Share |

5 à New York ou la vie d'une famille française expatriée a Manhattan !

5 à New York ou la vie d'une famille française expatriée a Manhattan !

 

 par july

 

Chere famille de notre cœur et amis de notre cœur aussi,

Vous me trouvez plutôt absente ces derniers temps, vous pensez que ça y est, je suis blasée de tout et ne trouve plus rien d’intéressant à raconter, je suis devenue, enfin, une vraie new yorkaise qui court en leggings un gobelet en carton à la main en journée, et qui sort en robe de soirée, les cheveux trop-bouclés, perchée sur des stilettos pour enchainer les cocktails sur-alcoolisés le soir, enfin je veux dire a 17heures bien sûr ??

Et bien non ! Vous avez tout faux ! Je n’en suis pas là du tout du tout ! Bien au contraire ! Je me noie en pleine incompréhension, je n’ai jamais été aussi perdue depuis notre arrivée, mes journées sont occupées désormais à comprendre l’univers impitoyable des… collèges (appelés ici « Middle Schools ». Pour la compréhension du texte j’utiliserai d’ailleurs le terme américain, le mot « college » signifiant ici Université ! Ça m’a déjà pris un an de comprendre ça, c’est vous dire comme je couuuuule !!!).

Alors là, vous vous dites que je suis en plein délire, parce que mon fils aîné, aussi beau, brillant, intelligent, et fantastique soit-il (et plein de rhumatismes aussi, je rajoute ça pour ma belle-mère, tout va bien Janine, je garde le cote sépharade, même au pays du gefilte fish) bref, mon fils n’est qu’en 3rd grade, soit CE2, et donc, cela semble un peu prématuré de se renseigner sur les middle schools ?

Et j’entends aussi ma grand-mère me dire : « Comment ?? Mais vous allez rentrer bien avant qu’Adam n’entre en Middle School, n’est-ce pas ????????? » (Mamie est trèeeees moderne, parle anglais, et a aussi plein de rhumatismes !!!)

J’entends même Jean-Marc me dire : « Tu deviens vraiment trop américaine là! Parce que moi, tu vois, j’ai grandi a Montreuil, et j’ai réussi à faire de très bonnes études, alors tu te prends vraiment trop la tête là Julie, et puis ne passe pas trop de temps à l’école, ça ne présente vraiment aucun intérêt, et puis j’ai commandé 8 livres de maths pour les enfants sur Amazon hier, et puis il où est mon short blanc ?? Non mais c’est vrai quoi !!!! IL N’EST JAMAIS À SA PLAAAACE!!! ? » ….oups, je m’égare ! Vous sentez le climat de tension qui monte en moi ces derniers temps ??? AAAAARRRGGHHH !!!!

Car le sujet des écoles est VRAIMENT devenu plus qu’obsessionnel depuis quelques semaines !

Je tiens par ce post à m’excuser auprès de mes copines si patientes et si attentionnées que je pollue avec toutes mes questions, qui ne savent plus quoi faire pour me donner des réponses, qui sont si désespérées qu’elle me présentent à d’autres copines tout aussi patientes et dévouées…OUI JE SAIS JE SUIS SAOULANTE mais quand même, c’est quoi la stratégie a adopter avec toutes ces middle schooooools, ca valait bien le coup d’épouser un conseiller en stratégie tiens, AAAAAAAAAH ???!!!!

Pour que vous compreniez la situation, je vous renvoie au film « Baby boom », que vous aurez peut-être vu, dans lequel l’une des scènes se déroule dans un parc : deux mères enceintes discutent éducation. Elles surveillent deux jeunes enfants et parlent d’inscriptions dans des écoles d’excellence. L’actrice principale, Diane Keaton, leur demande quels tests leurs enfants ont du passer pour accéder aux écoles en question. Les mères la regardent, interloquées, puis éclatent de rire : mais voyons, elles ne parlent pas des enfants qui jouent, évidemment, mais de ceux…à-naître bien sûr !!!!… bon, je sais que je n’ai jamais su résumer un film, oui Maman, je n’ai pas changé !! Mais en gros vous avez compris l’idée ! Et le film a bien 20 ans !! Alors vous imaginez maintenant ?? Voilà où j’en suis ! Mes enfants ont 3, 7 et 9 ans et nous sommes déjà en retard, gloups ! Ca peut se rattraper vous croyez ??

J’ai d’ailleurs vécu une scène du même genre: une mère de mon école (sa fille était dans la classe de Liora l’année dernière) m’a dit que son fils de 3 ans rentrerait enfin à l’école l’année prochaine _ en Preschool (à quelques exceptions près il n’y a pas de vraie école avant 5 ans, grande section de maternelle quoi).

Elle était super excitée. J’ai pensé: "c’est clair, tu vas t’éclater, enfin de la liberté, pouvoir aller faire du shopping toute la journée, prendre des thés et des cafés avec les copines, faire tous les cours de Yoga que tu veux…", j’avais tort!… Elle n’était pas excitée d’avoir un peu de temps libre mais excitée qu’il commence enfin son éducation… (ah ??) mais elle avait un problème de logistique (ah oui, on en a toutes, choisir entre le cours de zumba et la réunion de parents d’élèves qui tombe en même temps… dur dilemme…) car dans la Preschool qu’elle avait choisie, les cours s’arrêtaient à… midi (ah mais tu as de vrais problèmes toi en fait !! parce que midi, c’est sûr que ca ne fait pas beaucoup de liberté tout ca !)… ah ben non. En fait, elle trouvait que ca ne faisait pas assez …d’éducation!  Il fallait donc qu’elle lui trouve d’autres cours de n’importe quoi l’apres-midi : maths, anglais, espagnol, échecs… tout ce qu’il faut pour un enfant de trois ans, normal quoi !

Alors moi, innocente et la bouche en cœur, toujours prête à aider mon prochain, je lui ai dit : « mais voyons, pourquoi ne l’inscris-tu pas dans la crèche de mon fils _qui a 3 ans aussi d’ailleurs_ et qui finit, lui a 18h00 ??? »… euuuh alors là, erreur !! ERREUR MAJEURE MÊME ! BIP-BIP-BIP !!! VOUS AVEZ FAIT UNE ERREUR !!!! VEUILLEZ RECOMMENCER !! (Pffff, erreur de débutante franchement : j’avais pourtant dressé la liste des sujets à ne JAMAIS aborder en public a New York : Religion, Sexe, Politique, Nutrition, Yoga… je rajoute donc : Donner un conseil à une new-yorkaise sur l’éducation de son enfant !!)

Sa réponse s’est faite en 3 temps : d’abord une grimace, puis un haussement de sourcils, et enfin un éclat de rire : « Non mais atteeeends quoi, c’est pas du touuuut le même curriculum les 2 écoles. Celle que j’ai choisie pour mon fils est juste bien meilleure en fait!…… « no offense » bien sûr » … Un ange passe.

Le « No Offense », c’est la phrase que tu utilises à la place de dire « je  viens de t’éclater, de te casser , de te mettre sur orbite mais surtout je ne voudrais pas qu’en plus tu te vexes là, alors « no offense » quoi!!! », c’est culturel : avant de faire une activité quelle qu’elle soit, n’importe quel organisme te demande de signer une décharge pour se protéger de toute attaque devant un tribunal en cas de problème, le « no offense » a le même rôle : c’est un peu la décharge de l’antipathique :  j’ai dit « no offense », tu ne peux pas décemment m’en vouloir de t’avoir dit que tu faisais vraiment des choix pourris pour éduquer ton fils! Maintenant, tu n’as plus qu’à vivre avec, voilà !

Bon, mais moi, je ne suis toujours pas américaine, et elle ne m’a fait signer aucune décharge avant de me dire ça, alors j’ai longuement hésité à lui mettre une baffe, pour lui remettre ses « offenses » en place!… mais on était dans la rue devant des enfants, je ne voulais pas en choquer un, et finir en prison… OMG !  Alors j’ai changé d’avis et j’ai fait ce que je fais toujours dans ces moments la : j’ai appelé JMarc et je l’ai accusé de brader l’éducation de notre fils de 3 ans qui ne faisait QUE du chinois et du Kung Fu dans sa crèche et qu’on ne se donnait pas les moyens pour nos enfants et qu’on était des mauvais parents….ce qui, si vous suivez, nous a menés de nouveau…au short blanc dont à ce jour, nous n’avons toujours pas retrouvé la trace! D’ailleurs j’en profite pour lance un appel a témoins : si parmi nos derniers visiteurs, certains ont retrouve de façon totalement inexpliquée un short blanc dans leur valise… IL EST A NOUS !!!

Non mais il faut quand même bien comprendre que les mères américaines sont des névrosées de l’éducation ! Le problème, c’est que depuis mon arrivée ici, j’ai découvert une chose : LA NEVROSE EST CONTAGIEUSE !!!!

Donc me voici atteinte de ce nouveau syndrome. Euuuuh… ça se soigne comment?? Ben ça ne se soigne pas en fait! Ca se transmet! D’où ce nouveau post!:-)

Comme je l’ai déjà évoqué, nous avons choisi le système public pour nos enfants. Même si j’étais complètement opposée à ce choix avant de partir, JMarc a su me convaincre, statistiques à l’appui qu’il existait d’excellentes écoles publiques dans Manhattan. Car aux Etats-Unis, tout est en ligne ! resultats aux tests, avis des parents, notation des professeurs, et meme des trucs plus fous pour nous autres europeens : ethnie, religion… la premiere fois, ça choque, et ensuite… on s’habitue. Je devrais m’inquiéter de m’être habituée vous croyez?? En choisissant notre école, nous savions exactement où nous mettions les pieds. Le niveau y est supposé excellent ! La seule difficulté pour y acceder est d’habiter dans la bonne zone.

Facile croyez-vous ? Pas tant que ça !! Dans la mesure où les immeubles de NY peuvent s’élever sur plusieurs dizaines d’étages et que les écoles ont des capacités d’accueil limitées, même si elles ont des tailles bien supérieures à ce que l’on peut trouver à Paris, pour dépendre d’une école, il ne faut vraiment pas se tromper de rue !

Donc nos enfants vont à l’école publique depuis le 1er jour, l’éducation y est totalement gratuite, contre une moyenne de…37.000 dollars en moyenne par an, meme si les meilleures écoles privées élémentaires se situent plutôt au-delà des 40.000 USD par an…, soit plus cher qu’une année de scolarite a Harvard, oui, oui (36.300 USD)!!

Alors pour répondre aux deux questions précédentes :

_non, nous ne savons toujours pas si nous allons rester ou rentrer au terme des quatre annees, mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut arrêter d’attendre sans rien faire. C’est la raison pour laquelle j’ai decide de prendre les choses en main et de faire comme si nous restions (j’ai bien dit « comme si » Mamie !!!), en tout cas pour les applications pour les ecoles.

_ Et ensuite, non ça n’est malheureusement pas si prématuré car tout se décide tres tôt ! Et nous sommes juste dans les temps!

Dans les ecoles publiques, tout n’est pas parfait : il y a un double système pour entrer en Middle School :

_soit nous envoyons nos enfants dans les middle schools publiques dont nous dependons s’il y a de la place. Et malheureusement, nous dependons d’une treeeees mauvaise middle school, un peu du genre qu’on voit dans les films, avec armes et drogues a profusion ! D’ailleurs il y a toujours de la place car personne n’en veut ! Welcome in the Upper West Side !

_ Soit nous rentrons dans une middle school dite speciale, dont l’acces dépend directement des bulletins scolaires et des resultats obtenus aux tests de 4th grade, c’est-a-dire de CM1 !

Et oui, je dis NOUS car il s’agit vraiment de « NOUS ». Parce que vous croyez vraiment que c’est Adam qui fait des recherches tout seul pour comprendre comment ça marche ??? Cela dit, je devrais y songer, tout est bon à inscire dans son CV : "a ecrit un manuel sur le guide des middle schools à l’âge de 9 ans", je suis sûre que ca lui ferait des points pour intégrer l’une des meilleures Universités ! Etre parent d’un enfant en école publique, c’est un travail à temps plein.

C’est moins le cas dans le systeme privé plus opaque, plus  mais souvent plus simple :

_ opaque car les ecoles privees ne passent pas les memes tests que les ecoles publiques, elles sont des tests qui leur sont propres, comme ça, impossible de comparer les ecoles entre elles ! Vous imaginez si vous payiez vos 37.000 USD de frais de scolarite annuels et que votre école atteignait un score inférieur à une ecole publique ? Inacceptable ! Cela provoquerait un scandale !! voire des procès en chaine ??Elles ne peuvent pas décemment prendre ce risque!

_ plus simple car les ecoles privees vont souvent du CP a la Terminale : suppression du stress pour intégrer les bonnes midd les schools puis lycées, theorique assurance du niveau d’education…

mais parfois un environnement plus privilégié, … et quand je dis privilégié, je suis généreuse, ou plutôt non, pas assez ! Un copain dont les enfants vont à Dwight m’a raconté qu’une des familles de l’école arrivait chaque matin… en hélicoptere ! Les enfants habitent dans le Connecticut, l’helico atterrit dans l’heliport de la 42ème rue chaque matin, où les attend une voiture avec chauffeur… facile, normal, simple, efficace ! Over-rated le metro a New York ! Maintenant c’est l’helico !! il mettent moins de temps que certains enfants qui habitent downtown ! C’est un peu comme habiter à Deauville et scolariser ses enfants a Paris quoi ! Apres tout…

Bref, pour en revenir à l’ecole publique, puisque c’est ce que nous avons choisi, nos charmantes têtes blondes jouent quand même leur avenir, ET notre portefeuille dans leur test de 4th grade puisqu’évidemment, s’ils echouent, impossible de les envoyer dans le coupe-gorge d’à coté, il faudra les mettre dans une école privée (oui, j’ai bien dit 37.000 USD EN MOYENNE !!!). C’est la raison pour laquelle, dès les tests de 3rd grade (CE2), les parents mettent une pression folle sur leurs enfants pour qu’ils reussissent… En plus, le nombre de places etant limite dans les bonnes écoles, il y a une sorte de competition malsaine qui se met en place. En gros, on a 9 ans, mais on est en prépa !… c’est tres detendant comme atmosphere, si, si je vous jure !

Ma voisine que j’adore et qui est bien mieux infiltrée que moi, m’a prevenue : personne ne l’admettra officiellement mais 100% des enfants de 4th grade (CM1) prennent un tuteur pour les préparer au test de fin d’année ! « Ah bon ? 100% quand même ??!! Mais toi tu vas en prendre un ? » «  Moi?? Euuuh…je ne sais pas encore »… mais bien sur que si elle sait ! Elles savent toutes ! Nevrosées nous devenons toutes je vous dis !

Et moi la premiere donc puisque je suis déjà en train de repérer quelles middle schools permettent d’integrer les meilleurs lycees, ceux qui menent aux meilleures universites !!! I AM IN !

Alors finalement, vous avez peut-etre raison, je suis peut etre en train de devenir plus new yorkaise que je ne veux bien l’admettre, mais en y regardant de plus près, est-ce si mal ? Car c’est vrai que je critique souvent les new-yorkaises qui sont trop tout, mais dans le trop, il y a aussi incroyablement trop positives, trop dynamiques, trop partantes, trop impliquees, trop optimistes, alors si à la fin de notre sejour ici (Oui MAMIE NOUS ALLONS RENTRER UN JOUR !!) je pouvais leur prendre un petit peu de tout ça (elles en ont tellement, un petit peu moins ne changerait franchement rien à ce stade !!) pour le rapporter dans mes bagages avec moi, et que je pouvais le partager avec quelques françaises, je crois que j’en serais tres heureuse et que ça pourrait faire du bien à tout le monde, non !… no offense bien sûr !:-)

Vous nous manquez ! On vous raconte notre vie, continuez a nous raconter la votre ! On adore ca !!

xoxo

nb : pour compléter ce post, quelques statistiques interessantes ou amusantes, ou même effrayantes je ne sais pas, a vous de cocher :

Le prix des ecoles privees de New York a augmente au cours des dix dernieres annees de 48%, soit une croissance bien superieure a celle de l’inflation ou des revenus sur la meme periode !

Certaines ecoles sont des mini villes a elles-seules : l’école Trinity, par exemple (40.500 USD par an pour l’ecole primaire, mais pas de panique, pour ce prix la, la cantine est comprise !)  a 3 theatres, 6 studios d’arts plastiques, 2 terrains de tennis, une piscine et une autre consacree a la plongee… ca laisse reveur… je retournerais bien a l’ecole moi !

Alors la, vous etes en train de lever les yeux au ciel, voire les bras, voire de hurler en disant : non mais comment les parents peuvent-ils accepter de payer cela ??

“In the analysis, the reporters found that parents refrained from complaining, because they were afraid it would hurt their child’s standing or hurt the chances of their younger children receiving admission into the school.”

C’est a dire que les parents ne se plaignent pas pour surtout eviter de faire une “mauvaise reputation” à leurs enfants qui pourraient les empecher un jour d’integrer ces ecoles! … interesting n’est ce pas?

Vous remarquez que je ne parle pas du tout du Lycee Francais? Hehehe, vous ne croyez quand meme pas que je vais griller la reputation de mes propres enfants si un jour nous decidons que nous voulons y entrer voyons?? Je vous laisse chercher tout seul,encore une fois, no offense!!

re-xoxo

sources :

http://www.businessinsider.com/new-york-private-school-tuition-2012-1#ixzz2UbI0kCcx

http://www.harvard.edu/harvard-glance.

https://www.trinityschoolnyc.org/podium/default.aspx?t=143179&rc=1

http://www.nytimes.com/2012/01/29/nyregion/scraping-the-40000-ceiling-at-new-york-city-private-schools.html?pagewanted=1&_r=4&ref=education&

Contenu Correspondant