Share |

#WinouEtrottoir: La campagne qui veut redonner l'espace public aux piétons tunisiens

#WinouEtrottoir: La campagne qui veut redonner l'espace public aux piétons tunisiens 

HuffPost Tunisie  |  Par

 

Cafés sur la chaussée, étals anarchiques et déchetteries sauvages, incivilités routières, stationnements gênants… font partie des sujets de conversation récurrents en Tunisie.

Mais comment changer les choses face à la lenteur et l’indifférence administrative ainsi que le manque de communication des principaux responsables?

Depuis plusieurs semaines, une campagne pointe du doigt tous ces excès sous le hashtag #WinouEtrottoir???. Un mouvement qui prend de l'ampleur sur les réseaux sociaux, et notamment sur Facebook.

Celui-ci manifeste pour l'accessibilité des trottoirs tunisiens... Des internautes soucieux de la mauvaise exploitation des espaces réservés aux piétons par les commerces dans plusieurs agglomérations tunisiennes.

Plus de 15.000 Tunisiens se sont joints au mouvement et ont décidé de partager des images pour dénoncer ces "troubles à l'ordre public" (voir le diaporama ci-dessous).

Une lettre ouverte a été adressée au chef du gouvernement Habib Essid, et au ministre de l’Intérieur, Najem Gharsalli, pour leur demander d'appliquer la loi et de redonner aux piétons leur droit!

Par ailleurs, une pétition signée par près de 1.500 personnes exige l'intervention du gouvernement et dénonce le silence complice des autorités et des municipalités.

Les internautes appellent au boycott de tous les commerces qui envahissent l'espace public!

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur « Enregistrer les paramètres » pour activer vos changements.

Tres bonne initiative , mais voila , la plupart des villes tunisiennes , n ont PAS DE TROTTOIRS , comme la plupart des villes tunisiennes , n ont pas d EGOUES . La tunisie et au seuil d un pays du tiers monde , ce qui la faisait vivoté , c est le tourisme , et aujourd hui ce tourisme et mort et bien mort .

Contenu Correspondant