Share |

DE JFK A DSK... LES NOMS DE DOMINIQUE STRAUSS-KAHN

 

DE JFK A DSK... LES NOMS DE DOMINIQUE STRAUSS-KAHN. Pour DSK, tout commence, si l’on peut dire, avec son grand-père, Gaston Strauss, né en 1875 à Bischviller en Alsace.

 Le sigle personnel de Dominique Strauss-Kahn doit probablement sa grande fortune dans les médias et ailleurs à la parenté paronymique qui le rapproche d’un autre grand sigle consacré par le cinéma, celui de JFK dont les initiales désignent l’ancien président américain John Fidgerald Kennedy. Mais la ressemblance s’arrête là car les lettres désignent une réalité familiale complètement différente.

Pour DSK, tout commence, si l’on peut dire, avec son grand-père, Gaston Strauss, né en 1875 à Bischviller en Alsace qui est aussi, soit dit en passant, le village natal du grand poète Claude Vigée. Gaston est un juif non pratiquant et il épouse Yvonne Stengel qui est une jeune fille catholique lorraine de Lunéville de 17 ans sa cadette. Le couple s’installe à Paris. En 1914, à l’âge de 39 ans, Gaston part au front où il sera victime des gaz allemands. A la fin de la guerre, le 11 décembre 1918, un mois jour pour jour après l’armistice, Yvonne met au monde à l’âge de 26 ans un petit Gilbert qui deviendra le père de Dominique Strauss-Kahn.

Au cours des années 20, la famille Strauss accueille à Paris un cousin alsacien de Gaston qui s’appelle Marius Kahn et qui, à défaut de conquérir le monde, conquiert le cœur d’Yvonne, profitant ainsi de la largeur d’esprit et de la vieillesse prématurée de celui qui lui a accordé l’hospitalité.

Un ménage à trois se forme, marqué par un voyage (à deux !) de six mois en Espagne de Marius et d’Yvonne et par la naissance en 1931 d’une petite Elise que ses parents surnommeront Lisette. Gaston reconnaît la fille d’Yvonne et de Marius qui s’appelle donc officiellement Elise Strauss et il s’éteint en 1934. L’année suivante, en 1935, Marius épouse Yvonne.

A la fin des années 40, Marius adopte Gilbert qui devient Gilbert Strauss-Kahn et Lisette, sa propre fille naturelle. Gilbert avait 14 ans d’écart avec Marius et considérait ce dernier beaucoup plus comme un grand frère que comme un père. En revanche, Dominique considérera toujours Marius comme son grand-père.

Gilbert Strauss-Kahn, qui fait une carrière juridique à Paris, rencontre en 1943 une jolie jeune fille de 24 ans, Jacqueline Fellus originaire de Tunisie. Ils se marient en juillet 1946 à la mairie du 14° arrondissement et Dominique Strauss-Kahn naît de cette union le 25 avril 1949.

Sa famille et ses très proches l’appellent Domi. Pour ses camarades de classe et durant toute sa jeunesse, il sera Dominique Strauss mais à partir des années 70, il tient à se faire appeler Strauss-Kahn, conformément à son état civil, montrant ainsi son attachement à son grand-père et affirmant son identité juive réveillée par la guerre des Six-Jours en 1967 et par celle du Kippour en 1973.

Ce n’est qu’en 1985, lors d’un second mariage, de la naissance de sa fille Camille et de la parution d’un article du Monde intitulé : « Le monde selon Strauss-Kahn » que Dominique Strauss-Kahn devient DSK pour le meilleur… et pour le reste.

Samuel Nathan

D’après Le roman vrai de DSK de Michel Taubmann aux éditions du Moment

Publier un nouveau commentaire

CAPTCHA
Cette question permet de s'assurer que vous êtes un utilisateur humain et non un logiciel automatisé de pollupostage.
6 + 7 =
Résolvez cette équation mathématique simple et entrez le résultat. Ex.: pour 1+3, entrez 4.

Contenu Correspondant