Share |

Analyse: les tensions irano-saoudiennes, une opportunité en or pour Israël

Analyse: les tensions irano-saoudiennes, une opportunité en or pour Israël

 

Par Ofer Israeli 

 

Jérusalem pourrait se rapprocher de Riyad qui doit prendre en mains son avenir

La montée des tensions entre l'Arabie Saoudite et l'Iran après l'exécution du cheikh chiite al-Nimr constitue un tournant dans les relations entre ces deux puissances régionales. Jérusalem, pour sa part, peut profiter de cette occasion pour renforcer ses intérêts globaux au Moyen-Orient.

Les intérêts stratégiques d’Israël et de l'Arabie Saoudite sont parallèles dans plusieurs domaines. D'abord et avant tout, Jérusalem et Riyad perçoivent l'accord nucléaire entre l'Iran et les puissances mondiales comme une mauvaise chose car il renforce la position de Téhéran et pourrait lui ouvrir un chemin vers la bombe. La crise peut servir de tremplin pour consolider les liens clandestins entre Riyad et Jérusalem, qui existent depuis de nombreuses années.

Une union des forces israélo-saoudiennes autour de cette question peut se manifester dans plusieurs domaines. L'un est la coordination de la politique globale concernant le programme nucléaire de l'Iran. Les violations de l’accord par l'Iran, qui ont déjà lieu et se reproduiront probablement dans le futur, permettront aux deux pays de présenter un front uni contre Washington, et demander au président Obama ou à son successeur la mise en place de mesures sévères contre toute violation à venir de l'accord par l'Iran. Plus important encore, si Jérusalem jouait intelligemment elle pourrait engager Riyad à permettre et supporter une attaque israélienne contre les installations nucléaires de l'Iran si l’Etat hébreu considère que c’est la seule option qui reste.

Un autre front commun est la question palestinienne et les relations d'Israël avec ses voisins arabes. Riyad est l'auteur de l'Initiative de paix arabe de 2002, qu’elle souhaite toujours faire adopter par Jérusalem. La coopération entre les deux pays, à la lumière des derniers événements, peut permettre à Jérusalem de pousser Riyad à opérer des changements dans l’initiative de paix pour qu’elle soit mieux adaptée aux intérêts israéliens vis-à-vis des Palestiniens et d’autres voisins de la région.

L'Iran se bat contre Jérusalem et Riyad par procuration - le Hezbollah au Liban sert les intérêts de l'Iran contre Israël et les rebelles Houthi au Yémen le servent contre l'Arabie Saoudite. Ici aussi, Jérusalem pourrait exploiter cette situation explosive entre Riyad et Téhéran pour promouvoir ses propres intérêts. Israël pourrait aider la famille royale saoudienne contre les Houthis en partageant les connaissances acquises au cours des décennies de combats contre le Hezbollah et d'autres groupes terroristes. La tension peut également être utilisée comme un catalyseur pour promouvoir la vente du système de défense antiaérien Dôme de Fer à l’Arabie Saoudite, qui a besoin de se protéger contre les roquettes tirées depuis le Yémen, et en vue des tensions avec Téhéran qui sont susceptibles d'augmenter.

Ce nouvel espace où les intérêts saoudiens et israéliens se rejoignent est la guerre qui fait actuellement rage en Syrie, leur voisin du nord. Compte tenu de l'intérêt des Saoudiens à mettre fin au régime du président Bachar al-Assad, Jérusalem peut aussi profiter des tensions actuelles entre les deux pays dans ce domaine. Israël n'a pas besoin d'adopter des nouvelles politiques publiques mais il pourrait prendre de nombreuses mesures pour aider Riyad à atteindre cet objectif, tout en prenant les précautions nécessaires étant donné les relations croissantes qu’entretiennent Jérusalem et Moscou.

Au cours des dernières décennies, Riyad a fait de sa confiance en Washington le garant de sa sécurité, de la survie de la famille royale et, plus tard, un allié dans son inimitié à l’égard de Téhéran. Pourtant, la politique du président Barack Obama consistant à se retirer du Moyen-Orient a laissé Riyad humiliée et trahie. L'accord sur le nucléaire et la conduite de Téhéran ces derniers jours ont clairement montré à la famille royale saoudienne que si elle veut vivre, elle devrait prendre en mains son avenir. Jérusalem devrait profiter de cette prise de conscience et resserrer ses liens avec Riyad, et le plus tôt sera le mieux.

Le Dr Ofer Israeli est un expert en politique internationale de défense à la Lauder School of Government, Diplomacy and Strategy à IDC, Herzliya.

Contenu Correspondant