Share |

UNE TROP LONGUE ABSENCE - Une nouvelle de Nadine Tibi

UNE TROP LONGUE ABSENCE (nouvelle de Nadine Tibi)

 

 

   Comme c est étrange , se dit -elle , en faisant défiler les photos de son cher amour ...

As tu seulement   existé ?

Elle observe les traits de son doux visage aux multiples expressions .... Tour à tour rêveur, séducteur, tendre, grave , souriant, juvénile....

Leur  belle histoire semble appartenir à un passé des plus lointains . Être séparée  de son âme frère  par la distance et les jours   , c'est une éternité qui ressemble à un poignard fouillant l'esprit , le cœur et le ventre ; c'est un réel combat  dont on ne sort pas toujours vainqueur .

Un sentiment bizarre l'étreint ... Elle panique ... Prise d'un vertige, elle se laisse glisser contre le mur de sa chambre ;  ses jambes ne la portent plus... elle a du mal à déglutir ... elle claque des dents malgré la chaleur .. Une crise d'angoisse ! Elle est en manque de lui et se sent trahie ; comment peut il l'avoir oubliée ?  

Ce silence ressemble à l'abandon ... elle a envie de pleurer  .. elle se terre,  muette et impuissante ....

Elle voyage dans ses souvenirs pas si lointains pourtant ;  elle a besoin de se ressourcer à ces douces heures passées au creux  de lui , sans crainte des douze coups de minuit qui sonnent ,  à ses regards exaltés de tant d'amour. Elle tend alors ses bras vers lui  et sa bouche brûlante cherche désespérément  ses lèvres si douces pour les embrasser fougueusement ; Elle se love contre lui , lui caressant la poitrine , le visage , sa tête enfouie dans son cou .. Elle l'imagine là ... Il est si près et si loin à la fois ...ses jambes entrelaçent les siennes , à l'écoute de son désir de femme et de son plaisir.

Ils ont pris possession du temps , un temps béni ,  en état d'apesanteur ; ils ne se quittent  plus , vivant  en décalage permanent avec les gentils, ceux qui ont une vie rangée ... Leurs nuits sont blanches comme leur visage blême  au petit matin ... Ils se sentent  libérés et heureux ....

Elle a envie de crier son bonheur au monde entier...tant pis si cela peut susciter la jalousie des autres avec ces regards si concupiscents à en jeter des sortilèges...  cette école buissonnière est la plus jouissive , la plus intense, la plus réconfortante , la plus belle ... ils ne forment qu'un... Elle a envie de le remercier ...

Il lui a fait le plus beau des cadeaux : le rapprochement étroit en séances permanentes de deux êtres qui s'aiment profondément ....une ligne droite...

Un voile de nostalgie mélancolique dilate à présent ses pupilles , hier encore lumineuses de tant d'amour... sa peau dorée par le soleil s' est habillée d'un voile de tristesse  et son sourire , noyé dans un tourbillon de soupirs ....

 Un seul être vous manque et rien n'est plus pareil .. Le soleil  semble éteint , les  braves gens insupportables, la musique , une cacophonie  ,  les saveurs autrefois délicieuses , insipides ... Une humeur de chien !

Qu'est il encore arrive ? Pourquoi lui inflige t  il ces silences trop lourds par ses états d'âme tourmentée ? elle , qui  l'a rendu présent à l'existence en redonnant un  sens a  sa vie d 'homme !

Il  se disait libre d un "gentleman's agreement" et cette formulation lui avait bien plu .. Bravant les risques de leurs inconsciences fébriles  , elle s'abandonnait entre ses bras ...

Il a trouvé en elle son Euterpe, sa lutine , sa complice , sa harpe,  sa tendresse, son clone,  celle qui aide à supporter ce quotidien  où il n'a pas vraiment  sa place ou si peu, là ou il se sent parfois exclu et méprisé ...

Vivre en harmonie , aimer et se sentir aimé ... C'est ce rêve  qu'ils caressent depuis longtemps ; leur rencontre n'est pas un hasard.   

"Nous nous sommes donnés tant de joie comme personne ne nous en donnera. "

L'homme oiseau  a encore suspendu son vol ... statique comme le penseur de Rodin ...  son esprit surfe , déstabilisé dans les creux de vagues gigantesques  .. Il est en pleine turbulence : sa tête tourne ... elle fait des loopings ; Il redoute  de voir partir  en fumée l'édifice de sa vie dont les fondations s'écroulaient déjà avant leur rencontre.. Il se sent perdu . Un seul remède :  Le repli pour remettre en ordre les pièces du  puzzle de sa vie ...

Les jours et les nuits passent ... Allo papa tango  !  Répondez, nous vous cherchons !!

La blessure du sentiment d'abandon  s'infiltre  insidieusement dans sa chair en jachère et l'attente pénible à supporter  ..elle ne comprend plus rien... est ce une mauvaise interprétation causée par son esprit égaré et troublé par cette trop longue séparation ? 

Les nerfs de Penelope sont un peu a vif et elle ne lui trouve plus d'excuses ...

 " ... Une  partie de moi  manque quand je suis loin de toi , Lui dit- il ... Je me sens divisé  après avoir multiplié nos étreintes .. Je suis en addiction .. Je pense  trop  à toi ..... j'ai besoin de libérer de l'espace dans ma tête ״ ...

Mais as tu seulement pensé à sauvegarder notre amour et tous nos souvenirs ?  

Son esprit confusionne ... Problème difficile à solutionner ...il ne sait pas faire la part des choses ...il se perd dans les méandres de sa vie , noyé  entre deux eaux troubles, déchiré.

Paroles.. Ce ne sont que des paroles  !!!!

Elle craint de ne plus le croire  !

 

Le petit prince semble s'être transformé en Arlésien ou en bel indifférent  ,  lui qui exècre ce sentiment venant de l'autre .... peut être même en  sale bonhomme ... Un si grand amour peut il mourir brutalement, comme d'une rupture du myocarde  ?

impossible.... aucun signe apparent, aucun trouble, aucune anomalie.... tout semble parfait... !

Elle en rage et s'enlise dans les sables mouvants du désespoir  ...

Mais  Pourquoi se pollue t elle l'esprit avec ces pensées négatives  ? Pourquoi ces soupçons injustifiés ? peut être  vit il simplement  de son assurance tranquille de savoir que cette femme aimante et attachante , son cadeau  , Certifié NF , l'attend patiemment et qu'il suffit d'un signe du doigt pour le suivre là où il veut l'emmener..... quoiqu'il arrive .

.

Elle a du mal à fermer la porte à ce mal qui tique et toque  en permanence  ...le roseau plie.... va-t-il rompre ?

Elle est en miettes, rongée par le doute de son amour pour elle, la peur des jours sans lui , sans cette croyance de la vie éternelle  , ce frémissement de l'attente du plaisir et des retrouvailles ,  sans entendre son rire de gamin  qui la désarme, sans la caresse de ses mains effleurant son visage et son corps , ses plus belles inspirations .

Peut être est ce juste un orage passager ... Un dérèglement de boussole .. . Un de ses dysfonctionnements périodiques ? elle connaît si bien sa faiblesse ;  il est souffrant et c'est elle qui doit se lexomiliser ..

Elle tente avec difficulté de laisser  entrer le bonheur lisse et soyeux de leurs tendres confidences intimes   ....un peu comme ce rai de lumière dorée entre deux persiennes  à l'espagnolette , en attendant de revivre la plénitude des instants précieux ..

Les nuits de folles veillées   sans lui vont se terminer .... Les spotlights vont s'éteindre ; Le jour va se lever et les portes de l'ennui loin de  lui vont enfin  se refermer  sur le quai de gare  .....

Plus que quelques jours pour la fin de l'exil ; il faut encore tenir et se retenir de vociférer ses démons  pour éviter le pire : la fin d'une merveilleuse histoire d'amour ... Leur histoire !

Son esprit est en vrille ,  les battements  de son  cœur , chamade ou se mêlent l'impatience, l'étrange peur de l'inconnu , le doute qui l'assaille et la  fracasse et l'espoir d'une renaissance dans les retrouvailles tant espérées ... Elle l'attend ... Inquiète ...

Elle lève les yeux vers le ciel , essayant d'y lire une réponse ... Elle ne voit rien qu'un gros nuage traverse par des rayons de soleil  : Un arc en ciel ... ses joues ruissellent ...de fines gouttes de pluie viennent  effacer les traces des larmes de la veille....

Maktub  ! Peut être que oui ..encore une chance  ... Leur dernière chance pour cet ultime amour .... elle veut y croire  ! encore une haie à franchir, la plus difficile dont tous deux seront vainqueurs ! Tout est déjà écrit ....

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
11 + 7 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant