Share |

La lutte de pouvoir entre le camp idéologique du Guide suprême Khamenei et le camp pragmatique de Rafsanjani s’intensifie-t-elle ?

Hashemi Rafsanjani et le Guide suprême Ali Khamenei (Source : al-sharq.com)

La lutte de pouvoir entre le camp idéologique du Guide suprême Khamenei et le camp pragmatique de Rafsanjani s’intensifie-t-elle ?

 

 

Par : A. Savyon and Y. Carmon*

A l’approche des élections de février 2016 en Iran au Majlis (Parlement) et à l’Assemblée des Experts, et au vu de l’annonce faite le 25 novembre 2015 par Hashemi Rafsanjani, selon laquelle il présenterait sa candidature à l’Assemblée des Experts, la lutte de pouvoir entre le camp pragmatique, dirigé par Rafsanjani, et le camp idéologique, mené par le Guide suprême Ali Khamenei, s’est intensifiée. Elle se concentre maintenant sur deux points essentiels :

1. Le blocage par Khamenei de la mise en œuvre par l’Iran du JCPOA. Après que Khamenei ait interrompu la mise en œuvre du JCPOA par sa lettre du 21 octobre 2015 au président iranien Hassan Rohani, tous les représentants du régime ont annoncé leur soutien aux instructions de Khamenei ; même le président Rohani et le ministre des Affaires étrangères Javad Zarif ont été contraints de le faire. Le seul réfractaire était Rafsanjani, qui a appelé le régime à respecter ses obligations découlant du JCPOA.

2. Le régime iranien resserre les rangs contre “l’ennemi américain” et contre la “nouvelle fitna” [guerre civile] en Iran – à savoir, le camp de Rafsanjani qui appelle à une ouverture vis-à-vis des Etats-Unis et à appliquer le JCPOA. L’action du régime contre les Etats-Unis et la “nouvelle fitna” lui confère un avantage sur le camp pragmatique. Le camp idéologique joue là-dessus, en amont des élections, laissant entendre que le résultat de la dernière élection présidentielle, en 2013, était un grave échec qu’on ne saurait laisser se reproduire. Le quotidien Kayhan, proche du camp de Khamenei, évoque même la possibilité que le camp pragmatique de Rafsanjani triomphe de nouveau lors des élections, affirmant que ce serait un coup porté à la Révolution islamique et à ses valeurs et qu’il faut l’empêcher.

Ce premier rapport d’une série en deux parties sur les aspects de cette lutte de pouvoir se focalisera sur le blocage par le Guide suprême Ali Khamenei de la mise en œuvre du JCPOA. Le rapport suivant se focalisera sur la défense par le régime iranien de ses positions anti-américaines et de son opposition à la “nouvelle fitna” en Iran.

MEMRI a publié près d’une vingtaine de rapports sur la lutte de pouvoir entre les camps de Khamenei et de Rafsanjani.

*A. Savyon est directrice du Projet médiatique iranien de MEMRI et Y. Carmon est président de MEMRI

Lire l’article dans son intégralité en anglais

Contenu Correspondant