Share |

ATTENTION : Un drone peut en cacher un autre

 

ATTENTION : Un drone peut en cacher un autre

 

Ce mardi, le Pentagone américain a annoncé n’avoir “aucune indication” que le drone perdu en Iran a été abattu. Lundi, Téhéran affirmait avoir descendu un drone furtif américain ayant violé son espace aérien, et s’en être emparé également. On ne sait pas ce qu’il en est exactement. Néanmoins, la Force de l’Otan en Afghanistan (Isaf) a admis lundi soir qu’il pourrait s’agir d’un drone américain dont la trace aurait été perdue au-dessus de l’Ouest afghan, à proximité de la frontière iranienne. Le Pentagone n’a pas voulu confirmer le type d’appareil ni son état supposé. George Little, porte-parole du Pentagone a déclaré : “Il s’agit de missions de reconnaissance sensibles et nous n’en parlons pas […] Nous somme toujours inquiets lorsque nous perdons un appareil, qu’il soit piloté à distance ou pas, particulièrement dans un endroit où on ne peut pas le récupérer”, a ajouté le capitaine de vaisseau Kirby, évoquant une éventuelle récupération des technologies de l’appareil par les Iraniens.

 

Une reconnaissance en Iran, Afghanistan et Pakistan

Le RQ-170 Sentinel est un drone de reconnaissance de haute altitude doté de capacités furtives. Selon certains sites spécialisés, des appareils de ce type seraient déployés en Afghanistan, notamment pour obtenir des renseignements sur l’Iran et le Pakistan. L’un de ces drones avait été utilisé lors de l’opération commando contre Oussama Ben Laden début mai, selon des responsables américains.

Mais l’affaire ne risque pas de s’arrêter là. L’Iran a menacé une fois de plus de détruire tout engin américain … et pas seulement sur son sol.

L’Iran menacerait d’attaquer des avions américains dans la région.

Contenu Correspondant