Share |

Sophia Aram : Avec Sud Radio, les gros cons ont une radio bien à eux pour s’exprimer

 

Sophia Aram :  Avec Sud Radio, les gros cons ont une radio bien à eux pour s'exprimer

 

 

 

Le débat organisé sur l'antenne de Sud Radio autour de la question d'un "lobby juif" soutenant Dominique Strauss-Kahn continue d'alimenter la polémique. Le CSA devrait se pencher sur l'affaire ce mercredi après-midi. Sophia Aram, chroniqueuse pour France Inter, en a remis une couche longuement ce matin dans une chronique intitulée "Oh mazette".

 

"Gros cons"

Elle décortique l'affaire puis conclut : "Même si ce genre de propos n'a pas attendu Sud Radio pour exister, ce qui est nouveau, c'est qu'il semble que maintenant, les gros cons aient une radio bien à eux pour les exprimer". Une sortie qui ne manquera pas d'être largement commentée aujourd'hui. On s'en souvient, Sophia Aram avait provoqué un tollé en traitant aussi de "gros cons" les électeurs du Front National en réaction à un sujet diffusé à la télévision où l'un d'eux s'exprimait. France Inter avait alors été rappelée à l'ordre par le CSA.

 

En direct à l'antenne, l'animateur Eric Mazet avait jugé bon la semaine dernière d'interroger ses auditeurs sur la question "DSK est-il soutenu par un lobby juif ?" provoquant l'agacement de son co-animateur, Michel Cardoze. "Ce sont les stéréotypes de l'antisémitisme. Il est de notre responsabilité de se poser en garde-fou contre de telles dérives délirantes" s'était-il indigné alors qu'Eric Mazet persistait. Une auditrice allait dans le sens de Mazet, soutenant que Dominique Straus-Kahn était "soutenu par des juifs".
 

"Une maladresse"

 

Malgré le tollé provoqué par ce dérapage, Sud Radio ne désavoue pas pleinement son animateur. Interrogé par Le Monde, le directeur général de la radio dément tout "dérapage antisémite" et parle d'une "maladresse de la part d'Eric Mazet, qui a défendu DSK tout au long de l'émission". "Nous avons d'ailleurs pris des mesures avec la rédaction en chef de l'émission, qui sera désormais présente dans le studio, pour que ce genre de choses ne se reproduisent plus" ajoute Mathieu Quétel. De son côté, Eric Mazet n'est pas plus prolixe et admet simplement avoir été "maladroit sur la forme".

    

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
9 + 11 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant