Share |

Tension Israél-USA, par Andre Nahum

Tension  Israél-USA

 

 

 

La tendance actuelle de l’administration américaine serait de lier les progrès du djihadisme islamiste au fait qu’il n’y a pas eu de règlement du conflit israélo-palestinien et  de rendre ainsi en quelque sorte  Israël responsable de l’apparition de ce fléau dans la planète entière .

Une contre-vérité propre à attiser l’antisémitisme et la haine de l’état hébreu..

Qui peut vraiment croire que si Israël  se pliait  à toutes les exigences des Palestiniens, les choses s’arrangeraient immédiatement,  que le Hamas rentrerait dans le rang et se transformerait en une simple organisation de bienfaisance, que le Daesh mettrait bas les armes et se retirerait des territoires qu’il a conquis,  que le bain de sang s’arrêterait en Syrie,  qu’au Yemen ou à Benghazi, les Islamistes qui sont au pouvoir céderaient immédiatement leur place à des gouvernements démocratiques ? Qu’en Egypte, les terroristes qui sont pratiquement maitres du Sinaï  arrêteraient de s’en prendre à la police et à l’armée de leur pays ?

S’il est vrai que la création de l’Etat d’Israél et le fait qu’il ait réussi  à se maintenir et à prospérer  malgré l’hostilité agissante du monde arabe a renforcé le nationalisme  dans ces pays, on ne peut pas faire de lien entre ce conflit de nature politique et la véritable guerre de religion à laquelle nous assistons actuellement.

Peut-on croire un instant que le seul objectif des Ayatollahs iraniens, du Daesh, des Boko Haram d’Afrique, d’Al Qaida et des autres terroristes d’Indonésie et du Nigeria  est  uniquement d’éliminer  « l’entité sioniste »?

Ne voit-on pas qu’ils veulent imposer à la terre entière leurs croyances, leurs doctrines et leurs mœurs ?

Au lieu de s’en prendre à Israël, les Nations feraient mieux d’accentuer leurs efforts pour réussir  deux missions aussi  urgentes qu’indispensables :

 1)  Empêcher l’Iran d’obtenir la bombe  atomique et ne pas se laisser rouler dans la farine  en signant à Vienne un traité bidon . Comme dit Nathanyaou, mieux vaut ne rien signer que de signer un mauvais accord.

2) Leur  deuxième mission c’est de mener une guerre sans merci, par tous les moyens possibles au djihadisme  international.

Et le fait qu’il y ait une différence d’appréciation de la situation entre Israël et les Etats-Unis, ne doit pas faire oublier à Nathanyaou   et à son gouvernement que l’Oncle Sam  est leur seul vrai et grand ami et allié.

Contenu Correspondant