Share |

Le chef du Parti de la paix libanais Roger Edde : Le problème des Arabes est l’Iran, pas Israël

Le chef du Parti de la paix libanais Roger Edde : Le problème des Arabes est l’Iran, pas Israël

 

 

 

Roger Edde, chef du Parti Assalam, parti national libanais de la paix, a estimé dans un talk-show sur Mayadeen TV, le 20 janvier 2016, que les Arabes avaient un problème avec l’Iran, et non avec Israël. Concernant la récente escalade des violences en Israël et la multiplication des pertes palestiniennes, Edde affirme que tout Palestinien qui saisit un couteau pour poignarder un Israélien sait que quelqu’un lui tirera dessus, et que par conséquent, cela équivaut à un suicide.

Roger Edde : Le problème des Arabes est l’Iran, pas Israël. Tous ceux qui appellent aujourd’hui à combattre Israël, en dédramatisant les questions relatives à l’Iran, ont un problème. Que l’Iran nous donne des garanties. Qu’attendons-nous de l’Iran ? Nous voulons qu’il tire profit des liens normalisés qui se sont tissés avec la communauté internationale. J’admets avoir été grand partisan des négociations avec l’Iran depuis 2003.

 

Journaliste : Il nous reste une minute.

Roger Edde : J’ai commencé chez moi à Paris.

Journaliste : Nous avons une minute. La question est…

Roger Edde : Je souhaite progresser vers des relations normalisées. Je veux que l’Iran devienne un pays que nous respectons et qui nous respecte. Je ne veux pas qu’il « exporte » la Révolution, dans l’intention de déclencher un conflit civil au Levant et dans le reste du monde arabe.

[…]

Journaliste : 132 jeunes Palestiniens de Cisjordanie ont été tués de sang-froid par Israël ces deux derniers mois.  Pouvez-vous me dire ce que les régimes arabes…

Roger Edde : C’est un phénomène révolutionnaire, dont l’importance, comme dans toute révolution… Ces gens sont des candidats au suicide. La nouvelle révolution est en marche en Israël, et Israël ne doit l’accepter en aucun cas, car quiconque essaie de mener une opération sait qu’il va au-devant de sa mort. S’il attrape un couteau pour attaquer une femme, il sait que c’est un suicide, car quelqu’un lui tirera dessus…

Journaliste : Pardonnez-moi, mais j’ai une question personnelle : considérerez-vous Israël comme votre ennemi ?

Roger Edde : Oui, bien sûr. C’est la première chose…

Journaliste : Pourquoi ?

Roger Edde : Parce que nous n’avons pas de paix avec eux. Nous sommes en état de guerre. Nous avons une trêve avec Israël et nous sommes tenus de respecter la trêve.

Memri.org

Contenu Correspondant