Share |

"Non à l'intifada des média ! " Drasha du rabbin Yann Boissière

"Non à l'intifada des média ! " Drasha du rabbin Yann Boissière

 

On ne cesse de me demander depuis deux semaines ce que je pense de la situation en Israël.

Je ne cesse de répondre que je suis inquiet, atterré, en colère, mais que je ne suis pas le plus qualifié pour répondre. Vous connaissez mes préférences concernant la zone de pertinence où doit se situer un commentaire à la synagogue le vendredi soir, autrement dit en fin de semaine, après que la scène du monde a livré son lot hebdomadaire de souffrances, d’horreurs et d’avanies. Le niveau moyen de notre auguste assemblée étant vraisemblablement proche de la surinformation, j’ai toujours été enclin à penser que s’il est une actualité à notre bonne vieille Torah, et à la parashah de la semaine, elle ne s’extorque pas par une projection brutale aux feux de l’actualité, mais se distille en une méditation textuelle où les trésors d’attention, d’ironie, de doutes déployés par nos commentateurs pourvoient à sa véritable pertinence : une distanciation percutante, personnelle, sur la réalité de nos existences. Conviction, enfin, que pour changer le monde, il faut commencer par se changer soi-même, et que cette discipline textuelle rend le mieux justice à cette géniale formulation de Kafka, « Du bist die Aufgabe », « C’est toi-même qui doit être la tâche ».

Contenu Correspondant