Share |

Les Juifs quittent la France, mais pas pour Israël.

Attentat de Toulouse

Les Juifs quittent la France, mais pas pour Israël.

 

 

 

Parmi les nombreux sujets évoqués dans la presse israélienne de ce shabbat, l’un concerne directement la communauté juive de France. Dans Makor Rishon, Itshak Hildesheimer rend compte du congrès sur la lutte contre l’antisémitisme qui s’est tenu la semaine dernière à Jérusalem, sous le titre « les Juifs quittent la France, mais pas pour Israël ». Extraits : « Une vague importante d’émigration des Juifs de France a débuté il y a environ un an et demi en direction d’autres pays occidentaux, mais pas vers Israël, et ce en raison de la multiplication des actes antisémites graves, et notamment de l’assassinat de quatre Juifs à Toulouse.

Ces Juifs voulaient tout d’abord se rendre pour la plupart en Israël, mais en raison de différents obstacles et de l’absence d’aide suffisante dans l’intégration ils ont décidé de se rendre dans d’autres pays, comme les Etats-Unis, le Canada, et l’Angleterre ». C’est ce que déclare Dov Mimoun du Centre de politique du peuple juif, lors d’un entretien dans le cadre de la quatrième conférence de lutte contre l’antisémitisme à Jérusalem.

Selon Mimoun, qui se fonde sur différentes études et sondages, il s’avère qu’au cours des dix-huit derniers mois, quelque 300 familles juives ont émigré de France vers Montréal au Canada, 120 familles en Angleterre et quelques centaines à New York, où elles ont fondé deux communautés francophones. Parmi ces émigrants se trouvent de nombreux jeunes célibataires, qui sont influencés non seulement par l’antisémitisme, mais aussi par la situation économique difficile en France, et dont la plupart de sont installés à Miami, en Floride.

Autre fait inquiétant, rendu public par l’ambassadrice de l’Union européenne en Israël, Sandra de Wal : un sondage a été réalisé par l’UE parmi les Juifs des six principales communautés juives d’Europe, dans le but d’examiner les sentiments des Juifs dans différents pays européens, au vu de l’augmentation de l’antisémitisme. La conclusion la plus marquante de ce sondage, qui ne sera rendu public officiellement qu’en octobre 2013, est qu’entre 40 et 50 pour cent des Juifs d’Europe pensent sérieusement à quitter le pays où ils vivent, principalement en raison de leur sentiment d’insécurité et des craintes pour leur vie, auxquels s’ajoutent les facteurs économiques et spirituels.

Mimoun souligne, lors de son entretien à Makor Rishon, que la majorité des Juifs de France qui ont émigré souhaitaient apparemment se rendre en Israël, mais qu’ils ont entendu parler des difficultés rencontrées par les nouveaux immigrants, notamment ceux qui font partie des classes moyennes. Les problèmes évoqués par ceux qui ont néanmoins décidé de se rendre en Israël sont la reconnaissance des diplômes universitaires français, le manque d’aide à l’orientation vers les écoles adaptées à leurs enfants et d’aide à la recherche d’emploi. Selon Mimoun, seul un changement significatif dans l’aide à l’intégration pourra inciter les Juifs de France à émigrer en Israël ».

Les Juifs quittent la France, mais pas pour Israël.

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Les juifs de france , ont surtout compris qu en israel il y a deux sortes de juifs , les juifs russes et juifs d autres pays europeens , et les juifs de seconde zone . Ceux quand appel les juifs arabes , dont les juifs francais fonts partis . Et quand nous dises pas quand israel il ny a aucune discrimination . Et beaucoup de juifs quittent israel pour cette raison .essayez de trouver un poste statale qui ne soit pas occupé par des juifs russes .

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
7 + 4 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant