Share |

Assassinat d'Ilan Halimi : le film d'Arcady dénonce l'antisémitisme

Assassinat d'Ilan Halimi : le film d'Arcady dénonce l'antisémitisme

 

 

Cela s'est passé de nos jours, en France, en 2006 et c'est une affaire qui laisse un souvenir d'horreur. Un atroce sentiment de souffrance inhumaine, de torture et de barbarie. Accompagné de l'acteur Pascal Elbé, le réalisateur Alexandre Arcady viendra présenter «24 jours, la vérité sur l'affaire Ilan Halimi», son film qui reprend la terrible affaire Ilan Halimi et qu'il a présenté ce dimanche, à l'Élysée, en projection privée à François Hollande, Manuel Valls et la famille d'Ilan.

Attiré dans un guet-apens, enlevé et pris en otage le 20 janvier 2006 à Sceaux, dans les Hauts de Seine, le jeune Ilan Halimi, 23 ans, sera retrouvé mourant, vingt-quatre jours plus tard, le 13 février, le corps brûlé à 80 %, mutilé, couvert d'hématomes, de contusions, de terribles plaies. Il décédera quelques heures plus tard, peu après son transport à l'hôpital. Trois semaines durant, Ilan a vécu un véritable calvaire, torturé, dans une cave par le gang des barbares et son chef Youssouf Fofana au seul motif «qu'il était juif, donc riche».

Ses ravisseurs, emplis de préjugés antisémites, voulant ainsi soutirer, contre rançon, de l'argent à sa famille pourtant modeste – sa mère est secrétaire – et vivant dans un appartement de banlieue.

Après avoir fui à Abidjan, où il se pensait inatteignable, Youssouf Fofana, extradé de Côte d'Ivoire – les policiers durent le bâillonner durant son transport en avion, tant il vociférait et insultait la France, les Juifs et Israël –, sera mis en examen pour «association de malfaiteurs, enlèvement, séquestration en bande organisée avec actes de tortures et de barbarie, assassinat…» avec circonstance aggravante de faits commis «en raison de l'appartenance de la victime à une ethnie, une nation, une race ou une religion». Il sera condamné à perpétuité en 2009.

Le film d'Alexandre Arcady, «24 jours : la vérité sur l‘affaire Ilan Halimi», a été réalisé d'après «24 jours : la vérité sur la mort d'Ilan Halimi», livre que la mère du jeune homme, Ruth Halimi, a écrit en 2009. Interprété par Zabou Breitman, Pascal Elbé, Jacques Gamblin, Sylvie Testud, le film d'Arcady, aux scènes éprouvantes, relate ce drame monstrueux du point de vue de la famille d'Ilan et du calvaire de l'attente tout en revenant sur le piège tendu à Ilan Halimi, appâté par une jeune femme avant de vivre l'horreur dans une cité de Bagneux, à quelques kilomètres de ses parents. Alexandre Arcady avait dévoilé les premières images de son film à Toulouse le 27 février dernier lors du dîner annuel du Crif. Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, était présent ce soir-là.

 

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
8 + 8 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant