Share |

Israël : le Juif parmi les Etats

L’image d’Israël projetée par les media français pendant Rocher Inébranlable

Israël : le Juif parmi les Etats (info # 010308/14) [Analyse]

Par Guy Millière©Metula News Agency

 

Alan Dershowitz, dans son remarquable livre The Case for Israel (plaidoyer pour Israël), disait qu'Israël se trouvait traité comme le Juif parmi les différents Etats de la terre. Ce qu'il écrivait alors était vrai, ça l’est plus encore aujourd'hui.

 

Aucun autre pays sur terre, lorsqu'il doit riposter à une agression caractérisée (combien de roquettes ont-elles été envoyées par le Hamas en direction d'Israël avant qu'Israël ne riposte ?), ne fait l'objet d'une levée d'indignation aussi vaste et aussi immédiate. Seul Israël n'aurait, semble-t-il, pas le droit de se défendre.

 

Aucun autre pays ne se trouve aussi rapidement accusé de « riposte disproportionnée » : la moindre riposte d'Israël est qualifiée de « disproportionnée », au point que l'expression « riposte disproportionnée » pourrait être considérée comme synonyme de riposte israélienne.

 

Aucun autre pays confronté à une organisation terroriste génocidaire ne voit son ennemi traité avec autant d'égards que peut l'être le Hamas dans les media occidentaux, où les dirigeants du Hamas ont micro ouvert et se voient demander leur point de vue sur la situation, sans que soit rappelé une seule seconde que le Hamas est terroriste et poursuit des buts explicitement génocidaires.

 

Aucun autre pays confronté à des barbares abjects qui utilisent leur population comme un ensemble d'otages et de boucliers humains ne se voit accusé de tuer délibérément des femmes et des enfants alors qu'il est très facile de montrer, qu'au contraire, l’Etat hébreu fait tout pour ne pas tuer des femmes et des enfants (au point de mettre en danger la vie de ses soldats). Et il est très facile aussi de montrer que c'est le Hamas qui, en faisant ce qu'il fait, est le seul et unique responsable de toutes les morts de civils à Gaza.

 

Aucun autre pays ne fait l'objet d'autant de mensonges porteurs d'incitations à la haine. Pas une seule chaîne de télévision en France n'a raporté qu'Israël fournissait actuellement la totalité de l'électricité utilisée à Gaza (que le Hamas ne paie pas), l'essentiel de l'eau potable, et laissait passer des camions entiers de nourriture [200 dans la seule journée d’hier] vers la bande côtière.

 

Ni que, sous la pression de l’ONU, Jérusalem avait été poussé à fournir le ciment qui a servi à construire le réseau de tunnels qu'il faut maintenant détruire.

 

On a presque uniquement entendu le mot « blocus », qui ne correspond à aucune réalité. Pas une seule chaîne de télévision en France n'a énoncé comme un fait que le Hamas utilise des écoles (dont des écoles financée par les Nations Unies), des mosquées et des hôpitaux pour entreposer des armes et tirer des roquettes.

 

Lorsque c'est dit, c'est avec distance, dans le style « Israël prétend que », et c'est pour ajouter aussitôt que le Hamas affirme le contraire, bien sûr, ou pour montrer un agent de l'ONU ou de son officine d' « aide » aux « réfugiés », l'UNWRA, s'indigner, ou même pleurer avec une complaisance de mauvais comédien devant une caméra. Pas une seule chaîne de télévision en France n'a souligné les rapports de complicité, réels et avérés, entre l'UNWRA et le Hamas.

 

Des mots immondes sont utilisés très régulièrement contre Israël, qui sont lourds de signification et de charges nauséabondes : ceux comparant les soldats israéliens aux soldats nazis font, depuis longtemps, partie de ce vocabulaire.

 

Mais il est un mot qui avait relativement peu servi jusqu'à présent et qui a beaucoup été employé ces derniers temps, et ce mot est plus lourd de signification encore que les autres. C'est le mot : génocide.

 

Accuser Israël, pays du peuple juif, de génocide, est une accusation très grave, et en accusant Israël de génocide, c'est, à l'évidence, le peuple juif que l'on accuse de génocide.

 

Accuser Israël de génocide, c’est accuser Israël de faire aux Palestiniens ce que les nazis ont fait aux Juifs il y a sept décennies, et c'est vouer les Juifs à l'exécration populaire absolue.

 

S’exprimer de la sorte, alors que le nombre de morts à Gaza est, quand bien même il y a des victimes à Gaza, infinitésimal par rapport au nombre de victimes d'un authentique génocide est bien davantage qu'odieux.

 

Agir de la sorte alors que, je le répète, Israël fait tout pour minimiser le nombre des victimes dans la population de Gaza, tandis que le Hamas fait tout, strictement tout, pour que ce nombre soit très élevé est bien davantage que répugnant.

 

Affirmer cela alors qu'Israël est confronté à un mouvement qui a, lui, effectivement des buts génocidaires antijuifs est bien davantage qu'émétique.

 

Khamenei et Erdogan l’ont fait, tout comme Mahmoud Abbas, mais ils sont dans leur rôle de pourritures. Des dirigeants politiques communistes et gauchistes français les ont imités.

 

Ailleurs en Europe, des « intellectuels » ont proféré les mêmes insanités, et en Italie, un « philosophe » appelé Gianni Vattimo, a poussé la logique jusqu'au bout et déclaré que, puisque les Juifs israéliens étaient génocidaires et « pires que les nazis », il fallait les tuer et offrir des roquettes au Hamas pour « finir le travail ». Depuis, il a dit « regretter » ses paroles, mais ce n'est pas la première fois qu'il tient ce genre de propos.

 

Il y a, en France, des équivalents à ce « philosophe », aussi intellectuellement indigents et moralement vomitifs que lui, Alain Soral par exemple.

 

Il se répand aujourd'hui sur la planète une haine à l’encontre d’Israël qui n'a pas de précédents : aucune démocratie menacée n'a fait l'objet d'une telle haine.

 

Cette haine n'est pas étrangère, à mes yeux, au fait qu'Israël est le pays du peuple juif, donc, oui, le Juif parmi les Etats, désigné à la vindicte comme l'étaient les Juifs dans des temps qui pourraient sembler révolus, mais qui ne le sont pas.

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
1 + 19 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant