Share |

Dialogue avec un patient, par André Nahum

Dialogue avec un patient

 

 

-Docteur, me demanda un de mes patients, c’est grave l’antisémitisme ? Comment le prévenir, comment le guérir ?

-Oui, c’est grave. On croyait cette maladie éradiquée après l’assassinat de la moitié du peuple juif, mais voilà qu’elle revient en force tant à droite qu’à gauche. Le plus curieux, c’est qu’elle ne tue pas les gens qui en sont atteints. : Elle tue des Juifs.

- Quels sont, docteur les signes qui vous inquiètent, le calvaire d’Ilan Halimi, l’assassinat de sang-froid des élèves et de l’enseignant de l’école Or-Thora de Toulouse, l’affaire Dieudonné ?

-L’air ambiant est pollué et il y a une banalisation et une certaine acceptation de ce mal.

Il y a eu par exemple  ce grand rassemblement des associations musulmanes l’autre dimanche au Bourget, au cours duquel, le prêcheur suisse Hani Ramadan, frère de son frère aurait parait-il, cru bon d’affirmer haut et fort que tout le malheur du monde provient des Juifs.

Comme au Moyen-âge, au temps où l’on nous rendait responsable des épidémies de choléra ou de peste noire. Les media seraient dominés par les sionistes et le lobby juif aux Etats-Unis, le CRIF en France, dicteraient leurs ordres aux gouvernants de ces pays. Exactement comme dans les « Protokols des sages de Sion »

-Et la LOI permet ça en France ?

-Il faut croire que Oui, puisque l’on n’a vu de protestation nulle-part.

Comment voulez-vous qu’après de tels discours les jeunes des banlieues ne deviennent pas antisémites ?

Et puis, il y a cette histoire que l’on raconte sur le journaliste de télé Aymeric Caron.

Vendredi dernier au cours de l’enregistrement de l’émission « On n’est pas couchés », il s’en serait violemment pris à Alexandre Arcady qui présentait son film sur la séquestration et le meurtre de Ilan Halimi, en lui reprochant de ne pas y faire état des actes islamophobes qui seraient plus nombreux que les judéophobes et en affirmant, en exhibant un dossier préparé à l’avance que les soldats israéliens tuaient les enfants palestiniens.

Ce qui expliquerait les meurtres de Mohamed Merah.

Cette séquence scabreuse, tellement hors de propos, les producteurs et le réalisateur de l’émission l’auraient heureusement censurée et ne l’ont pas diffusée.

Il y a eu aussi ces étudiants israéliens venus en France pour rencontrer des étudiants français et qui se sont vus houspillés, insultés puis chassés de l’Université Paris VIII.

- D’accord. Mais, ne soyons pas pessimistes docteur, il y a aussi des choses positives. Nous avons assisté dimanche dernier à la canonisation de Jean XXIII et Jean-Paul II, deux papes révolutionnaires qui ont beaucoup agi pour mettre un terme à l’antisémitisme chrétien.

-Oui, nous leur devons beaucoup et nous faisons confiance au pape actuel pour que leur enseignement perdure. Mais, tout de même, on m’a dit que l’Evangile du jour lu pendant la messe de canonisation,  proclamait :

"Les apôtres avaient fermé les portes par peur des Juifs »!

Cela aurait été dit en latin puis en grec, et traduit par les media pour des centaines de millions de téléspctateurs dans leurs langues .

 

Peur des Juifs !

 

Bizarre ! Bizarre !!

 

André Nahum.

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

...............

dautant plus que les apôtres étaient juifs !

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
3 + 10 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant