Share |

Musulmans, Chrétiens et Juifs, même combat, par Andre Nahum

Musulmans, Chrétiens et Juifs, même combat, par Andre Nahum

 

 

 

En égorgeant, puis décapitant un deuxième ôtage américain, comme ils l’ont fait dernièrement pour 75 soldats syriens, les djihadistes de « l’état islamique » nous ramènent aux pratiques des temps les plus reculés de l’humanité. Des pratiques que l’on croyait à tout jamais révolues depuis qu’il y a trois mille ans, avec le mythe du « Akedat Isaac »,le non-sacrifice d’Isaac, Dieu en signifiait l’interdiction absolue.

Et aujourd’hui, des hommes qui se proclament croyants, immolent au cours de cérémonials déments, des hommes et des femmes, comme on immole des agneaux à la veille du Aïd.

Aucun terme n’est assez fort  pour qualifier  les sentiments que nous inspire cette abomination :  écœurement, horreur, dégout,  colère…

Le monde civilisé va-t-il enfin se réveiller et s’unir pour détruire ces ennemis du genre humain ?

Dans une tribune publiée le 29 août par le New York Times, cité par le bulletin du CRIF, le secrétaire d'État John Kerry semble enfin s’en rendre compte quand il  plaide en faveur d'une large alliance pour lutter contre l'Etat Islamique. Il appelle à une  réaction conjuguée conduite par les États-Unis et la plus large coalition de nations possible.

Sera-t-il entendu ?

Samedi dernier, Benyamin Nathanyaou révélait avec une franchise méritoire les raisons qui l’avaient amené à accepter le cessez-le-feu à Gaza. Et elles ont de quoi inquiéter..

Encerclé par trois organisations terroristes majeures, Israél est à l’avant-garde du combat contre le djihadisme international et c’est maintenant seulement que le monde libre semble réaliser la terrible menace que fait peser  cette nébuleuse sur notre civilisation.,

Et le plus surprenant,, le plus incroyable, c’est qu’au lieu d’unir toutes leurs forces pour lutter contre ce cataclysme, les Nations continuent à  passer à la loupe  les faits et gestes d’Israél, à le blâmer,  à le condamner, à le menacer des foudres du tribunal international, à l’accuser de crimes de guerre et pourquoi pas de crimes contre l’humanité, au lieu de reconnaitre que le combat qu’il a mené contre le Hamas et non pas contre le peuple palestinien  est un combat pour sa propre survie certes, mais aussi pour la défense des valeurs qu’il partage avec le monde civilisé..

Arrivera-t-il à convaincre le monde que pour important qu’il soit, ce n’est pas le conflit israélo-palestinien qui menace l’avenir  de l’humanité, mais bien l’internationale djihadiste de la terreur qu’il faut écraser à tout prix. Et dans ce but, Musulmans, Chrétiens et Juifs doivent s’unir quittes à, retrouver ensuite leurs divergences.. 

.

Contenu Correspondant