Share |

Français de confession musulmane : «Khlass» (ça suffit) le silence !

Français de confession musulmane : «Khlass» (ça suffit) le silence !

 

 

YAMNA CHRIRAA ET FELIX MARQUARDT (COFONDATEURS DE KHLASS LE SILENCE!), TAREQ OUBROU (IMAM ET RECTEUR DE LA GRANDE MOSQUÉE DE BORDEAUX) ET OMERO MARONGIU-PERRIA (SOCIOLOGUE, SPÉCIALISTE DE L'ISLAM EN FRANCE)

TRIBUNE

Nous sommes musulmans mais citoyens français et européens à part entière. A ce titre, nous revendiquons l’héritage des Lumières et considérons la liberté d’expression comme un droit inaliénable.

 

Nous, citoyens français et européens de confession musulmane, n’avons pas l’habitude de prendre la parole en brandissant notre foi comme étendard. Mais nous comprenons certaines interrogations de nos compatriotes et c’est à l’aune de celles-ci que nous avons décidé de prendre publiquement la parole aujourd’hui. Si le procès intenté sous le coup de l’émotion à la «majorité silencieuse» des Français musulmans est injuste, il est compréhensible. Une fois pour toutes, il faut que les assassins qui justifient leurs actes au nom de l’islam le sachent : lorsqu’ils s’attaquent à la France ou à l’Europe, ils s’attaquent à nous, à nos valeurs et à l’essence même de notre religion.

Mercredi 7 janvier 2015, des meurtriers assassinaient sauvagement dix personnes dans les locaux de Charlie Hebdo et deux policiers en service. Jeudi 8 janvier, un autre meurtrier assassinait un autre policier avant d’exécuter quatre otages de confession juive dans une supérette casher de la Porte de Vincennes le lendemain. Aujourd’hui, si les Français peuvent être fiers de l’élan de cohésion et de solidarité nationales du 11 janvier, ils demeurent quelque peu hébétés et s’interrogent. Les familles et les proches des victimes restent inconsolables face à la violence de ces actes motivés par ce détournement barbare et pervers de notre religion.

MÉMOIRE COURTE

En s’attaquant à la fois à la presse, à la police et à une communauté religieuse, les attentats commis ont blessé la France entière et l’islam avec elle. Nous sommes musulmans, certes, mais citoyens français et européens à part entière. À ce titre, nous revendiquons l’héritage des Lumières et considérons la liberté d’expression comme un droit inaliénable. Cet attachement aux valeurs de la République, le correcteur Mustapha Ourrad et l’officier de police Ahmed Merabet l’ont payé de leur vie; il faut avoir la mémoire bien courte pour oublier que bien d’autres musulmans encore sont morts pour la France avant eux.

Ceux qui veulent diviser la société usent de raccourcis aussi hâtifs qu’incultes pour associer islam et barbarie et sous-entendre qu’il existerait une violence intrinsèque à notre religion, une solidarité naturelle entre musulmans et terroristes. Les musulmans ne sont pas des lâches, contraints de recourir à la violence physique ou verbale pour défendre leur croyance. Si nous sommes heurtés par les caricatures de Charlie Hebdo, nous sommes unanimes à considérer que leur publication n’autorise en aucun cas à faire du tort à leurs auteurs ou qui que ce soit d’autre.

Nous, Français musulmans, sommes attachés aussi bien à la laïcité qu’à la fraternité et à la diversité, en témoigne la façon dont nous vivons en osmose avec nos concitoyens de toutes cultures au sein de la Cité. Ces derniers ne s’y sont d’ailleurs pas trompés : l’élan de sympathie et de solidarité vis-à-vis des victimes de la barbarie et leurs proches a eu pour corollaire un cri d’alarme concernant les conséquences de ces actes criminels pour les musulmans eux-mêmes, premières victimes de par le monde des intégristes se réclamant de l’islam.

L’immense majorité des musulmans, de France et d’ailleurs, rejette la violence. Et quand la liberté et la démocratie souffrent, ils souffrent avec elles. L’ennemi n’est pas mon voisin qui va à la synagogue, l’église ou la mosquée, le danger n’est pas ma voisine qui porte un foulard sur ses cheveux. Le véritable piège est ailleurs : il est dans le repli sur soi, la méconnaissance et la stigmatisation de l’Autre, dans les préjugés qui nous divisent alors que nous devons nous rassembler.

Si le premier objectif du terrorisme est évidemment de nous affoler, son deuxième objectif est bien de nous communautariser. C’est pourquoi nous, Français et Européens, devons refuser la peur et l’extrémisme, respecter les différences des uns et des autres sur la base de nos valeurs communes et les utiliser comme autant de forces et de richesses pour promouvoir les principes et les valeurs qui sous-tendent notre unité.

INSTRUMENTALISATION DU CORAN

Il est indéniable qu’il existe un véritable problème contemporain d’instrumentalisation du Coran et de propos prophétiques par certains prédicateurs, théologiens autoproclamés, exégètes d’un islam dévoyé. De ce point de vue, les responsables religieux musulmans doivent prendre conscience de la responsabilité cruciale qui leur incombe. S’ils ne veulent pas que l’islam soit définitivement pris en otage, il est de leur devoir de se positionner clairement sur la réforme de l’interprétation des sources scripturaires (ijtihâd). Dans un Etat de droit, tout individu doit avoir la liberté de penser sa citoyenneté et son rapport à la religion de manière libre.

De leur côté, les responsables politiques doivent s’impliquer de manière beaucoup plus active pour une égalité des droits effective dans une République réellement inclusive. Les Français musulmans doivent faire corps avec la République ; la République doit aussi faire corps avec eux.

Enfin, après la communion dans l’émotion, nous estimons qu’il est primordial, au lendemain du drame que nous venons de vivre, de nous mobiliser. Nous invitons donc nos concitoyens de toutes confessions, animés par le refus de céder aux amalgames et à la peur, à se manifester et se mobiliser avec nous pour sensibiliser les jeunes aux dangers de l’extrémisme en allant porter notre message de tolérance, de solidarité et de citoyenneté dans les écoles, collèges et lycées de France et proposer des initiatives concrètes pour combattre notre principal problème à tous: l’exclusion et le chômage des plus jeunes (https://m.facebook.com/profile.php?id=1606512616236425).

Citoyens croyants ou non, la Liberté, l’Égalité et la Fraternité sont nos valeurs à tous. Plus que jamais, il nous appartient, à nous Français et Européens musulmans, de nous battre pour elles.

@khlassls

Signataires :

Mouloud Achour, journaliste

Baker Aldilaimi, Chef d’entreprise

Ghaleb Bencheikh, Président de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix

Louisa Battoy, Fondatrice, Casse ta routine

Belgacem Ben Said, Imam de la grande mosquée de Nantes

Abdallah Deliouah, Imam de la mosquée de Valence

Jamila El Koubaily, présidente, La Malle Créative

Bouchera El Ouarith-Boutfires, Présidente de l’association AMEL

Ali Kismoune Président du Club Rhône-Alpes diversité

Latifa Ibn Ziaten, présidente de l’association Imad

Mokless, auteur-interprète

Moçab Saadi, metteur en scène

Yamna Chriraa et Felix Marquardt (cofondateurs de Khlass le Silence!),Tareq OUBROU (imam et recteur de la Grande mosquée de Bordeaux) etOmero MARONGIU-PERRIA (sociologue, spécialiste de l'islam en France)

Contenu Correspondant