Share |

Enrico Macias fête cinquante ans de carrière…

 

Enrico Macias fête cinquante ans de carrière…

 


 

 

Tout le week-end Enrico Macias a chanté à l’Olympia pour « fêter ses cinquante ans de carrière » (…et il en reste encore cinquante autres !). Le chanteur est toujours aussi proche de son public : « Ils ont compris ma sincérité » explique-t-il avant le concert. Une rétrospective en chansons qui a soulevé les fidèles.

Quand le chanteur arrive sur scène, dans son indémodable costume gris, guitare à la main, ça détonne : on siffle, on lance à tue-tête des « Enrico », on applaudit, on est ému. Le chanteur commence par un hommage à ses orientales avec deux chansons qu’on hurle les bras en l’air : Le violon de mon père et Adieu, mon pays ouvrent la danse et donnent le ton. Enrico pose tout de suite le contexte : voilà « cinquante ans » qu’il chante pour nous, « grâce à nous », et ça se fête. Il en profite pour remercier avec chaleur les personnalités qui l’ont aidé, soutenu : le grand parolier Jacques Demarni, le grand maître de la chanson française Jean Claudric, et tous les autres, Marc Esteve, Didier d’Abbadie, Didier Barbelivien, Delanoë… On ne change pas les chansons qui marchent ! C’est encore ce soir qu’Enrico reprend Paris tu m’as pris dans tes bras, qu’il avait chanté pour la première fois à l’Olympia. Une rétrospective toute en émotion.

C’est aussi sous le signe de la musique judéo-arabe qu’Enrico a concocté ce répertoire, en mettant l’accent sur ce qui a fait son succès : avec le poétique refrain des Gens du Nord (qui ont dans leurs yeux le soleil qu’ils n’ont pas dehors) et l’hymne à la féminité Vous les femmes, les fans ont été servis. On danse, on chante avec toute la troupe de musiciens, qui ne tarit pas de ce rythme oriental qui nous déhanche et nous enchante ! On a même eu droit à une inédite… Adio querida (yo quiero la vida), une nostalgie d’amour espagnol… Enrico Macias a redonné au public tout son savoir-faire de guitariste juif, espagnol, arabe… Bref, un cocktail qui n’a pas laissé indifférent ! C’est la musique arabo-andalouse qui a clot la fête, avec en prime le duo Enrico-Kamel Abdessi sur Aisha (la reine de Saba des années 90!). Sur un magnifique final instrumental arabisant, on a du mal à quitter la salle. Promis, on reviendra Enrico…

Découvrez le nouvel album d’Enrico Macias, Venez tous mes amis !, un album de duos de ses plus grands tubes.

Visuel : site officiel d’Enrico Macias.

 


Enrico Macias fête ses 50 ans de carrière à... par BFMTV

Enrico Macias fête cinquante ans de carrière…

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
12 + 3 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant