Share |

Top 10 des plus graves propos antisémites 2010

 

Top 10 des plus graves propos antisémites 2010

 

Un podium en l'honneur des antisémites. Une initiative originale lancée par le centre Simon Wiesenthal qui a publié vendredi la liste des "dix meilleures insultes antisémites de 2010". Un petit tour d'horizon qui aurait pu être cocasse si l'on pouvait faire abstraction de la teneur des propos tenus.

En haut du podium, Helen Thomas, une journaliste âgée de 90 ans, d'origine libanaise, qui considère que "les Juifs doivent dégager de Palestine". Une déclaration soutenue devant un rabbin au cours d'une réception organisée à la Maison Blanche. "Ils devraient rentrer chez eux en Pologne, en Allemagne, en Amérique et partout ailleurs", a-t-elle poursuivi.

En seconde position des stars antisémites, le réalisateur Oliver Stone grâce à sa remarque sur la prétendue mauvaise interprétation du rôle d'Hitler dans l'histoire. "Hitler est un bouc-émissaire facile, et l'histoire l'a utilisé à peu de frais. On ne peut pas juger les gens en termes de bons ou mauvais. Hitler est le produit d'un enchaînement d'actions. La cause et l'effet."

En haut de l'affiche également, l'ancien Premier ministre malaisien Mahatir Mohammad, le vice-ministre de l'Information de l'Autorité palestinienne Al-Moutawakil Taha, et Rick Sanchez, ancien correspondant de CNN.

Des conclusions inquiétantes

Un classement qui révèle la montée en puissance de la rhétorique antisémite.

"Jamais, de mémoire récente, le centre Simon Wiesenthal n'avait observé une telle prolifération de l'antisémitisme", a déclaré le rabbin Marvin Hier, doyen et fondateur du centre ajoutant que "notre liste des dix pires insultes antisémites épingle une large gamme de personnalités bien connues, y compris des journalistes, des membres de gouvernement, des célébrités, un réalisateur de premier plan, et des universitaires."

Tenir des propos aussi clairement antisémites en 2010 n'est heureusement pas sans conséquences. Helen Thomas a pris sa retraite suite à sa sortie scandaleuse, Sanchez a perdu son emploi et Oliver Stone a dû présenter des excuses à la ligue Anti-diffamation à deux reprises.

JERUSALEM POST

Contenu Correspondant