Share |

Lettre à un ami français, Par Mahmoud Bedoui

Lettre à un ami français, Par Mahmoud Bedoui

 

Pour informer nos amis Français de France et de Navarre sur la situation de la Tunisie, je ne peux commencer mon article qu’en adressant mes vifs remerciements à ces Français qui, de l’homme ou femme d’affaires au simple résidant chez nous, n’ont pas cessé de nous soutenir et de partager nos luttes et nos revendications à chaque instant. En cela ils sont restés fidèles aux principes qui ont fait la renommée de leur pays. Il n’y a rien de drôle de vous écrire cela. A ma connaissance aucun de vos célèbres et intrépides journalistes ne l’a relevé. Secret-défense ? La bonne et burlesque blague ! Pourtant leurs ancêtres n’ont jamais raté l’occasion de le faire, de la guerre d’Espagne à un passé bien proche.

Et s’il y a à citer l’exemple de présidents français qui ont marqué l’histoire des peuples depuis la période de l’entre-deux-guerres on ne peut citer que cinq. Ils ont porté très haut le nom de la France dans les relations internationales au nom de la justice et des droits des peuples. Léon Blum, Mendès France, De Gaulle, Mitterrand et Chirac uniquement. Mais, le revers de la médaille va rapidement exploser et enterrer cette image. Oublions vite Monsieur Diamants de Bokassa. Citons les deux contre-exemples qui ont cassé et enterré le nom de la France, rapidement devenue le nain du jardin. Ce sont le flamboyant et ridicule Tartarin de Sarkozy et le terne François Hollande qui n’en finit pas de finir. Deux aveugles guidés par le copain américain partout où le fléau wahhabite pousse et le pays redevenu le vassal de l’oncle Sam. Complices et même traîtres, j’oserai dire, la quasi-totalité des journaux (sauf bien sûr le Canard Enchaîné qui, comme à son habitude, ne cesse de nous offrir ses diamants) font bloc souvent derrière la lucide AFP. Ils se mobilisent pour vous informer désinformer sur ce qui se passe comme drames dans des pays maudits des dieux, à leur façon bien sûr… au nom des intérêts supérieurs…des patrons français.

La lecture de leurs articles sur la Tunisie nous fait hurler de rire et non plus de rage, comme ce fut le cas au début. Nous les appelons « Les articles Chocotom ». Nom d’une marque de biscuit qu’offre Ennahdha comme salaire à ceux qui viennent manifester en son nom. Qu’ils soient un collage des dépêches de l’AFP ou écrit à partir d’une chambre d’hôtel 5 étoiles, ils commencent toujours par réciter « Le pouvoir en place en Tunisie est dirigé par le mouvement islamiste et deux partis modernistes et laïcs du centre et de la gauche… ». Phrase inventée de toute pièce par les Américains juste après les élections du 23 octobre 2011. Puis ils collent la blague « d’un gouvernement légitime né des élections démocratiques ». Qui donc, parmi les Français va en douter ? Personne ne cessera de répéter le Français moyen ou pas. L’important est de respecter la légalité et la légitimité.

Et pourtant la réalité est toute autre et le texte de loi organisant les élections citées en est témoin. A aucun moment, ce texte ne parle de gouvernance du pays. Il appelle les Tunisiens à voter pour la rédaction d’une nouvelle constitution pour un an uniquement. Puis de nouvelles élections législatives et présidentielles auront lieu pour une chambre de députés, un Président de la République et un gouvernement tous légitimes. Mais c’est sans compter sur le plan des plus machiavéliques des frères musulmans et des salafistes. La Troïka regroupant l’ogre nahdhaoui et deux nains se présentant comme modernistes et laïcs (la feuille de vigne si utile aux islamistes et aux Américains) va exiger le pouvoir et chasser le président provisoire de la République, Monsieur Fouad Mbazaa et son chef de gouvernement Monsieur Caïd Essebsi.

Le lendemain même, les USA sont le premier pays à saluer ce « gouvernement légitime élu démocratiquement grâce à des élections transparentes ». L’Europe ne fait que suivre. Mais le plus incroyable vient des partis de l’opposition et du gouvernement provisoire. Ils ont accepté la pilule. Et pourtant, ils auraient pu rappeler que Morsi en Egypte, avec 74 % des voix entre les frérots et les salafistes, (Ennahdha n’a eu que 42%) n’a pas sauté sur l’occasion pour usurper le pouvoir. Il s’est contenté de laisser le gouvernement provisoire gérer les affaires courantes pour ne s’occuper que de la rédaction d’une constitution à son image.

La suite vous la connaissez tous. Échec absolu dans les deux pays dirigé par des gens vivant avec 14 siècles de retard. Ruine, désastre et mise au place d’un futur régime islamiste pur et dur…Le rêve américain semblait réussir à fond. Sauf que Obama et ses complices wahhabites, salafistes et occidentaux ont oublié que les deux peuples ne peuvent pas se laisser faire. Leur résistance est et sera héroïque. Et ils sont justement soutenus par les forces vives de ces pays qui nous ne veulent que la soumission et l'humiliation.

Cela ne les a pas encore convaincu qu'ils soient ennemis ou faux amis. Ils font tout pour nous noyer avec leurs moyens des plus illimités et leurs terroristes et jihadistes. Cela ne peut réussir qu’on faisant appel aussi à leurs médias et à leurs journalistes si professionnels. Un clonage réussi de la chaîne qatari célèbre pour l’information-maison est à saluer. El Jazeera qui déteint sur les journaux occidentaux ? Il fallait y penser. Bonne continuation donc et faites nous rire Messieurs et Mesdames. Les Français vous lisent. Pas nous !

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Peux tu me donner ton mail pour reprendre contact avec toi celui en ma possession ne répond plus amitiés jean loosen jdl352@orange.fr

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
1 + 10 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant