et des
> >> droits humains les plus fondamentaux, il ne sera pas question de se
> >> rendre complices de ces violations.
> >>
> >> La tenue d'un salon du tourisme israélien aurait été particulièrement
> >> obscène pendant les massacres ininterrompus de l'armée israélienne
> >> dans la bande de Gaza. Mais c'est l'ensemble des relations et
> >> collaborations avec Israël que nous avons le devoir moral de geler
> >> tant que se poursuivent l'occupation et l'emprisonnement de tout un
> >> peuple, privé de liberté depuis plus de 60 ans.
> >>
> >> Ensemble, nous avons non seulement le devoir, mais aussi le pouvoir de
> >> refuser l'impunité dont jouit depuis si longtemps le terrorisme d'Etat
> >> israélien. Impunité qui l'incite à redoubler de violen! ce à l'encontre
> >> des hommes, femmes et enfants palestiniens, et à multiplier, ici en
> >> France, les provocations telles que les galas au profit de l'armée
> >> israélienne ou les agressions de ses nervis du Betar et de la LDJ
> >> (Ligue de Défense Juive), qui viennent de blesser deux lycéens de
> >> Jeanson de Sailly pour délit de faciès.
> >>
> >> D'autres batailles nous attendent. Ensemble, nous les mèneront.
> >>
> >> CAPJPO-EuroPalestine


Fred KATZ
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
25 janvier 2009, 11:51
Certains espèrent même un retour de l’occupation israélienne pour sortir le Hamas de ses difficultés à conduire le gouvernement et pour avoir à nouveau un ennemi à incriminer.”




[www.courrierinternational.com]
Utilisateur anonyme
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
25 janvier 2009, 15:21
A écouter absolument !
Dommage qu'on entende pas ça sur nos ondes françaises :

[www.le933.com]
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
26 janvier 2009, 09:53
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
27 janvier 2009, 09:02
Les inflexions françaises suscitent un certain agacement côté israélien

LE MONDE | 26.01.09 | 15h29

n choisissant d'adopter un langage plus souple à l'égard du Hamas, la diplomatie française suscite des réticences doublées d'agacement, côté israélien, constatent des diplomates. Nicolas Sarkozy, qui se décrit comme un "ami d'Israël", a souvent souligné que "la France ne transigera jamais avec la sécurité" de l'Etat juif. En laissant le Quai d'Orsay lancer des signaux d'ouverture au mouvement islamiste, il semble avoir placé les relations avec Israël dans une phase délicate.

Le président français avait dès le début de sa présidence calculé qu'en donnant des gages à Israël et en rétablissant la confiance, il se doterait d'une marge de manoeuvre pour peser sur le dossier du Proche-Orient. Durant la guerre de Gaza qui a éclaté le 27 décembre 2008, il s'est rendu à deux reprises dans la région.

Mais le conflit a donné lieu à des tensions bilatérales. Les responsables français ont été agacés par le fait que l'opération terrestre israélienne, lancée le 3 janvier, soit intervenue quelques jours à peine après que la ministre israélienne des affaires étrangères, Tzipi Livni, eut été accueillie à l'Elysée. L'analyse faite à Paris est que le pouvoir israélien, en donnant une telle ampleur à son assaut militaire (1 300 morts), a commis une grave erreur. Le 30 décembre, le ministre français des affaires étrangères et le ministre israélien de la défense, Ehoud Barak, s'était pourtant mis d'accord sur un scénario de "trêve humanitaire".

Un autre sujet d'irritation bilatérale a été le vote à l'ONU de la résolution 1860. Israël avait envoyé le message à tous ses interlocuteurs occidentaux qu'un tel texte serait pour lui inacceptable. Après des hésitations, l'Elysée a cependant donné le feu vert à Bernard Kouchner, qui s'activait à New York pour le vote du texte. Un quelconque blocage français n'avait plus de sens, dans la mesure où les Etats-Unis, sous l'impulsion de Condoleezza Rice, avaient opéré un revirement et cessaient de s'opposer au texte (ils se sont finalement abstenus).

MULTIPLES MÉDIATIONS

La France ne parle pas officiellement au Hamas, mais lui fait passer des messages par des intermédiaires, souligne-t-on à Paris. Nicolas Sarkozy s'appuie, dans sa diplomatie proche-orientale, sur les efforts de médiation de pays comme le Qatar et la Turquie, qui dialoguent directement avec le Hamas. La Syrie, où vit le chef du bureau politique du Hamas, Khaled Mechaal, est l'une des passerelles utilisée par les Français. Les Turcs sont sur ce plan particulièrement actifs. Lors de son dernier voyage à Damas, pendant le conflit à Gaza, c'est en présence d'Ahmet Davutoglu, le conseiller diplomatique du premier ministre turc, que M. Sarkozy s'est entretenu avec le président syrien, Bachar Al-Assad.

Début 2008, le Quai d'Orsay avait autorisé un diplomate de haut rang à la retraite, Yves Aubin de la Messuzière, à rencontrer discrètement à Gaza des représentants du Hamas. Les Britanniques menaient une démarche parallèle. L'affaire ayant été éventée par la presse, les responsables français avaient décidé de mettre fin à l'expérience.

Très récemment, deux parlementaires français, Jean François-Poncet et Monique Benguiga, se sont rendus à Damas pour rencontrer M. Mechaal. "On n'a pas interdit la démarche", glisse une source diplomatique française.

Soucieux de présenter une approche équilibrée, l'entourage de M. Sarkozy rappelle que le chef de l'Etat a eu au début de la guerre de Gaza "des mots clairs et durs sur la responsabilité du Hamas, qui a pris l'initiative de la rupture de la trêve".


Natalie Nougayrède
Article paru dans l'édition du 27.01.09

[www.lemonde.fr]
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
28 janvier 2009, 12:09
je m'excuse de poster cette video d'horreur, mais il faut que les musulmans moderes la voient.
ce que le hamas fait a ses opposants. horrible!!!!!!! mon Dieu

attention, ames sensibles s'abstenir.


[www.flurl.com]
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
28 janvier 2009, 13:16
Mais c'est une horreur !!!!ils sont censés faire ça au nom de D..... impossible à voir je ne peux pas !
Re: Le Hamas a décidé, ce mercredi de Noël, de sa chute
30 janvier 2009, 05:45
«Nous espérons que les islamistes ont compris le message...»
«Nous n'avions pas d'autre choix»


C'est parce que le Hamas les a utilisés comme boucliers humains que tant de civils ont été tués, estime l'ancien responsable des opérations en Cisjordanie et à Gaza par le général Danny Rothschild

Le Nouvel Observateur. - Estimez-vous toujours que cette guerre à Gaza était légitime ?

Danny Rothschild. - Absolument. Pendant les sept dernières années, le Hamas a tiré plus de 3 800 roquettes sur le sud d'Israël. Quel est le pays qui aurait toléré une telle situation ? Je n'ai aucun doute : cette guerre était absolument justifiée.

N. O. - Mais a-t-elle vraiment permis à l'armée israélienne d'atteindre les objectifs qu'elle s'était fixés ?

D. Rothschild. - Il reste encore à voir si les faits le prouvent. Mais le Hamas sait maintenant avec certitude qu'il ne peut plus agir de la même manière sans provoquer une réponse sérieuse de notre part. L'objectif de cette opération n'était pas de poursuivre tous les lanceurs de roquettes, ni de chasser tous les membres du Hamas. Il s'agissait simplement de leur montrer que, désormais, ils auraient un prix à payer, un prix fort, s'ils continuaient leurs attaques contre Israël. Nous espérons qu'ils ont compris le message et que le calme va pouvoir revenir à la frontière entre Israël et Gaza.

N. O. - L'autre but de guerre n'était-il pas de rétablir la crédibilité militaire d'Israël ?

D. Rothschild. - A mon avis, cet objectif aussi a été atteint. Cette question de la crédibilité est moins celle des capacités de notre appareil militaire que celle du processus de décision politique qui définit l'utilisation de nos forces armées. Or, cette fois, le gouvernement et la classe politique se sont clairement donné les moyens de montrer aux terroristes qu'ils devaient répondre de leurs actes.

N. O. - Plusieurs organisations internationales dénoncent une violation presque systématique des droits des civils palestiniens de Gaza. Certaines parlent aussi de crimes de guerre. N'êtes-vous pas inquiet de constater que cette opération a aussi provoqué une profonde dégradation de l'image de l'armée et, au-delà, de celle d'Israël ?

D. Rothschild. - Je me suis rendu à plusieurs reprises à l'étranger ces derniers jours et je ne suis pas aussi sûr que vous de la réalité de cette détérioration. Mais, très honnêtement, même si elle se confirmait, je ne vois pas quelle pour rait être l'alternative. Ceux qui aujourd'hui nous blâment nous auraient peut-être été plus favorables si 40 ou 60 citoyens israéliens avaient été tués à Sderot ou à Ashkelon, et si nous avions perdu de nombreux soldats à Gaza. Alors, aurions-nous dû renoncer à protéger notre population ou risquer la vie de nos soldats pour bénéficier d'une meilleure image ? Ce n'est pas notre façon de gérer les affaires de sécurité nationale...

N. O. - Et les crimes de guerre ?

D. Rothschild. - Vous en parlez comme de faits prouvés. Attendez le résultat des enquêtes. Moi, je ne pense pas qu'il y en ait eu. Nous sommes entrés dans Gaza avec la meilleure compréhension possible des difficultés qui nous attendaient. Mais nous avons dû nous battre contre des groupes entraînés et décidés à utiliser toutes les techniques de la guérilla urbaine. Contre une organisation militaro-politique qui n'a pas hésité à utiliser sa propre population comme bouclier humain. Dès lors peut-on s'étonner que de nombreux civils de Gaza aient fait les frais du cynisme des responsables du Hamas ? Non, nous n'avions pas d'autre choix, toute autre attitude de notre part aurait mis davantage en péril la vie de nos concitoyens, ce qui aurait été irresponsable.

Danny Rothschild
Ancien coordinateur des opérations en Cisjordanie et à Gaza, le général de réserve Danny Rothschild, 62 ans, préside actuellement le Conseil pour la Paix et la Sécurité, qui rassemble d'anciens responsables de l'armée et des services de sécurité.

Henri Guirchoun
Le Nouvel Observateur

[hebdo.nouvelobs.com]
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquer ici pour vous connecter






HARISSA
Copyright 2000-2021 - HARISSA.COM All Rights Reserved