Share |

Hommage a Roger Hanin

Hommage a Roger Hanin

 

 

Décédé mercredi 11 février 2015, le comédien Roger Hanin a été inhumé ce vendredi 13 février sur ses terres natales, au cimetière israélite Saint-Eugène d'Alger. Réunis dans l'intimité, famille et proches de l'acteur de 89 ans se sont retrouvés autour de la dépouille du défunt. Au total, une petite vingtaine de personnes, dont son ami le réalisateur Alexandre Arcady ou l'acteur Michel Creton, étaient présentes pour un ultime adieu.

Le charismatique comédien, né dans la basse Casbah d'Alger en 1925, avait émis dans ses dernières volontés le souhait d'être enterré aux côtés de son père. Sa famille avait engagé des procédures auprès du gouvernement algérien, lequel a parfaitement coopéré. Le président algérien Bouteflika avait même proposé son avion privé pour ramener le corps au pays, mais c'est finalement à bord du vol régulier AH 1009 de la compagnie Air Algérie que la dépouille de Roger Hanin est arrivée, tôt dans la matinée de vendredi. "Une telle demande est très rare. Il suffit de voir le carré juif de Pantin : il y a énormément de juifs d'Algérie, note Benjamin Stora, spécialiste de la guerre d'Algérie. Roger Hanin était français mais il portait l'Algérie au coeur et vivait le départ vers la France comme un exil."

 

Dans la foulée, le corps a été transporté dans un cercueil vers le cimetière juif. Le défunt, enroulé dans un drap blanc comme le veut la tradition, a ensuite été emmené pour reposer à proximité de la tombe de son père. L'ambassadeur de France en Algérie, Bernard Emié, la ministre de la Culture Nadia Labidi et le wali (préfet) d'Alger Abdelkader Zoukh étaient présents aux côtés des proches de Roger Hanin, dont sa fille Isabelle et ses petits-fils Simon et Maxime. Parmi eux, aussi, un ami d'enfance de l'acteur, Abdelkader Kribi, a témoigné auprès de l'AFP, racontant que la star était venue dans son quartier de Marengo pour revoir ses amis. "Il est plus Algérois que Parisien", souligne-t-il. D'ailleurs, l'émotion était largement partagée, en marge de la cérémonie réservée aux intimes : "Je suis au bord des larmes parce qu'on ne m'a pas laissé assister à l'enterrement de mon ami", raconte ainsi à l'AFP Mahieddine Bentir, un ancien artiste décorateur.

Alexandre Arcady, pied-noir tout comme Hanin avec qui il a tourné quelques films cultes dont Le Grand Pardon, a fait le déplacement, quelques heures après avoir pris part à l'hommage français organisé à Paris, lors d'une cérémonie funéraire à la synagogue Buffault, en présence d'Emmanuelle Boidron (la fille de Navarro dans la série policière du même nom), Corinne Touzet,Bernard Montiel ou encore Jean-Pierre Elkabbach et Robert Hossein. Aux côtés d'autres proches, notamment septuagénaires et octogénaires, il a enterré son ami de longue date, dans l'intimité et le recueillement.

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Arrêtez de dire "Pieds noirs". Les juifs d'Algérie ne sont pas des pieds noirs, nous vivions dans ce pays depuis des siècles, ce qui fait de nous des habitants légitimes de l'Algérie. Cette appellation ne doit être réservé qu'aux européens descendants des colons venus en Algérie après sa conquête par la France.

Contenu Correspondant