Share |

"Les Tunes d’Israël s’organisent" Droit de réponse et complément d'infos par Dr Victor Hayoun

 

Natanya le 20.08.2012

 

"Les Tunes d’Israël s’organisent"

Droit de réponse et complément d'infos

Dr Victor Hayoun

 

 

A mon cher ami Avraham Bar-Shay

 

J’étais à l’étranger dans la 2eme moitié du mois de juillet et au début du mois d’aout, et à mon retour un ami m’a fait suivre un mail concernant la création, de ce que tu appelles "le nouveau Comité Central des Juifs Tunes en Israël". J’ai lu le rapport et le protocole de la réunion du 02.08.2012 avec beaucoup d’intérêt, surtout, parce que j’avais vécu une création similaire il y a 18 ans à Natanya avec AMIT.

 

Je souhaite bonne chance à la nouvelle organisation, car d'après ce qui a été publié à ce jour « il y a du pain sur la planche » et comme le dit si bien le dicton tunisien « Ma Y-H'euch El-Zamra Ken Eli Ya'fech A'leia » ("Ne sent la braise que celui qui marche dessus"). Nous sommes passés par là et D… sait si nous avons marché sur de la braise.

J'espère que cette organisation réussira dans ses démarches, car la loi israélienne discriminatoire qui touche les rescapés de la 2eme Guerre Mondiale de Tunisie, est un sujet important qu’il faut essayer de démêler pour le bien des membres de la communauté.

Je ne pense pas que le Ministre Sylvain Chalom puisse faire quelque chose pour le bien de la communauté. Rappelons qu’il était Ministre des Finances, qu’il avait le pouvoir de créer une modification des lois discriminatoires, et qu’il n’a rien fait pour cela. Pourquoi le ferait-il aujourd'hui ? Je suis sceptique à ce sujet.

 

Ce droit de réponse et complément d'infos a pour but d’éclairer principalement deux points.

Le premier point: un historique des organisations d'originaires de Tunisie en Israël.

Le mois dernier nous avons appris le décès de Maitre Jacques Baranes. Rappelons que Mr Baranes avait, avec d’autres personnes et d’autres personnalités, créé et dirigé une association d’originaires de Tunisie dans les années 60 à Tel Aviv. Cette organisation a été active pendant quelques années et cessa quasiment d’exister comme "le combat qui cessa faute de combattants".

Quand en décembre 1993 s’est tenue la première réunion communautaire qui allait créer un mois plus tard l’association "AMIT" de Natanya, il y avait déjà à Beer-Sheva le squelette en béton d’un bâtiment qu’un groupe d’originaires de Tunisie avait commencé à construire quelques années auparavant, mais là aussi, semble-t-il, « le combat cessa faute de combattants », ou presque ! car il faut signaler à Beer-Sheva le groupe "Shavit", sous la présidence de Nissim Naïm, qui a continué des activités à thèmes typiquement tunisiens, principalement à l'échelle locale.

Il ne faut pas oublier non plus que dans les années 70 et 80 un groupe de tunes de Jérusalem, qui n’étaient, autant que je sache, pas organisés sous l’égide d’une association, avaient eu des activités sporadiques à thèmes tunisiens.

Il faut aussi signaler les nombreux « Shabbat Tunisiens" et les "Soirées d’Anecdotes et de Chansons" avec Maitre Charles Haddad et le chanteur Raoul Journo, qui furent très appréciés et organisés par Yaacov Ichay et Ron Dvach dans le cadre de l’association des "Anciens des Mouvements Sionistes Haloutsiques (Pionniers) de Tunisie".

Rappelons aussi l’association "El-Ghriba" qui a été créée il y a quelques années à Jérusalem, par son président le Prof. Ephraïm Hazan. Cette association a organisé à Jérusalem, depuis près de dix ans, des Chabbat de conférences pendant la semaine de Ytro. Chaque année le Chabbat est consacré à un thème précis qui est développé en profondeur et attire un public nombreux, fidèle et assidu. Cette association a aussi un comité strictement féminin très actif qui met en valeur les particularités féminines dans les coutumes et les traditions juives tunisiennes.

Quand l’association AMIT fut créée il y a plus de 18 ans, c’était déjà pour combler un vide qui s’est fait auprès des organisations précédentes qui avaient "perdu du terrain" ou avaient cessé  d’être actives.

 

Mon cher Avraham, J’ai été surpris de constater qu’AMIT en tant qu’organisation (non pas seulement le site internet) était quasiment inexistante dans le rapport que tu as fait en annonçant cette nouvelle organisation de tunisiens. A titre informatif et de rappel :

 

-       AMIT n’a pas seulement organisée des fêtes de séoudat Ytro.

-       AMIT a créé le seul et unique centre de judaïsme tunisien en Israël et ailleurs de part le monde.

-       AMIT a été la seule organisation d’originaire de Tunisie à avoir pris les rênes de la lutte pour indemniser les juifs de Tunisie pour la période d'occupation allemande depuis 2006, avant que des avocats et autres "braves gens" ne découvrent l’appât du gain dans la gestion de demandes d’indemnités pour les juifs de Tunisie en Israël.

-       AMIT était le seul organisme à traiter plus d’un millier de dossiers en 2 ans.

-       Grâce à AMIT beaucoup de gens âgés, souvent retraités avec des revenus dérisoires, ont profité de l’indemnité de 2500 euros.

-       AMIT continue à s'occuper intensément de centaines de dossiers de demandes d'indemnisation pour les originaires de Tunisie auprès de "Claims Conférence", du Ministère des Finances israélien et de la Commission de Spoliation auprès du Bureau du Premier Ministre en France.  

-       AMIT a organisé de nombreux voyages, des pèlerinages et autres soirées de commémoration de traditions.

-       AMIT a créé un musée, le seul musée juif tunisien existant aujourd’hui. Le musée qui fut créé par Dr Mikhal Saraf à Lod contient des éléments tunisiens mais pas seulement.

-       AMIT a réussi à accueillir dans son sein l’extraordinaire collection personnelle de livres et d’archives de l’ex-Président de la Communauté Juive de Tunisie Maitre Charles Haddad.

-       AMIT a créé, de ce fait, la seule collection prestigieuse de documentation sur la Communauté Juive Tunisienne en dehors des universités et autres instituts de recherches en Israël, en France et en Tunisie.

-       L'Institut de Recherche de AMIT a numérisé les archives de Maitre Charles Haddad avec la coopération et l'aide financière du Mémorial de la Shoah de Washington.

Pour conclure ce premier point, il y a au moins deux questions qui méritent réflexion et réponse :

1.    Comment se fait-il que les personnalités politiques, les patrons et autres personnalités d'influence ne se soient jamais engagés ou impliqués dans ces associations ci-dessus citées, ni d'ailleurs dans la nouvelle organisation qui vient d'être créée ?

2.    Comment la nouvelle organisation espère réussir là où les autres ont échoué, à part AMIT ?

 

 

 

Le deuxième point: Les Soirées  de Rencontres d'originaires de telle ou telle ville de Tunisie en Israël.

J’ai appris l’organisation d’une soirée consacrée aux originaires de la communauté juive de Gabes. Cette initiative de Yossi Bariah sera exécutée par le nouveau Comité Central des Juifs Tunes en Israël.

Je tiens cependant à rappeler que la 1ere réunion communautaire était celle, en 1992, organisée par les originaires de Nabeul à Kiriat Ekron en Israël sur l'invitation de son maire Mr Eric Haddad.

Vingt ans plus tard, en 2012, deux autres rencontres de nabeuliens se sont tenus en Israël :

-       la première, le 28 février 2012 de nouveau à Ekron sur invitation de son maire Mr Eric Haddad et sur l'initiative de Mr Yossi Peri (Parienti) créateur du site internet en hébreu www.tunisia.co.il ,

-       la seconde, le weekend du 5 juillet 2012, à la Mer Morte. Cette fois la rencontre a duré deux jours et demi et les échanges furent très émouvants et intéressants.

 

Autant que je sache, ce thème de rencontres d'originaires d'une ville de Tunisie a plu à Yossi Bariah. Il en a fait part, par écrit sur le site www.tunisia.co.il et a proposé à Yossi Peri d’organiser des rencontres similaires pour chaque communauté de Tunisie. Il a semble-t-il, finalement décidé d'organiser ces rencontres lui-même.

 

Amicalement et à bientôt.

Dr Victor Hayoun

Directeur de l'Institut de Recherche de AMIT, Natanya, Israël.

(AMIT = Association Mondiale des Israelites de Tunisie)  

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
8 + 6 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant