France: un homme juif de 90 ans défenestré à Lyon

France: un homme juif de 90 ans défenestré à Lyon

La police exclut le motif antisémite

Une dispute entre voisins en France s'est terminée par la mort d'un homme juif de 90 ans, selon la police, qui ne soupçonne pas de motif antisémite, a rapporté le Jewish Telegraphic Agency.

La police a arrêté un voisin de 51 ans du défunt, René Hadjadj, peu après la mort de l'homme mardi soir devant son domicile à Lyon, a rapporté vendredi le journal Tribune Juive. Le suspect a défenestré M. Hadjadj, ont déclaré les procureurs au Progrès, un journal local.

Le Progrès a rapporté que la police avait initialement enquêté sur un possible motif antisémite mais l'a maintenant exclu. La police pense que le meurtre est le résultat d'une dispute sans rapport avec le fait que M. Hadjadj était de confession juive.

Les médias français n'ont pas communiqué l'identité du suspect ni d'autres détails le concernant.

Les rapports sur le meurtre de vendredi ont suscité la colère et des interrogations de la part de nombreux Juifs français sur les réseaux sociaux.

Des éléments de l'affaire rappellent la mort de Sarah Halimi en 2017. Son voisin, Kobili Traore, l'a tuée et a jeté son corps depuis la fenêtre de son appartement du troisième étage tout en criant "Allah Wabkar".

Un tribunal français a affirmé qu'il avait agi pour des motifs antisémites, mais a jugé Traore inapte à être jugé. Il avait fumé de grandes quantités de marijuana qui ont déclenché un "épisode psychotique", ce qui le rendait non pénalement responsable de ses actes au moment du meurtre de Mme Halimi, a statué le tribunal l'année dernière.

Plus récemment, un jeune homme de confession juive est mort en banlieue parisienne après s'être précipité sur la voie d'un tramway qui passait au même moment, alors qu'il fuyait un groupe d'individus dans la rue.

La mort de Jérémie Cohen en février a d'abord été traitée comme un accident jusqu'à ce que sa famille récupère les images de l'agression. La famille a remis les preuves à Éric Zemmour, qui a mis l'accent sur cette affaire dans sa campagne présidentielle le mois dernier.

Add new comment

CAPTCHA
This question is for testing whether or not you are a human visitor and to prevent automated spam submissions.
Image CAPTCHA
Enter the characters shown in the image.
French