Share |

Les Juifs, même pas peur! Par Adam Harishon

Les Juifs, même pas peur!

Peur, les Juifs?

 

Non, Jamais!

Ca y est, il fallait bien que ça arrive. Après les casseurs, les voyous, la racaille. Après les synagogues assiégées, les magasins brûlés.
Les journalistes posent la question qui tue:

Les Juifs de France ont-ils peur?

par exemple, au hasard:

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-juifs-de-france-ont-ils-raison-d-avoir-peur_1564195.html

ou le papier ahurissant de Christophe Barbier, dans le même Express (mieux vaut s’abstenir de le commenter tant il est lamentable!):

http://www.lexpress.fr/actualite/politique/les-nouveaux-baal-zebud_1564124.html

Alors, là, je voudrais que les choses soient claires:

NON! Les Juifs de France n’ont pas peur.
NON! Les Juifs de France ne fuient pas la France comme ils ont fui l’Allemagne Nazie, comme ils ont fui l’Algérie.
NON! Les Juifs de France ne croient pas que la France soit antisémite.
Pourtant, ils partent.

Ils partent en nombre significatif.
Ils partent vers diverses destinations, Israël, Canada, USA, Angleterre.

OUI! Les Juifs ne se sentent plus en sécurité dans certaines rues, certains quartiers certaines banlieues.
OUI! Les Juifs ne croient plus que les « choses s’arrangeront »
OUI! Les Juifs se sentent muselés, interdits de défendre sans réserve Israël  (voir le pathétique plaidoyer de Patrick Bruel).
OUI! Les Juifs ne regardent plus les infos, ne lisent plus les journaux.
OUI! Les Juifs assistent impuissants à une république qui perd de plus en plus de territoires ( le petit r est voulu!).

Alors?

Ils ont visiblement de bonnes raisons de partir, mais est-ce la peur qui est la motivation principale?

Avons-nous peur quand nous marchons dans la rue?
Avons nous peur lorsque nous donnons notre nom à consonance juive?
Même pas peur quand nous manifestons!
Mais évidemment, pour des journalistes, quelle aubaine: Les Juifs ont peur!
Mais il y a une raison que les journalistes ne veulent pas voir, une raison bien plus honteuse, tellement honteuse, qu’ils n’oseraient même pas l’envisager:

Les Juifs partent en Israël, attendez, je reprends mon souffle…

même moi, j’ai peur de l’écrire.

Je recommence…
Les Juifs partent en Israël parce que …

non, c’est trop dur.

Les Juifs de France partent en Israël…

parce que ….

parce que….

Ils sont sionistes!

Ca y est je l’ai dit le mot interdit, grossier, vulgaire.
Ce mot que les ennemis d’Israël ont vidé de sa substance pour en faire un gros mot:

S-I-O-N-I-S-T-E

Les Juifs de France sont sionistes.
Tout simplement.
Pire, ils sont fiers de l’être.
Ils ont eu dans leurs biberons l’amour d’Israël, l’amour de son peuple.
Etre sioniste, ce n’est pas obligatoirement vivre en Israël, mais c’est avoir à tout moment son cœur tourné vers Eretz-Israël.

Etre sioniste c’est apprendre l’amour d’Israël à ses enfants.

Etre sioniste, ce n’est pas être un méchant colonisateur, ce n’est pas être anti quoique ce soit, ce n’est pas refuser un état pour les Palestiniens, ce n’est pas un état refuge (même si ça peut l’être pour certaines communautés en péril), être sioniste ce n’est pas voler une Terre qui ne vous appartient pas.

Etre sioniste c’est s’inscrire naturellement dans l’Histoire du peuple juif.
Etre sioniste c’est vouloir participer à une aventure qui a commencé il y a 4 millénaires.
La Terre d’Israël appelle ses enfants selon différentes modalités.
Lorsqu’ils sont chassés de leur pays d’accueil, ils se tourneront naturellement vers cette Terre de leurs ancêtres.
Mais le désir de monter en Israël n’est pas qu’une option de pis aller.
Il y a des motivations positives pour monter en Israël.
Au cours des siècles passés, de nombreux retours individuels ou en groupe ont eu lieu prouvant ce lien séculaire avec notre Terre.
Ainsi contrairement à ce que l’analyse simpliste laisse entendre, les Juifs de France ne montent pas en Israël parce qu’ils fuient la France.
Les générations de Juifs qui partent aujourd’hui obéissent bien davantage à un désir d’être associés à cet invraisemblable rêve qu’est le sionisme.

Les retraités partent, parce que toute leur vie, ils ont eu ce projet de vie, qu’ils en ont l’occasion et qu’ils rejoignent bien souvent leurs enfants envoyés en éclaireurs.
Les quinqua voient de nouvelles opportunités s’ouvrir, et n’hésitent pas à faire une « alya boeing »
Les quadra partent parce qu’ils veulent donner à leurs enfants un autre cadre de vie, plus en conformité avec leurs croyances.
Les jeunes couples ont souvent passé de nombreuses années en vacances en Israël et y ont vu une société hyper-active, idéale pour débuter dans la vie professionnelle.
Les étudiants sont fascinés par l’incroyable créativité des start-up israéliennes.

A chaque génération sa motivation particulière, mais il y a toujours ce qui est à l’origine de la décision: un amour inconditionnel d’Israël et de son peuple.

Ce qui fait la spécificité des Juifs de France, c’est que cet amour a pour origine le travail de gens extraordinaires qui après la Guerre ont su par leur charisme et leur enseignement ré-apprendre aux Juifs l’envie de connaitre leurs sources.

En opposition avec la tendance compréhensible de vouloir se fondre dans la masse, des Maîtres ont appris aux Juifs survivants à re-devenir Hébreux!
Manitou, André Neher et l’école d’Orsay ont eu une influence considérable sur la génération des Baby-boomer.
En faisant eux-mêmes leur Alya, ils ont donné un signal fort qui a été ensuite largement diffusé grâce à des personnalités exceptionnelles comme Bernard et Marianne Picard qui ont encouragé des milliers d’élèves dans la voie du retour à Sion.

D’autres ingrédients tout aussi spécifiques à la Communauté juive de France, comme le judaïsme décomplexé des séfardim d’Afrique du nord, le choix d’Israël comme lieu de villégiature, les connections de plus en plus nombreuses avec des membres de la famille déjà partis, ont également contribué à faire de l’Alya un projet de vie, non daté, mais envisagé.
L’état de la France, la construction européenne de plus en plus foireuse, l’islam dévoyé sont la toile de fond, celle qui fait que ceux qui partent s’en vont le cœur léger, sans regrets.
Ils ont même bien souvent l’impression de quitter un pays qui a abdiqué face à l’islamonazisme pour partir vers le seul pays qui résiste encore et toujours!

Mais pour un journaliste, c’est tellement moins sensationnel que de dire que les Juifs ont peur!

Alors, pour que les choses soient claires une bonne fois pour toute:
les Juifs n’ont pas peur, même pas que le ciel de France leur tombe sur la tête,

ils ne quittent pas la France,

Ils vont en Eretz Israël.
Ils vont là où chaque année la phrase de la Hagada résonne en leur cœur :

« Bachana Haba Be yeroushalayim ».

 

Adam Harishon

http://adamharishon.wordpress.com/2014/08/10/les-juifs-meme-pas-peur/

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
4 + 2 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant